Silence S01 plus
Essai
21 mai 2022
MagPower Avengers 125
Essai
14 mai 2022
Yamaha MT-10 Euro5 2022
Essai
07 mai 2022
Aprilia SR GT 125
Essai
30 avril 2022
Yamaha Tmax 560 Euro5 2022
Essai
16 avril 2022
Husqvarna Norden 901
Essai
09 avril 2022
Motron Vizion
Essai
02 avril 2022
Voge 500 AC
Essai
26 mars 2022
Kymco DTX 125
Essai
19 mars 2022
Pursang E-Track
Essai
05 mars 2022
BMW CE 04
Essai
26 février 2022

Indian FTR 1200 Euro5 2022

Les photos de l'essai

, publié le 12 mars

Grâce à une nouvelle partie cycle exclusivement bitume cette année, sauf pour le modèle Rally, l'Indian FTR se veut plus sportive qu’elle ne l’a jamais été. Et ça marche !!!

Indian, plus ancien constructeur américain, ce n'est pas que du custom. Depuis 2019 en effet, son engagement sur les pistes de Flat Track l'a poussé à produire le magnifique Street Tracker routier qu'est la FTR. Pour la route certes, mais avec la possibilité d'évoluer hors des sentiers battus, grâce aux pneus sculptés Dunlop DT3 installés sur des roues de 19 pouces à l'avant et 18 pouces à l'arrière. Mais ce modèle n'a pas vraiment "cartonné" au niveau des ventes. En effet, alors que cette moto avait fait couler des torrents d'encre numérique sur la toile lors de sa révélation, en terme d'immatriculations 343 FTR ont trouvé preneur la première année et 346 la seconde. Pour faire évoluer cette délicieuse machine en cette troisième année d'existence, avec le passage à Euro 5 Indian ne s'est pas contenté d'une simple mise à jour moteur. En plus du travail effectué sur le gros V-twin de 1203 cm3 qui conserve les mêmes performances, et dont le cylindre arrière peut maintenant s'éteindre lorsque la moto est statique, on retrouve en effet des nouvelles FTR, FTR S et FTR R Carbon qui font maintenant dans la réduction (la Rally Euro5 n'est pas concernée). Au niveau de la taille des roues, en 17 pouces, et chaussées de Metzeler M9 RR. Au niveau de l'angle de la fourche, passé de 26,3° à 25°, du débattement des suspensions, passé de 150 mm à 120 mm. Logique, la hauteur de selle diminue elle aussi, de 840 mm à 780 mm, comme la garde au sol également ramenée à 165 mm, au lieu de 183 mm.

On est bien assi sur cette beauté ! 

À bord on est bien. Le pilote d'1,83 m n'éprouve aucune difficulté à s'installer sur la selle, très accessible. Les jambes sont repliées, certes, mais pas encore à l'extrême et au niveau du buste, le basculement est plus prononcé qu'auparavant mais il ne l'est pas trop non plus. La posture évolue donc avec douceur, même au niveau des bras qui restent quant même plus écartés que sur la plupart des concurrentes. Préservé par cette position, plus sportive mais pas radicale, on l'est aussi grâce à la qualité des suspensions Öhlins entièrement réglables de cette délicieuse version R Carbon, des accessoires haut de gamme très progressifs sur toute leur course. Dans le détail cette moto est juste époustoufflante :  éléments carbone qui contrastent à merveille avec la couleur flamboyante du cadre, au niveau du réservoir, du garde-boue avant, de l'entourage du phare...mais pas sur les écopes du radiateur, ni au niveau de la boucle arrière. Dommage ! Mais avec maintenant un ligne plus près du sol, plus en longueur, elle se singularise tout en conservant encore ce petit côté Scrambler. Et cette distinction au niveau des feux full leds ou de son échappement aux double silencieux Akrapovic. La selle « FTR » est le dernier élément propre à cette R dont la fabrication est exemplaire...si on ne regarde pas derrière son phare !

Souplesse et vigueur : le bon moteur ! 

Le V-Twin à refroidissement liquide - par ailleurs très esthétique - de 1203 cm3 développe 120 chevaux à 8250 tr/min et produit un couple de 120 Nm à 6000 tr/min. Mais ce que ne dit pas la fiche technique c'est que l'on a du gras tout le temps, on ressent bien le couple dès qu'on dépasse les 3500 tours jusqu'aux 8000 tours. Sachant que le berlingot rupte à 8500 tours, la plage d'utilisation - la fameuse zone de confort - est vraiment très bien remplie. En outre, on trouve une certaine souplesse à ce bloc, lorsque l'on gravite sous les 3500 tours, on peut en effet évoluer sur un filet de gaz à 2500 tours sans ressentir de cognement. Ce qui est agréable aussi est que ce moteur n'a pas un appétit démesuré : 5,4 l/100 km en conso mixte c'est pas mal, ce qui permet de compenser la faible contenance du réservoir de 13 litres. C'est un moteur qui est très attachant, il a du caractère, avec un réveil assez direct sur le mode de conduite Sport, alors que sur le Standard il est plus rond. En somme, une ambiance mécanique agréable, avec quelques bonnes vibrations, de quoi rappeler à l'essayeur le tempérament d'un bicylindre Ducati, avec ses grognements, cette explosivité et cette allonge également. Sans être dérangeante, la bande son aussi est attachante. Rien de particulier à signaler au niveau de la transmission, si ce n'est que nous regrettons que le shifter ne soit pas présent.

Du plaisir sur la route 

On fait tourner les têtes en ville, grâce à la plastique de cette moto originale et haut de gamme, toujours très street tracker dans l'esprit, malgré la redéfinition de sa partie cycle. Pas de problème pour se faufiler dans la circulation, la FTR, certes longue, fait preuve de finesse et son guidon passe bien entre les rétros des voitures. L'extinction du cylindre arrière est un plus, on sent en effet moins les calories de la mécanique bouillonnante, mais on ressent quand même encore sa chaleur, les ventilations "ventilent" toujours au niveau des genoux et nous remarquons un volume sonore supplémentaire lorsque le système s'active (on peut aussi le mettre sur off !). Maintenant sur la route, la question que tout le monde se pose : est-ce qu'elle est plus incisive et plus sympa dans le sinueux ? Oui nous le confirmons, même si l'ancienne apportait son lot de sensations, ainsi remaniée nous ressentons un très bon train avant qui offre une bonne remontée d'informations. Elle est assez précise de l'avant cette nouvelle FTR, même si à basse vitesse, dans les virages lents, elle engage encore un peu et que, sur l'angle, nous trouvons parfois qu'elle se désunit au passage des déformations. Certainement un problème d'accord entre avant et arrière sur notre modèle d'essai mais rassurez-vous, après quelques clics le phénomène disparait. Passé cela, on profite de son moteur vitaminé avec la banane dans le casque, mais à rythme plus coulé on s'amuse encore, profitant de son agilité (malgré son poids TPF de 232 kg), de sa stabilité, comme de sa tenue de route. Elle ne se classe peut-être pas au niveau des références sportives de la catégorie roadster, elle ne fait « que » 120 chevaux, mais sincèrement il y a dans cette nouvelle FTR largement de quoi se faire plaisir dans toutes les configurations de route.

Avis de la rédaction sur Indian FTR 1200 Euro5 2022
16.8/20
Il y a une tendance générale dans l’industrie de la moto, depuis que le style néo-rétro s’est imposé : c’est tout pour le look…au détriment parfois de la performance ou de l’exploitation pleine du potentiel de la machine. Par exemple la première FTR, amusante car vraiment joueuse et polyvalente, est une délicieuse machine qui véhicule l’esprit Flat Track très en vogue. Mais qui a vraiment osé emmener cette beauté en glisse sur un ovale de terre ? Maintenant « roadsterisé », à l’assaut des grimpettes, sur les routes à virolos, en balade entre potes le weekend…elle s’avérera plus sympa sur la route, alors que d’après nous elle conserve son identité visuelle si attachante. C’est donc un beau "combo" que réalise Indian avec sa nouvelle gamme, de la FTR standard affichée à 13990 €, en passant par le modèle S à 16490 € et cette exclusive R Carbon numérotée qui se négocie à 18490 € (la Rally est à 14990€). Qui lui opposer ? Une Ducati Scrambler 1100 Sport Pro à partir de 15990€ ? Une Triumph Thruxton RS à partir de 17050 € ? A voir, car la FTR 2021 est certes plus chère, mais elle est vraiment singulière.
Look et fabricationInstrumentation tactileMême avec des gros gantsCaractère et performances moteurPuissance du freinageConfortAssistances actives sur l’angle
Suspensions désaccordéesPetit réservoir de 13 litresPrix ?
Les chiffresPrix13 990 €Puissance88 kW à 8250 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look20/20Prix12/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.