Piaggio Medley 125 2020
Essai
27 juin 2020
Zontes 310 V
Essai
20 juin 2020
Cineco City Slicker
Essai
16 juin 2020
Suzuki V-Strom 1050
Essai
06 juin 2020
Kawasaki Z900 2020
Essai
23 mai 2020
MagPower Legenders 125
Essai
16 mai 2020
EcCity Model 3
Essai
09 mai 2020
Bmw F 900 R
Essai
02 mai 2020
Voge 300 AC
Essai
25 avril 2020
Kymco MXU 300i T3B
Essai
18 avril 2020
Orcal ecooter E2 R
Essai
11 avril 2020

Piaggio Medley 125 2020

Les photos de l'essai

publié le 27 juin

Quatre ans après sa sortie, le Piaggio Medley 125 reçoit un beau lifting à la fois esthétique et technique pour 2020 : ce scooter à grandes roues saura-t-il montrer des dents à son concurrent best-seller en Italie, le Honda SH ?

On remarque tout de suite la nouvelle optique, plus carrée désormais, surmontée d'un capotage avec une sorte de spoiler, et encadrée par un carénage aux formes revues. L'ensemble est plus dynamique, et la stature du scooter paraît désormais plus masculine. Si Piaggio annonce avoir retouché l'ergonomie de la selle, cela ne se voit ni se sent vraiment...! En tout cas la hauteur de l'assise est la même : mon 1,60 pose les deux demi-pointes, ce qui est suffisant, et les grands ne sont pas trop mal lotis. Pour le confort, bon point aussi pour la fourche dont les réglages ont été revus, et qui absorbe vraiment bien les petits chocs. D'ailleurs, à l'arrière aussi les amortisseurs, associés au bon accueil de la selle, sont plutôt conciliants avec les lombaires. Enfin, le passager dispose désormais de repose-pieds caoutchoutés, anti-dérapants.

Grandes roues ET grand coffre !

La nouvelle et moderne instrumentation LCD distille toutes les infos nécessaires, dont la température extérieure. Affichage noir sur fond gris, lisible, elle est un peu triste. Grâce à l'application Piaggio MIA (de série sur la version S), via votre smartphone connecté en Bluetooth, de même que votre intercom, pourront apparaître vos notifications d'appels, et morceaux de musique, que vous pourrez gérer avec le bouton mode à main droite (qui permet aussi de naviguer dans le menu). On retrouve aussi le bouton du Stop&Start et l'ouverture de coffre électrique. 

C'est son gros point fort : le coffre accepte deux casques intégraux, une prouesse sur le segment, grâce au réservoir placé sous le plancher. Qui lui du coup ne peut pas être tout à fait plat, mais permet tout de même de poser un gros sac. La boîte à gants en deux parties reste biscornue, mais d'un volume intéressant à gauche (avec prise USB).

Moteur optimisé

Le iGet 125 cm3 « liquide » a été largement repensé pour ce Medley, afin d'offrir ses 11 kW à 9000 tr/min, soit 2 kW de plus et un régime de 750 tours plus élevé que le précédent. Malheureusement les conditions lors de cet essai ne nous ont pas permis de prendre les voies rapides pour tester la vitesse maxi. Piaggio annonce 110 km/h, compteur, soit 5 de plus que le précédent. Si il nous semble un peu plus réactif en reprise à 70 km/h, ce n'est pas vraiment le cas au démarrage, et l'on se demande toutefois si ce n'est pas on poids de 4 kg plus lourd (136 kg) qui finalement lisse le gain en puissance. Enfin quoi qu'il en soit, il reste très efficace, grâce aussi à une transmission très souple, le tout dans une sonorité adoucie par le nouvel échappement, et sans vibration aucune. Piaggio annonce une conso de 2,4 l en moyenne (WMTC), soit 0,4 l de plus que sur la précédente version. La bonne nouvelle, c'est l'intervalle d'entretien allongé à 20 000 km pour la courroie et le jeu aux soupapes (10 000 auparavant, comme c'est toujours le cas pour vidange et filtre).

Tenue de route sans reproches

Peut-être moins agile qu'un scooter à jantes de 12 pouces, le Medley (comme les autres grandes roues) est assurément plus stable et conserve une belle agilité malgré le passage de 110 à 120 mm de son pneu arrière (pour améliorer la tenue de route en présence d'un moteur plus puissant). Bon rayon de braquage et position dominante facilitent la maniabilité, et la centrale se déploie en un rien de temps. Plus puissant, plus stable, le Medley 2020 voit son champ d'action s'élargir, ce qui n'est pas plus mal étant donné que le Beverly n'existe plus en 125 depuis fin 2016. Sur les petites routes côtières et virevoltantes de l'agglomération génoise, en tout cas, nous avons roulé avec plaisir à son guidon : train avant précis, châssis solide, suspensions agissant de concert... Et si le frein arrière est un peu timide, l'ensemble est efficace une fois passé le début de course un peu spongieux aux leviers, qu'il faut serrer franchement à gauche comme à droite si l'on attend un freinage puissant. L'ABS Bosch à deux canaux et et les pneus Michelin City Grip sont toujours de la partie.

Avis de la rédaction sur Piaggio Medley 125 2020
17.6/20
Un moteur au maximum de ses possibilités, une instrumentation moderne et connectée, un lifting réussi, le tout pour un tarif qui n'augmente que de 100 € par rapport au Medley 2019, et des aspects pratiques toujours inégalés sur le segment... Que demande le peuple ? Pas grand chose en fait : à moins de chercher moins cher en raison d'un budget réduit (cf Kymco People S à 2999 €), ce Medley 2020 est franchement d'un très bon rapport qualité / prix pour qui n'a pas besoin d'un GT statutaire "à la française" pour rouler en majorité sur voies rapides. Maintenant que l'on a dit cela, en face arrive un Honda SH, toujours avec plancher plat et contacteur sans clé, avec un moteur 4 soupapes Euro5, un coffre agrandi, un confort amélioré et l'antipatinage pour 2020, le tout avec top-case Smart Box de série, pour 200 € de plus. Soit le même écart qu'en 2016 ! La guerre à couteaux tirés se poursuit jusqu'au passage à Euro5 du Medley, où son tarif, forcément, enflera... A suivre donc !
Moteur efficace et silencieuxTenue de routeConfortGrand coffreInstrumentation LCDDesign plus racéPrise USB
Perfs à vérifier sur voies rapidesPoids en hausseLeviers écartés
Les chiffresPrix3 499 €Puissance11 kW à 9000 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look20/20Prix16/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.