Silence S01
Essai
12 septembre 2020
Moto Guzzi V85 TT Travel
Essai
05 septembre 2020
Honda SH 125i 2020
Essai
29 août 2020
Kawasaki Z 1000 H2
Essai
22 août 2020
Voge 500 DS
Essai
15 août 2020
Bmw F 900 XR
Essai
01 août 2020
Ducati Streetfighter V4
Essai
25 juillet 2020
CFMoto 650 GT
Essai
18 juillet 2020
Keeway E-zi Plus
Essai
11 juillet 2020
Yamaha Tracer 700 2020
Essai
04 juillet 2020
Piaggio Medley 125 2020
Essai
27 juin 2020
Zontes 310 V
Essai
20 juin 2020

KTM 1290 Super Duke R 2020

Les photos de l'essai

publié le 14 mars

La catégorie des "super roadsters" ne cesse de s'étoffer ! Les "super roadsters" ? Oui, ce sont des machines sans carénage, à grand guidon, d'une puissance qui approche, voire dépasse celle de vraies sportives (les quatre principales tenantes de ce segment vont de 177 à 208 ch !), avec des performances, en termes d'accélérations, de tenue de route et de sensations sportives, qui n'ont rien à envier aux motos les plus radicales du marché. Au sein de cette meute, la KTM 1290 Super Duke R affiche 180 chevaux grâce à son bicylindre de 1301 cm3. Mais ce n'est pas tout : lancée en 2012, revue en 2017, la 1290 Super Duke R est à nouveau quasiment entièrement nouvelle pour 2020.

Présentation

Lignes acérées, feux à LEDs, dessin taillé à l'équerre, minimalisme dans les formes, maximalisme dans l'agressivité ! La KTM 1290 Super Duke R peut déplaire, mais elle a aussi ses fans. Ceux-ci reconnaîtront sans mal le nouveau millésime 2020 (ce sera plus difficile pour les moins aguerris). L'optique a été un peu redessinée, avec désormais l'entrée d'air forcé qui passe au centre. Les suspensions sont nouvelles, les commodos et le tableau de bord aussi, le tout est désormais plus complet et plus lisible. Le moteur conserve la même base mais a été entièrement revu, notamment au niveau de l'injection, de l'admission (la boîte à air est beaucoup plus grosse que par le passé, avec 10 litres de contenance) ; on reconnait également l'échappement, aux tubulures plus généreuses encore que par le passé. 

Technologie

180 chevaux pour 189 kilos : un tel rapport poids / performances ne peut se maîtriser que grâce à une électronique de pointe. C'est le cas de cette KTM qui offre 5 modes de conduite, et la possibilité d'avoir tous les réglages accessibles et paramètrables facilement via le tableau de bord. C'est ainsi que cette machine est très avancée dans ce domaine, avec la possibilité d'avoir ses propres réglages d'anti-patinage, de contrôle de wheeling, de gestion du frein moteur et même du freinage (avec un ABS disposant d'une fonction "supermotard" qui permet de rentrer en virage avec l'arrière en glisse et quand même du controle sur l'avant. Ne prenez pas ce passage à la légère, d'ailleurs : la moto est tellement performante, précise et réactive que les réglages ont une grosse incidence sur son comportement et qu'en fonction de votre niveau de pilotage, notamment sur circuit, il faudra prendre le temps de bien la comprendre et la paramétrer. Enfin, le cadre est redessiné, et est annoncé comme trois fois plus rigide qu'auparavant. 

Comportement

D'abord, on se dit que l'on n'est pas sur ce que KTM appelle "the Beast 3.0", à savoir un gros roadtser de 1301 cm3 et 180 chevaux : la moto est assez fine, semble légère, les commandes sont douces et sur les cartographies moteur les plus soft (rain, street), on a une bonne souplesse du moteur et une réponse progressive à la poignée. Autre bonne nouvelle : le comportement des suspensions qui savent prodiguer un certain confort. De fait, la 1290 Super Duke R se laisse facilement emmener à un rythme raisonnable. Elle sait toutefois donner une autre image d'elle-même : avec 140 Nm de couple (dont 120 Nm disponibles dès 4500 tr/mn), ouvrez sérieusement la poignée de gaz et le monstre bondit en avant. L'allonge dans les tours est impressionnante. Tout comme les performances. Heureusement, le train avant donne vraiment confiance et l'on peut entrer vite en virage, avec une machine imperturbable. L'ergonomie favorise la mobilité au guidon, ce qui fait que l'on est toujours en confiance et en contrôle. Mais pour en tirer le meilleur, il faudra quand même un peu de niveau... 

Avis de la rédaction sur KTM 1290 Super Duke R 2020
16.8/20
Soyons clair : elle peut se taper les embouteillages quotidiens, aller au boulot et même vous emmener en vacances. « The Beast », comme l'appellent ses géniteurs, est en réalité incroyablement polyvalente. Enfin, ça, c'est si vous vous contentez d'utiliser un huitième de la poignée d'accélérateur. Pourquoi pas, après tout. Mais lâchez la bride et vous allez découvrir un engin terriblement excitant, addictif, joueur, communicatif. Une moto de hooligan. Et dont le niveau de performances est assez décalé avec les grandes tendances actuelles en termes de répression routière. Car elle est sécurisante : grâce à des périphériques de qualité, une électronique au poil, un train avant de folie et une ergonomie parfaite, la 1290 Super Duke R est un fauve qui peut ne pas mordre. Un peu de métier permet d'en tirer le meilleur parti, garder la tête froide permet de ne pas rouler au-dessus de ses pompes, car il est fort à parier que sur route, vos limites seront atteintes avant les siennes. Nul doute que le comparo avec l'Aprilia Tuono V4 1100 et la Ducati Streetfighter V4 sera riche d'enseignements, car la puissance ne fait pas tout. Le caractère et cette manière si particulière qu'a cette moto de communiquer avec vous garantissent de grands moments d'une joie intense au guidon. Comme on dit dans le métier : « ça, les enfants, c'est une bonne moto de connard ». Et c'est un compliment !
Caractère moteurSonorité addictiveTrain avantChâssis équilibréPackage électroniquePolyvalenceConfortErgonomieInstrumentation
Pas edouardo-philippo compatibleSang froid et métier exigésSensible aux réglagesBoîte & shifter sur pisteTire un poil long ?
Les chiffresPrix18 199 €Puissance132 kW à 9750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look12/20Prix16/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.