Nipponia Volty
Essai
24 juillet 2021
Suzuki SV 650 Euro 5 2021
Essai
17 juillet 2021
Piaggio MP3 400 HPE
Essai
10 juillet 2021
Zontes 125 Urban
Essai
26 juin 2021
NIU MQi GT
Essai
12 juin 2021
Aprilia Tuono 660
Essai
05 juin 2021
Honda Forza 125 2021
Essai
29 mai 2021
BMW R 1250 RT 2021
Essai
22 mai 2021
Pink Mobility Fly
Essai
15 mai 2021
Sym Maxsym 400 Euro 5
Essai
08 mai 2021
Moto Guzzi V7 850
Essai
01 mai 2021
Suzuki V-Strom 1050
Essai
24 avril 2021

Piaggio MP3 400 HPE

Les photos de l'essai

, publié le 10 juillet

Pour 2021 et Euro5, Piaggio fait évoluer son scooter trois-roues du milieu : bye bye le 350, place à un monocylindre gonflé à 400 cm3 nommé HPE et conforme à la nouvelle norme.

Avec ce 400 idéalement positionné en termes de rapport poids / puissance / usage / prix, entre le 300 HPE et le 500 Sport Advanced, Piaggio entend clarifier sa gamme 3-roues. Le 400 et le 500 sont désormais nommés Maxi, pour se différencier du 300. Et ce nouveau 400 se pose en même temps en concurrent direct du Peugeot Metropolis 400. Nouvelle motorisation et performances accrues tout en respectant les nouvelles normes, telle est l'équation qui a servi de base à ce MP3 400, sur lequel la partie cycle, l'esthétique et les aspects pratiques ne changent pas par rapport au 350, si ce n'est que la connectivité est ici proposée de série, et que l'application Piaggio MIA propose de nouvelles fonctionnalités. Dans cet essai, nous nous concentrerons donc sur le moteur.

Un gain de performances ! 

Le monocylindre gagne en cylindrée par modification de l'alésage et de la course, et par conséquent en performances. Il gagne en puissance, passant de 22,5 kW à 8500 tr/min à 26 kW à 7000 tr/min, mais aussi et surtout en couple, passant de 29 Nm à 6250 tr/min à 37,7 Nm à 5500 tr/min. Pile poile en face du Peugeot Metropolis 400 2020, à 26,2 kW à 7250 tr/min, et 38 Nm à 5750 tr/min. On le voit, ces valeurs du MP3 400 sont atteintes à des régimes moins élevés que sur le 350, de bon augure pour la souplesse et la réactivité à mi-régime, comme pour l'usage intensif sur voies rapides et autoroutes. Pour comparaison, le MP3 500 affiche 32,5 kW à 7750 tr/min, et 47,5 Nm à 5500 tr/min. Hormis l'augmentation des cotes et des performances pures, Piaggio a aussi dû revoir sa copie pour respecter les normes mais aussi renforcer l'agrément général du moteur, afin d'en améliorer le rendement mécanique et thermodynamique, tout en réduisant son bruit de fonctionnement et ses vibrations. Du coup, les tests réalisés par Piaggio sur le 0-30 m et 0-60 m départ arrêté annoncent des résultats identiques au 500 avec 3,9 s et 5,6 s ! Il n'y a que par la suite que le 500 se rattrape, avec sa vitesse maxi supérieure : 145 km/h contre 135 km/h pour le 400 (et 130 pour « l'ancien » 350), chiffres Piaggio toujours.

Et dans la vraie vie ?

Lors de cet essai assez court il faut dire, nous avons tout de même pu rouler en ville, sur voie rapide et autoroute, en revanche pas de jolie départementale à virages, mais ce n'est pas l'usage premier de ce trois-roues...! Et en tout état de cause, le comportement de ce 400 ne change pas par rapport au 350, son poids n'accusant qu'un kilo de plus à 257 kg et la partie cycle restant identique. Premier constat : le bruit du moteur au ralenti comme en roulant est en effet bien assagi, même si on reconnait toujours le « bon » gromono du MP3. De même, les vibrations sont mieux contenues, toutefois demeurent quelques petits cognements à froid au démarrage. Sitôt parti, on profite d'une réactivité optimisée, tout en souplesse et en fluidité, sans aucun à-coup : un agrément indéniable en ville, surtout que la sonorité est adoucie. Par la suite la générosité de ce 400 ne faiblit pas jusqu'à 130 km/h compteur (à 6500 tr/min, soit juste avant le régime de vitesse maxi), pour atteindre plus lentement mais sûrement 150 km/h, et un peu plus. Ce n'est pas énorme par rapport au 350, mais tout de même. Piaggio a privilégié l'agrément à mi-régime plutôt que la course au km/h, laissant par là-même au 500 sa supériorité. A cette vitesse là sur autoroute, le 400 plus léger de 25 kg que le 500 se révèle tout de même moins stable, ce qui laisse un argument au plus gros des MP3. Freinage, ABS et antipatinage ASR demeurent pour stopper la bête, efficace mais avec des leviers très écartés pas évidents pour les petites mains, ainsi que la pédale de freinage couplé au pied droit, obligatoire, très consistante mais peu dosable.

Avis de la rédaction sur Piaggio MP3 400 HPE
16/20
Cette évolution en 400 cm3 est une vraie réussite du point de vue moteur, avec un agrément supérieur à celui du 350, c’est indéniable. Et le tarif contenu juste en-deçà de 9000 € n’avoue qu’une inflation de 400 € par rapport au 350. On peut se demander ce qu’il reste au 500, si ce n’est pour son usage intensif sur autoroute… et la marche arrière ! Mais cela étant dit et pour aller plus loin, force est de constater que Piaggio demeure sur ses acquis. Avec ce moteur 400 E5, il respecte la nouvelle norme et fait face aux challengers. Toutefois, style, aspects pratiques, instrumentation… rien ne change. Pour le MP3 des années 2020, on aurait pu imaginer une smart key, un écran TFT, un frein de parking électronique, un pare-brise électrique… Surtout que le Beverly par exemple adopte certains de ces éléments… Autant d’éléments qui auraient alourdi le prix et le poids (argument de Piaggio se justifiant de ne pas avoir installé la marche arrière sur le 400)… Y aurait-il anguille sous roche, voire Godzilla sur graviers ? Ce qui est sûr, c’est que Piaggio ne va pas pouvoir en rester là pour demeurer leader de ce marché, même si il est restreint à l’Europe. L’un des responsables français du constructeur nous l’a d’ailleurs laissé entendre : si le renouvellement en profondeur de la gamme MP3 n’est pas pour 2021, cela ne saurait trop tarder, sans exclure ni un trois-roues bicylindre (avec le 660 Aprilia ?) ni la technologie hybride…
Performances moteurPas plus lourd que le 350Tarif contenu vs 350Conso équivalente au 350 (à vérifier) ?
Instrumentation vieillotteToujours pas de smart keyNi de frein de parking électroniqueNi de pare-brise réglable
Les chiffresPrix8 999 €Puissance26 kW à 7000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look16/20Prix12/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.