Triumph Tiger 1200 2022
Essai
08 août 2022
Keeway Superlight 125 Euro5
Essai
30 juillet 2022
CFMOTO 800 MT Sport
Essai
23 juillet 2022
Kymco CV3
Essai
16 juillet 2022
BMW K 1600 GT 2017
Essai
09 juillet 2022
Ovaobike MCR-S
Essai
02 juillet 2022
Benelli Leoncino 125
Essai
25 juin 2022
Yamaha Neo's
Essai
11 juin 2022
BMW R 18 B
Essai
04 juin 2022
Silence S01 plus
Essai
21 mai 2022
MagPower Avengers 125
Essai
14 mai 2022

Nipponia Volty

Les photos de l'essai
Nipponia Volty
20

, publié le 24 juillet

Les scooters électriques Nipponia arrivent pour ce printemps 2021 avec quatre modèles : Volty 50, e-Legance 50, e-Viball 50 cargo et e-Viball 125. Nous avons pu faire quelques tours de roues sur le Volty et le e-Viball 125 dans les environs de Grasse, un petit test qui nous a permis de nous faire un premier avis.

Le marché du deux-roues électrique tient le coup en cette période compliquée. Les nouvelles marques fleurissent à qui mieux mieux, et ce n'est pas forcément facile de s'y retrouver. Pour ce qui est de Nipponia, nous n'avons pas affaire à un nom tout à fait inconnu. Pour ces nouveaux modèles électriques, la marque grecque fondée en 1992 s'appuie sur des partenaires chinois avec qui elle travaille de longue date. Aujourd'hui importée en France par Eccity Motoycles, un constructeur français déjà installé, Nipponia ne sort donc pas de nulle part, même si il lui reste à se faire connaître et à construire son réseau.

Nipponia Volty 50

Tout petit, tout léger, le Volty au design rondouillard est hyper accessible, et néanmoins les grands ont de la place. La selle est bien accueillante mais le duo sera un peu collé-serré ! L'instrumentation est basique, de même que les commandes. Contacteur classique à clé, crochet et petit vide-poches ouvert au tablier. Sous la selle, un petit espace de rangement, et une prise USB. Les suspensions se tiennent bien tant que le bitume reste lisse, et la vivacité de l'engin, sur ses jantes 12 pouces avec un petit empattement fait des miracles pour se faufiler telle une anguille, la stabilité pouvant en pâtir sur les déformations. Le moteur roue de 1,5 kW en puissance nominale (signé Bosch) est vaillant sur terrain plat jusqu'à sa vitesse maxi de 45 km/h en mode 1, il a plus de mal en côte (mode 1 limité à 30 km/h). Niveau freinage pas de couplage, l'arrière au levier gauche offrant une bonne consistance, l'avant en revanche étant plus léger, et l'ensemble se révélant suffisant pour le gabarit du scooter. Le freinage, correct à l'arrière, léger à l'avant, dispense par ailleurs un peu de régénération à la batterie. Fourni avec une batterie offrant une autonomie de 53 km, le Volty peut en accueillir une deuxième en option (891 €). Selon notre estimation lors de cette prise en main, l'autonomie réelle serait de l'ordre de 40 km (et donc 80 km avec deux batteries). La batterie se charge en 5 h via le chargeur externe, soit sur le scooter via une prise au tablier, soit hors du scooter.

Nipponia e-Viball 125

D'un gabarit un peu plus conséquent sur ses jantes de 14 pouces, le e-Viball n'est pas moins facile à prendre en mains, avec un poids contenu à 105 kg avec une batterie (une deuxième est disponible en option à 850 €). Sa selle généreuse est un peu moins haute à 745 mm, et son guidon plus bas pourra peut-être gêner un peu les genoux des plus grands gabarits. Ici on dispose d'un contacteur sans clé et d'une smart key, avec une fonction antivol qui bloque la roue arrière, avec alarme sonore. L'instrumentation numérique est plus complète (et le scooter est connecté en bluetooth via une application). On trouve aussi un Cruise Control (ou régulateur de vitesse) à main gauche. Le plancher plat est assez vaste, on dispose d'un crochet au tablier et d'une boîte à gants fermée avec prise USB. Ici les grandes jantes et les amortisseurs garantissent confort et tenue de route en cohérence avec les performances. Son moteur de 3 kW monte à 75 km/h en mode 2 (mode 1 limité à 45 km/h), assez vaillamment et sans peiner en côte. Pas de frein moteur ici non plus, en revanche le freinage est couplé au levier gauche. Et pour le coup c'est très mordant et consistant ! Notez que les leviers sont assez écartés et fermes. Livré avec deux batteries amovibles de 3,5 kWh, le e-Viball annonce une autonomie de 107 km, comptez plutôt 90 km selon notre estimation. La recharge s'effectue en 4 h par batterie avec le chargeur externe. Enfin, notez que le e-Viball est aussi disponible en équivalent 50 version Cargo pour les pros, avec grand porte-bagages arrière pour fixer une malle : moteur 2 kW, 1 ou 2 batteries de 1,75 kWh, autonomie 59 km (ou 117 km), tarif 3 290 € (4090 € avec 2 batteries) et bonus de 437 € à déduire (ou 875 €).

Avis de la rédaction sur Nipponia Volty
15.2/20
En tenant compte du bonus écologique, comptez 1999 € pour le Volty et 3415 € pour le eViball, des tarifs intéressants par rapport à la concurrence et plutôt cohérents au regard des qualités de ces deux scooters électriques. Reste bien sûr à vérifier leur autonomie, mais nos estimations les placent elles aussi en cohérence avec ce qui se fait par ailleurs. Avec leur style assez original, les Nipponia ont donc leur carte à jouer sur ce marché en plein développement. Ci-dessous la fiche technique et les Plus - Moins pour le Volty, voir ceux du e-Viball en lien ci-dessus.
- design original- accessibilité- vivacité- tarif
- moteur en côte- stabilité sur déformations- commandes très basiques- autonomie à vérifier
Les chiffresPrix2 099 €Puissance1,5 kW0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis12/20Look20/20Prix20/20Equipements12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.