Piaggio MP3 300 HPE
Essai
13 juillet 2019
Suzuki Katana
Essai
06 juillet 2019
Kawasaki Z 400
Essai
29 juin 2019
Sym Joymax Z 125 2019
Essai
14 juin 2019
Bmw R 1250 RT 2019
Essai
08 juin 2019
Moto Guzzi V85 TT
Essai
01 juin 2019
Vespa Elettrica
Essai
25 mai 2019
Zontes 310 X
Essai
18 mai 2019
Ducati Diavel 1260
Essai
13 mai 2019
Yamaha YZF-R125 2019
Essai
04 mai 2019
Triumph Speed Twin 1200
Essai
20 avril 2019

Kymco Xciting S400i

Les photos de l'essai

publié le 5 janvier

Sous l'influence de l'incontournable Yamaha T-Max, figure de proue et icône du scooter dynamique, le marché de la mobilité urbaine pour tous se donne un genre attractif, et ceci dans toutes les cylindrées. Ainsi, de la même manière qu'il convient de saluer la plastique réussie d'un Honda 125 Forza, par exemple, la catégorie supérieure vient de voir débarquer le Kymco XCiting S400 et il faut reconnaitre que les designers coréens n'ont pas manqué leur but. Le nouveau venu se distingue de la masse des scooters (encore plus dans son coloris bleu satiné - on se souvient qu'un millésime du T-Max avait été habillé de la sorte, mais cela doit être un pur hasard). Il ne fait pas que soigner sa présentation avec ses feux à LEDs et ses ajustements soignés : il est également bien équipé, performant et agréable, en plus d'être placé à un niveau de tarif qui donne vraiment matière à réflexion : en effet, à 6299 €, il est très en-dessous de sa concurrence directe (pensons qu'un Suzuki Burgman 400 vaut 7999 € !) et se retrouve même en concurrence face à des scooters 300, qui ne peuvent pas lutter en termes de performances ni de polyvalence.

Kymco XCiting S 400i : des dessous connus

Pour autant, le Kymco n'est pas nouveau du sol au plafond. Le moteur vient de la précédente génération et il a peu été retouché, mais en même temps, vu qu'il donnait parfaitement satisfaction, pourquoi se compliquer la vie ? De fait, on retrouve ce monocylindre aux bonnes manières (pas de bourdonnement, de vibrations ni de sonorité désagréable comme sur certains autres scooters équivalents), qui développe 35,35 chevaux et 37,7 Nm de couple. On notera la finesse de la réponse à la poignée de gaz, la douceur de la transmission automatique, bref l'excellence de l'alliance entre le moteur et la transmission. De fait, il est facile à mener sur un petit filet de gaz entre les files de voitures, tout en offrant des reprises musclées à la demande, quand on accélère plus franchement. La vitesse de pointe tourne aux environs de 150 km/h au compteur, ce qui est largement suffisant pour un usage urbain et péri-urbain, d'autant que la bulle est réglable (manuellement, certes, mais c'est facile) et monte sur une quinzaine de centimètres, ce qui améliore la protection contre le vent et les intempéries sur les autoroutes urbaines. 

Kymco XCiting S 400i : un tableau de bord novateur

Certes, le compteur kilométrique est assez peu lisible, car trop chargé en "batonnets" qui en habillent le fond, mais on se console avec l'écran central, qui est digital. Celui-ci permet, en usage quotidien, de faire également apparaître la vitesse, c'est plus lisible. Mais ce n'est pas tout : grâce à l'App Noodoe, ce compteur central peut afficher les images de votre choix (votre chien, votre grand-mère ou un coucher de soleil sur le Nevada, tous les choix sont possibles), mais il y a aussi la possibilité d'avoir un GPS non natif dont l'ergonomie a été particulièrement soignée pour être lisible en roulant. En effet, les informations sont simplifiées au maximum, avec la direction à suivre et le nombre d'intersections à passer avant de devoir changer de cap. C'est très intelligent.

Kymco XCiting S 400i : presque le sans-faute

Un bon rayon de braquage, un tableau de bord complet et intelligent, des aspects pratiques soignés (les leviers sont réglables, on a des vide-poche avec une prise USB pour charger un smartphone ou autre, des performances carrément dans le coup, une tenue de route saine, un freinage très performant (on a des étriers radiaux comme sur les motos sportives), une selle pas trop haute, un plancher plat, un béquillage sur la béquille centrale qui ne demande quasiment aucun effort, le Kymco XCiting S 400i cumule les bons points et approche de la perfection. Perfection qu'il n'atteint pas faute d'un coffre sous la selle bien trop petit : en effet, on y rentre un petit modèle (tous n'y entrent pas) et ce sera un peu juste , sauf si vous vous contentez de devoir emporter peu d'affaires dans votre quotidien ou que vous envisagez le montage d'un top-case. 

Avis de la rédaction sur Kymco Xciting S400i
18.4/20
On va rappeler qu'un scooter 125 haut de gamme vaut environ 5200 €, qu'un 300 frise les 5800 €, afin de tout mettre en perspective ! Pour 5 999 € (prix de lancement jusqu'au 31 octobre 2018, puis 6 299 €), ce XCiting S400i est sans hésitation l'achat malin de la catégorie. Il présente bien et fait quasiment tout bien, enfin tout ce que l'on demande à un scooter, sauf, hélas, de loger plein de choses dans le coffre sous la selle, domaine où, encore une fois hélas, ses lacunes peuvent être rédhibitoires. Si ce n'est pas le cas, vous aurez alors un engin efficace et polyvalent, en plus d'être très techno avec son GPS intégré. Si vous n'avez pas l'âme d'un déménageur, faut-il vraiment hésiter ?
Ligne et présentationEquipement et techno (GPS embarqué)Moteur agréableHomogénéité globalePrix / prestations remarquable
Coffre 1 seul (petit) casqueCompteur de vitesse peu lisiblePneus Maxxis sur bandes blanches
Les chiffresPrix6 299 €Puissance26 kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look16/20Prix20/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.