Brixton Crossfire 500
Essai
24 octobre 2020
NIU NQi GTS Sport
Essai
17 octobre 2020
Yamaha Tricity 300
Essai
09 octobre 2020
Kymco X-Town CiTy 125
Essai
26 septembre 2020
Aprilia RSV4 1100 2019
Essai
19 septembre 2020
Silence S01
Essai
12 septembre 2020
Moto Guzzi V85 TT Travel
Essai
05 septembre 2020
Honda SH 125i 2020
Essai
29 août 2020
Kawasaki Z 1000 H2
Essai
22 août 2020
Voge 500 DS
Essai
15 août 2020
Bmw F 900 XR
Essai
01 août 2020

MagPower Legenders 125

Les photos de l'essai

publié le 16 mai

La Legenders cache bien son jeu : beau gabarit, double échappement étincelant, à l'instar de son moteur bicylindre, jantes à l'esprit Milwaukee, pneu avant et réservoir surdimensionnés...on dirait une grosse cylindrée ! Et bien non, ce custom cache bien son jeu puisque c'est un 125 cm3 pour permis B/A1 ! 

Avec une production en provenance de Chine, la marque Magpower propose également un trail 125 et deux customs cette année, la Tenessee à monocylindre 125 cm3 ainsi que cette Legenders propulsée par un bicylindre parallèle. Nous ramenant aux grandes heures de l'équivalence permis B du milieu des années 1990 - période où les Suzuki Intruder et Marauder 125, Honda Shadow 125, Yamaha Dragstar 125 et autres Kawasaki Eliminator 125 étaient des reines privilégiées par les automobilistes - cette Legenders 125 se retrouve quelque peu esseulée sur le segment où finalement ne subsistent que quelques productions exotiques aujourd'hui. En guise de concurrentes, la Hyosung Bobber 125 (qui a remplacé l'Aquila) propulsée par un V-Twin (14 chevaux), mais également de la Daelim Daystar 125 monocylindre (12,7 chevaux), voire la Keeway Superlight Dark mue elle aussi par un monocylindre (10 chevaux). Le custom Magpower se singularise donc par sa motorisation bicylindre parallèle (11 chevaux) et son gabarit valorisant, sans oublier son tarif, accessible dirons-nous : 2 990 €. Certes c'est presque 700 € de plus que la Keeway, mais c'est quand même 200 € de moins que la Daelim et 1300 € de moins que la Hyosung. A moins de 3000 €, la Magpower Legenders vaut-elle le détour ? Donne-t-elle la sensation aux automobilistes et jeunes de 16 ans d'être sur le dos de l'Amérique, ou ramène-t-il inévitablement vers l'Empire du Milieu ? Voilà le genre de questions que nous avons gardées en tête tout au long de notre essai. Que voici !

Elle fait envie ! 

Le premier contact avec cette machine est plutôt réjouissant, dans la mesure où cette Legenders présente en effet très bien. Déjà, nous avons apprécié son gabarit valorisant (« elle a tout d'une grande ») mais également le coloris dark de notre machine d'essai (dispo aussi en noir brillant et orange métallisé), un noir mat mettant particulièrement bien en valeur l'ensemble des pièces brillantes comme du chrome. Et elles sont nombreuses : bâtons et bords de jantes, garnitures de radiateur, moteur et carters, clignotants, repose-pieds pilote et passager, guide chaîne et « sabres » du garde-boue arrière, puis au niveau du poste de pilotage le guidon et ses tés, le rehausseur, les leviers, les rétroviseurs, le compteur, le phare à casquette, sans oublier le haut des tubes de fourche donnant l'impression que l'on dispose d'un accessoire inversé. On trouve du métal au niveau des garde-boue, mais quelques approximations dans sa fabrication sont également à relever : certains fils ne sont en effet pas gainés jusqu'au bout, de plus juste avant les poignées, le guidon présente une finition discutable. Fatalement, à seulement 700 mm du sable de la plage de Bandol, où nous avons posé cette Legenders en statique, la selle est hyper accessible. A bord on est bien sur l'assise moelleuse et large au niveau du fessier, les jambes s'installant naturellement autour du réservoir grâce à la position pieds en avant. Le guidon est haut et très cintré, presque comme celui d'un chopper, ce qui pourra surprendre de prime abord, néanmoins nous apprécions ce clivage très américain sur ce petit custom d'origine exotique. Ce qui nous déplaît en revanche, du haut de nos 183 cm, c'est la posture avec le dos trop en arrière. Côté confort, outre la texture de selle, notez que les suspensions proposent une souplesse appréciable.

Citadine facile 

La conduite en milieu urbain est aisée, pleine de quiétude côté motorisation. Maintenant, le fait que tout le monde dispose de parfaits appuis au sol se révèle rassurant et aide à la manœuvre au moment de stationner cette Legenders, qui propose en outre un très bon rayon de braquage et un gabarit contenu, malgré l'impression de longueur qu'elle donne. Comme elle est basse et équilibrée, nous n'avons pas relevé de difficulté particulière à basse vitesse, comme n'avons pas été gênés lors de l'exercice de la remontée de files, son guidon aux poignées hautes n'est pas spécialement large. Ici le seul point qui est finalement à surveiller est le freinage d'urgence en raison de la géométrie de la machine si on freine de l'avant, ou du couplage CBS si on freine de l'arrière, car la répartition est trop sur l'avant à notre gout. A son guidon, peut-être plus qu'ailleurs, il ne faut donc pas coller les usagers qui précèdent et anticiper ! Le bicylindre en ligne est souple dans le bas du compte-tours. Dès lors on peut enrouler sur des régimes assez bas, avant même d'attaquer les 3000 tours. Après, il se révèle plus creux en milieu de plage, nécessitant alors de monter jusqu'à 6000 tours pour commencer à avoir du répondant. La sonorité qui émane des pots est ici plus marquée, plutôt sympa, néanmoins c'est à ce stade que des vibrations commencent à apparaitre. Celles-ci s'accentuent en montant dans les tours, et ce moteur refroidi par air/hulle tourne vite puisque sa puissance maximale de 11 chevaux est donnée à 10 500 tr/min. Rassurez-vous, si ces « vibes » se ressentent au niveau de l'assise, poignées et repose-pieds les filtrent très bien. Côté vitesse maxi, d'après le constructeur nous pouvons compter sur 115 km/h en pointe et une consommation moyenne de 3,5 l/100 km, ce qui correspond à quasiment 4 litres en conditions réelles, de quoi disposer d'une bonne autonomie avec le réservoir de 19 litres. Pas de faute de frappe, 19 litres en effet !

Cool ride ! 

En dynamique sur des portions tournantes, le custom à fourche ouverte et gros pneu à l'avant se révèle étonnemment agile et maniable. Certes, la Legenders 125 est un petit peu lourde si on regarde sa fiche technique (163 kg à sec), mais comme son centre de gravité est bas elle enchaîne les virages assez facilement. Bien entendu, la garde au sol n'est pas celle d'un roadster, toutefois il y a de la marge pour se faire plaisir. Attention toutefois côté droit, quand ça frotte c'est également l'embout du silencieux inférieur qui fait des étincelles ! Si l'empattement respectable pour une 125 favorise le maintien de cap en courbe, sur des routes plus longilignes on profite de sa stabilité comme de sa tenue de route, ses suspensions s'accordent parfaitement, on peut rouler longtemps. Pour trouver le point mort, le sélecteur de transmission est perfectible. On a en effet la sensation de pouvoir descendre très bas au passage de la première, alors que la sélection de la vitesse supérieure est à attraper bien plus haut. On s'y fait rapidement cela dit et force est de reconnaitre que nous n'avons pas été gênés par le moindre faux point mort lors de notre roulage. Avec une boîte à 5 vitesses sur ce type de moteur, si on a besoin de répondant on va donc pousser chacun des rapports assez longuement sur le réseau secondaire. Le levier d'embrayage (non réglable) est un peu trop éloigné à notre goût, ou peut-être positionné trop vers le bas.

Équipement de base, mais bien traité 

La Legenders offre un très bon système de freinage à l'avant, grâce à ses deux disques de presque 30 cm de large et ses deux étriers, mais on l'a dit, il faut rester vigilant quant on freine de l'arrière, en rasion de la répartition du freinage. Les pneumatiques Yuanxing proposent un grip adapté sur le sec, mais nous n'avons pas testées ces gommes sur sols mouillés. L'équipement se poursuit avec petit bloc instru LCD fort sympathique avec son affichage bleuté. Il est également bien visible et propose un compte-tours circulaire ainsi qu'une jauge à essence. L'odomètre aussi... et puis c'est tout ! D'où l'absence de bouton pour faire défiler quoi que ce soit, normal puisque tout est déjà affiché. Simplicité aussi aux niveaux des commodos, ergonomiques et de belle facture. À main gauche, l'appel de phare s'opère à l'index, une bonne chose. En outre, nous avons effectué un remplissage aisé du réservoir et apprécié la charnière du bouchon bien fabriqué. Pas de souci à l'heure de déployer la latérale. Enfin, nous avons également profité d'une très bonne rétrovision offerte par les accessoires tout ronds placés à bonne hauteur.

Avis de la rédaction sur MagPower Legenders 125
14.4/20
Dès son apparition sur nos radars, il y a un peu plus d'un an, la Magpower Legenders 125 a attiré notre curiosité. Pour l'image valorisante qu'elle dégageait déjà, avec ses valises latérales optionnelles en particulier, très bagger dans l'esprit. Pour son bicylindre parallèle aussi, reprenant les côtes des blocs Honda CM125T des années 1980, sans oublier son supposé prix attractif à l'époque, une constante chez ce constructeur. A l'essai, même si elle ne s'est pas révélée parfaite au niveau de son freinage CBS et si l'essayeur s'est senti un peu trop grand pour elle, elle dispose quand même d'un bon potentiel séduction, pour sa facilité de prise en mains ainsi que ses qualités dynamiques. Quand on aime le custom, quelles que soient ses origines, on reste ouvert sur la conduite proposée par ce type d'engin singulier. Et côté tarif aussi la promesse a été tenue ! Personne ne fait des scores mémorables sur ce segment de niche, mais il ne fait nul doute que cette Legenders a sa carte à jouer. Reste maintenant le réseau de distribution de cette marque, peu connue sur le segment 125 en particulier, comme la question de la fiabilité...
Gabarit et lookConfortPrise en mainsTenue de routeRéservoir de 19 litres
Pas de tripCBS trop sur l'avant
Les chiffresPrix2 990 €Puissance8 (11 chevaux) kW à 10500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis16/20Look16/20Prix16/20Equipements12/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.