Bmw R 1250 RT 2019
Essai
08 juin 2019
Moto Guzzi V85 TT
Essai
01 juin 2019
Vespa Elettrica
Essai
25 mai 2019
Zontes 310 X
Essai
18 mai 2019
Ducati Diavel 1260
Essai
13 mai 2019
Yamaha YZF-R125 2019
Essai
04 mai 2019
Triumph Speed Twin 1200
Essai
20 avril 2019
Honda CB 650 R
Essai
13 avril 2019
MagPower Bombers 125
Essai
06 avril 2019
Bmw C 400 X
Essai
16 mars 2019

Suzuki Burgman 650 Executive Euro4

Les photos de l'essai

publié le 27 avril

Mini-Goldwing à variateur, le Suzuki Burgman 650 est l'Incontournable du segment maxi-scooter GT mondial. Référence historique, il entame sa 19è année d'existence avec une série spéciale First Class soignée par Bagster.

Aujourd'hui uniquement disponible en version Executive - avec pare-brise motorisé, rétroviseurs rétractables électriquement, poignées et selles chauffantes, sans oublier le dosseret passager - le Burgman 650 dispose de nouveaux arguments avec la série spéciale First Class. Avec son tablier Bagster Winzip à deux parties amovibles, sa selle et ses dosserets entièrement revus par le même équipementier, ainsi que ses logos spécifiques, le « Big Burg » est plus que jamais dans le coup ! Côté look, laissons de côté l'aspect du tablier, accessoire de protection rarement esthétique et focalisons notre regard sur l'aspect de l'assise proposée par Bagster. Celle-ci revêt un nouveau coloris bi-ton noir et brun (voire chocolat) de toute beauté. A nos yeux, il renforce la distinction du l'engin, d'autant plus que la qualité du matériau, agrémenté de coutures parfaites, est agréable. Les dosserets pilote et passager exposent le même revêtement, aucun écart dans la finition n'est à déplorer. La signature « First Class » sur les logos Executive, que l'on connaissait déjà, est discrète. Ce n'est pas plus mal !

Bienvenue à bord ! 

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude, un tablier est de prime abord gênant au moment de retrouver ses appuis à l'arrêt. Et comme les autres celui-ci l'est, ne nous leurrons pas, d'autant plus lorsque l'on tend les jambes en mode « cruising », car la pointe du peton est alors sensiblement bloquée par la partie latérale de l'accessoire de protection. Toutefois, si sur les longs marchepieds on glisse les pieds vers l'arrière juste avant de stopper l'engin, tout risque de blocage est écarté, réflexe que l'on adopte rapidement dans la capitale dont les routes sont fleuries de feux et autres ralentisseurs. Au niveau des jambes, l'essayeur d'1,83 m n'a pas ressenti de gêne particulière au contact du tablier, dont la partie proche du pilote se sangle via une large patte élastique dotée d'un Velcro. L'opération est aisée et une fois réalisée, l'ensemble « au plus près du corps » se révèle assez ergonomique. Avec un plastron qui monte jusqu'au niveau de la poitrine du pilote (voir photos), une jonction avec le tablier du scooter via un gros joint plastique étanche et des parties latérales qui descendent jusqu'à la naissance des marchepieds, cet accessoire Bagster propose une sorte de cocon enveloppant. Nos transferts autoroutiers nous ont permis de tester la parfaite tenue du tablier aux limites de la vitesse légale (et même bien au-delà !). Bilan : aucun flottement n'est déplorer.

Confort Pullman 

Bonne imperméabilité, aucune remontée d'eau constatée au niveau des pieds, le tablier rempli son office. Quant à l'eau qui ruisselle sur le tableau de bord et la partie supérieure du tablier du scooter, elle ne passe pas le joint d'étanchéité faisant la jonction avec le tablier Bagster, celui-ci étant bien monté par les services Suzuki France sur notre modèle d'essai. La sellerie reconditionnée par Bagster expose une partie supérieure des plus moelleuses. Particulièrement douce avec le fondement fragile (...) de l'essayeur, elle assure du confort sur la durée. Le système chauffant est toujours aussi efficace, pour le pilote comme pour le passager d'ailleurs, en revanche l'hôte pourra se plaindre de glisser sur son assise si les freinages sont trop appuyés. Aussi, le galbe des carénages arrière oblige à bien écarter les jambes, heureusement ses marchepieds sont bien disposés et les poignées latérales offrent une longueur appréciable.

Toutes saisons

Le Winzip est le dernier tablier de Bagster, un accessoire « toutes saisons » composé de deux parties amovibles, qui se désolidarisent via une fermeture Eclair facile à actionner. En été s'il ne pleut pas, la partie qui couvre les jambes se dépose en deux secondes, alors que la partie fixe qui reste sur le tablier du scooter ne vient pas au contact des genoux. En revanche celle-ci bloque un peu l'ouverture des vide-poches supérieurs... et beaucoup celle de la boîte à gants, où est d'ailleurs installée la prise 12V. Pour le reste des aspects pratiques, notez que le tablier propose des œillets antivol, un couvre-selle et des sangles latérales de réglages. Sous la selle revue se trouve toujours l'éclairage de coffre, fixée au-dessous de l'assise. La lumière est puissante et c'est tant mieux car elle n'est pas disposée à l'intérieur du coffre.

Avis de la rédaction sur Suzuki Burgman 650 Executive Euro4
16.8/20
Sans flagornerie, merci Suzuki d'avoir produit cette série spéciale First Class... prétexte pour nous pour regoûter aux joies de ce maxiscooter GT, un must pour voyager. Pour abattre du kilomètre dans un confort optimal il s'impose en effet nettement, d'où le fait qu'il serve à certains moto-taxis. L'engin n'est certes pas aussi incisif qu'un TMAX, voire qu'un C650GT en mode Sport, néanmoins il demeure performant avec ses 55 chevaux (inaccessible aux permis A2 !). En outre, ses modes de transmission, automatique (Drive et Power) ou manuelle à 6 rapports (via sa boîte séquentielle), le rendent ludique, d'autant plus que le sérieux de son châssis rassure. Et maintenant équipé de ses accessoires de confort signés Bagster, nous le trouvons plus Pullman que jamais. Côté tarif aussi c'est la bonne nouvelle : affiché à 11 099 €, Suzuki n'augmente que de 100 € son prix par rapport à l'Executive de base (soit 517 € d'avantage clients). Ne lui manque plus que l'antipatinage, et pourquoi pas un système audio ? Bref, vivement le prochain !
Protection et maintien du tablierConfort de selle (et général!)Souplesse et performances moteurFreinageAspects pratiques
PoidsEn virage le tablier peut frotterPlanche de bord sans commande au guidonPas d'antipatinage
Les chiffresPrix10 999 €Puissance40,5 kW à 7000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.