Harley-Davidson FXDR 114
Essai
08 décembre 2018
Orcal Sirio
Essai
01 décembre 2018
Honda Monkey
Essai
24 novembre 2018
Triumph Street Triple 765 S
Essai
17 novembre 2018
Piaggio MP3 500 HPE Sport
Essai
10 novembre 2018
Bmw F 750 GS
Essai
03 novembre 2018
Kawasaki Ninja 400
Essai
20 octobre 2018
Lambretta V125 Special
Essai
13 octobre 2018
Ducati Scrambler 1100 Sport
Essai
06 octobre 2018
SWM Gran Turismo 440 2019
Essai
29 septembre 2018
Honda Forza 125 2019
Essai
22 septembre 2018
Yamaha Niken
Essai
15 septembre 2018
Keeway K-Light 125
Essai
08 septembre 2018

Peugeot Scooters Belville 125 Allure

Les photos de l'essai

publié le 13 janvier

"French touch » pour le nouveau scooter grandes roues Peugeot Belville 125 : nouveau moteur, ABS, top case de série, tarif... Des arguments intéressants face aux Honda SH et Piaggio Medley ?

Le Belville reprend une bonne partie de la base technique du SymSymphony ST, mais Peugeot annonce avoir retravaillé la partie cycle, fignolé la finition, et le nouveau moteur SmartMotion 125. 

Signature du Lion

Il reprend peu ou prou les mêmes lignes que le Sym, mais avec une signature qui se remarque sur les leds et la calandre avant, et surtout le bloc optique arrière aux 3 griffes, comme sur les derniers modèles automobile : très classe.

Ce grandes roues dit "bienvenue" aux petits gabarits, avec une selle accessible et peu large, mais les plus grands ne sont pas gênés aux genoux par le guidon. La position est dynamique mais détendue, tout tombe bien sous les mains. Toutefois les pieds ont peu de latitude, le plancher plat se rétrécissant en son milieu. La selle aurait pu réserver meilleur accueil, surtout que l'amortissement fait plutôt dans le genre rigoureux. Toutefois cette suspension arrière s'est révélée très honorable, préservant à la fois des petits chocs et réagissant avec sérénité sur les gros. Le passager est heureux d'avoir un top case avec dosseret, et dispose d'un espace suffisant.

Top-case bienvenu

La soute du Belville accepte un bon jet à écran et s'ouvre par un bouton à main gauche, ou au contacteur. Le top-case 37 de litres fourni de série sur la version Allure est bienvenu, la boîte à gants à serrure n'acceptant que le smartphone que vous brancherez sur la prise USB. Une seule clé pour tout, c'est pratique, en plus elle se referme sur elle-même. Si son tablier, somme toute assez étroit, préserve le devant de vos jambes, le buste et les flancs restent exposés. 

Originalité de cette instrumentation numérique/analogique : vous pouvez choisir l'affichage du cadran principal. Soit la vitesse en chiffres et le compte-tours circulaire avec aiguille, soit l'inverse. Le contraste de l'écran est peu prononcé, la lisibilité est donc réduite au soleil.

Réactif mais pas trop

Avec ses 11 ch et 10,4 Nm, ce mono 125 SmartMotion à refroidissement liquide fait décoller les 127 kg à sec du Belville sans problème, même si l'on a vu plus vif, pour grimper tout de même jusqu'à 108 km/h compteur. Réactivité et reprises ne font pas défaut. Par rapport à d'autres moteurs de la même génération, nous avons trouvé la transmission un peu plus rugueuse et la sonorité plus marquée. Pour l'entretien : tous les 5000 km pour la vidange, et tous les 10 000 préconisés pour la courroie, après la première révision à 500 km.  

A l'aise sur les pavés, ce Belville rassure par sa stabilité et les réactions prévenantes de ses suspensions. Son train avant n'est pas lourdaud, ce qui préserve la maniabilité, le tout avec un rayon de braquage correct. Il empruntera avec bonne volonté les voies rapides sur de petites distances, le moteur autorisant une vitesse maxi suffisante.

ABS 1 canal

Pour des raisons économiques bien sûr, Peugeot a retenu la solution médiane de l'ABS 1 canal sur la roue avant seulement : c'est tout de même mieux que le simple freinage couplé, et le système est peu intrusif, l'étrier 2 pistons agissant avec progressivité. Ce qui n'est pas le cas à l'arrière, où le dosage est plus difficile, la puissance arrivant d'un coup. Enfin, on se méfiera tout de même des pneus CST sur le mouillé.

Classique mais racé, efficace, homogène et pratique, ce nouveau grandes roues est plein de qualités pour un tarif de 2899 € cohérent, qui met joliment en valeur le partenariat de Peugeot avec Sym.

Avis de la rédaction sur Peugeot Scooters Belville 125 Allure
16/20
Classique mais racé, efficace, homogène et pratique, ce nouveau grandes roues est plein de qualités pour un tarif de 2899 € cohérent, qui met joliment en valeur le partenariat de Peugeot avec Sym. Par rapport à la concurrence, ce Belville fait un peu figure d'entre-deux sur le segment des scooters grandes roues : il fait face aux Honda SH (3549 €) et Piaggio Medley (3349 €) par son gabarit et son standing, sans pouvoir toutefois leur opposer un ABS à 2 canaux, un Stop&Start, des Michelin City Grip et un contacteur sans clé (Honda), un coffre pour 2 casques (Piaggio)... Mais il est moins cher ! De la même façon, il est difficilement comparable au Piaggio Liberty encore moins cher (2449 €), mais qui comme lui dispose de l'ABS à 1 canal, et encore moins à son cousin Sym Symphony ST (2399 €, freinage couplé et moteur à air)... Peugeot joue donc un peu à la croisée de ces chemins, et c'est plutôt bien vu au niveau du rapport qualité-prix. En France, gageons que l'atout "cocorico" lui permettra de séduire au-delà de la clientèle des scooters grandes roues.
Signature PeugeotComportement équilibréMoteur vaillantABS à l'avantTop-case de sériePrise USB
Pas d'ABS à l'arrière...Moteur et sonorité un peu rugueuxPneus CST ?Conso à vérifier
Les chiffresPrix2 899 €Puissance8,1 kW à 7400 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.