Lambretta V125 Special
Essai
13 octobre 2018
Ducati Scrambler 1100 Sport
Essai
06 octobre 2018
SWM Gran Turismo 440 2019
Essai
29 septembre 2018
Honda Forza 125 2019
Essai
22 septembre 2018
Yamaha Niken
Essai
15 septembre 2018
Keeway K-Light 125
Essai
08 septembre 2018
Bmw K 1600 Grand America
Essai
01 septembre 2018
Piaggio MP3 350
Essai
25 août 2018
Suzuki SV 650 X
Essai
18 août 2018
TGB Blade 1000 LT EPS Luxe
Essai
11 août 2018
Cyclone Z2 125
Essai
04 août 2018
Yamaha Tracer 900 GT 2018
Essai
28 juillet 2018

Suzuki GSX-S 1000

Les photos de l'essai

publié le 31 octobre

Le roadster 1000 cm3 qui manquait tant à la gamme Suzuki est enfin là! Bien que la GSX-S 1000 manque d'audace sur le plan esthétique, le premier essai à son guidon est très concluant. On retrouve le caractère sportif de la GSX-R 1000 dont elle est issue, tant sur le plan des performances moteur que sur le comportement routier qui s'avère très efficace. Sauf qu'ici, on économise ses poignets et son fessier au profit d'une position plus routière.

On l'attendait ce roadster 1000 cm3!

Si la gamme est pourtant fournie du côté des hypersports avec les GSX-R 600, 750 et 1000, il manquait chez Suzuki une grande soeur pour épauler la GSR 750 seule dans sa catégorie. Face à une concurrence de plus en plus féroce et avec, il faut le dire, quelques années d'avance, Suzuki se devait de réagir de manière efficace et perspicace! Les développeurs de la GSX-S 1000 ont donc privilégiés la chasse au poids et mis l'accent sur l'agilité de la moto et l'efficacité du moteur plus que sur le design, la finition ou encore la puissance.S'il est facile de lui trouver quelques similitudes avec une certaine Honda CB1000 R, la Suz' se démarque d'entrée de jeu par son petit gabarit et un silencieux très fin dont la sonorité assez grave accentue le côté sportif! Pas de grosse marmite en guise d'échappement malgré les normes Euro3, mais des lignes assez fluides et une coque arrière qui rappelle celle des GSX-R. Côté poids, la GSX-S 1000 ABS est plus légère que la GSR 750 (209 kg tous pleins faits contre 213 kg), que la Kawasaki Z1000 (220 kg à sec) et que la Honda CB 1000R ABS (222 kg tous pleins faits).

Avec sa finesse, on pouvait s'attendre à une position de conduite étriquée, mais pas du tout! On prend rapidement ses aises tant au niveau de l'assise qui laisse de la place pour le « popotin » que des commandes au guidon très accessibles. D'ailleurs, la GSX-S inaugure cette année l'arrivée d'un nouveau démarreur électrique dont une seule pression sur le commodo suffit à démarrer sans actionner le levier d'embrayage.

Finition encore en retrait

Malgré un équipement de série correct, il y a encore quelques détails de finition qui font grimacer comme ces câbles apparents côté embrayage ou l'absence de commande pour naviguer à travers le tableau de bord sans lâcher le guidon. Mais on se conforte au terme de cet essai dynamique de 230 km, avec une selle pilote confortable, une consommation moyenne de 7l/100 km en usage sportif qui devrait permettre les 250 km d'autonomie en mode « cool » ou encore les réglages de suspensions faciles d'accès. Le plus fou sur cette moto, c'est évidemment son 4 cylindres qui a équipé les Gex' de 2005 à 2008. S'il n'est pas le plus puissant face à la concurrence avec ses 145,6 ch, il possède une allonge de dingue qui lui offre une plage d'utilisation gigantesque allant jusqu'à 11 500 tr/min! Si, si, comme sur une sportive! Il est très coupleux dès 2 000 tr/min et dispense le pilote de jouer de la boite de vitesse pourtant douce et précise. Et à 6 000 tr/min, c'est le manège infernal : la montée en régime est linéaire mais sacrément jouissive! Un régal...

L'autre régal, c'est sa tenue de route.

La moto est agile, son train avant est précis et le « traction-control » réglable sur 3 modes (1, 2, 3 ou déconnectable) sécurise la conduite musclé et prévient des glisses sur sol mouillé. Même constat côté freinage : si les étriers Brembo manque de mordant, l'ABS Bosch se montre très rassurant, bien que ce dernier soit très réactif sur les bosses et les parties grasses.Nouvelle venue qui complète enfin la catégorie Roadster de la gamme Suzuki, la GSX-S 1000 ABS est, sans surprise, une moto très efficace.

Accueillante, fine et légère, elle se distingue par son moteur sportif à l'allonge interminable et au châssis sacrément performant pour une conduite débridée mais sécurisée grâce à l'ABS et au « traction control » qui l'affiche à partir de 11 999 €.

Avis de la rédaction sur Suzuki GSX-S 1000
13.6/20
Nouvelle venue qui complète enfin la catégorie roadster de la gamme Suzuki, la GSX-S 1000 ABS est, sans surprise, une moto très efficace. Accueillante, fine et légère, elle se distingue par son moteur sportif à l'allonge interminable et son châssis sacrément performant pour une conduite débridée mais sécurisée grâce à l'ABS et au « traction control ». Notons aussi que pour 2015, les intervalles de révisions passent désormais à 12 000 km contre 6 000 km auparavant, ce qui devrait ralentir les passages au garage et réduire un peu les frais. Malgré son design peu audacieux, la Suzuki GSX-S 1000 réalise tout de même une belle entrée sur le marché des roadsters avec un prix correct à 11 999 € et de belles performances.
Caractère moteur enivrantDouceur et couple en basRageur en hautPerformances moteur efficacesTrès bonne agilité dans le sinueuxNouvelles intervalles de révisions tous les 12 000 km
Régime de gaz perfectible à mi-régimesPas d'amortisseur de directionManque de création esthétiqueManque de mordant du frein avant
Les chiffresPrix11 999 €Puissance78/107 kW à 10000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look8/20Prix12/20Equipements12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.