NIU MQi GT
Essai
12 juin 2021
Aprilia Tuono 660
Essai
05 juin 2021
Honda Forza 125 2021
Essai
29 mai 2021
BMW R 1250 RT 2021
Essai
22 mai 2021
Pink Mobility Fly
Essai
15 mai 2021
Sym Maxsym 400 Euro 5
Essai
08 mai 2021
Moto Guzzi V7 850
Essai
01 mai 2021
Suzuki V-Strom 1050
Essai
24 avril 2021
CFMOTO NK 400 Facelift
Essai
17 avril 2021
Super Soco CPx
Essai
09 avril 2021
Yamaha MT-07 2021
Essai
03 avril 2021
Triumph Trident 660
Essai
27 mars 2021
Zontes 125 U Roadster
Essai
13 mars 2021

Honda Forza 125 2021

Les photos de l'essai

, publié le 29 mai

Quatrième évolution déjà pour le Honda Forza 125, scooter best-seller de Honda en France : pour 2021, en plus d’un moteur revu pour Euro5 et de subtiles retouches esthétiques, ce GT premium gagne encore en confort et en sécurité…

Souvenez-vous : en 2015, Honda frappait fort, très fort, avec son tout nouveau Forza 125, qui venait affronter sans complexes le Yamaha Xmax alors roi sur le segment des scooters GT 125, pour lui chiper la place de best-seller en France.

Pare-brise électrique + 4 cm

Au niveau du style, pas de révolution, mais des lignes plus profilées au niveau de la face avant. C'est subtil, mais derrière aussi les panneaux sont rafraîchis. Honda annonce de meilleures performances aérodynamiques, grâce à une ouverture revue en bas du pare-brise. L'ergonomie connue demeure, très bien pensée car accessible pour les petits sans que les grands soient étriqués. L'ensemble selle-suspensions, un peu ferme car conforme à l'esprit GT sportif, n'a pas troublé le bon niveau de confort général ressenti lors de cet essai. Et bien sûr les désormais 18 cm de pare-brise (+ 4 cm) satisferont les plus grands. Quel régal à utiliser grâce à commande électrique hyper précise ! Et sans aucun remous à déplorer.

Rien ne change sur l’instrumentation : complète et efficace, avec ses deux compteurs analogiques et le bel écran numérique, et deux boutons à main gauche pour faire défiler les infos. Mais maintenant que l'on a découvert les beaux écrans TFT connectés des Forza 350 et 750, celui du 125 fait un peu vieillot il faut avouer…

Le grand coffre contient toujours deux gros casques, et avec le smart top-box (version à 5699 € quand même...) pour deux casques aussi, y a de l'emport ! Seule évolution notable, une prise USB-C remplace la 12 Volts dans la boîte à gants qui verrouille une fois la smart key éloignée.

Moteur Euro5 toujours aussi performant

Le plus grand changement concerne bien évidemment le passage à Euro5 du monocylindre Honda eSP. Pour qu'il soit plus « propre » tout en restant aussi performant que l'ancien bloc Euro4, aux limites autorisées pour les permis B/A1, le motoriste nippon a revu sa copie. Le nouveau possède un cylindre agrandi et une course réduite (53,5 x 55,5 mm). Les 11 kW développés à 8750 tours sont toujours là, en revanche côté couple ce moteur perd 0,3 Nm, soit pas grand chose, d'autant plus que ce pic de couple de 12,2 Nm déboule quasiment 2000 tours plus tôt, à 6500 tours alors que l'ancienne valeur était atteinte à 8 250 tours. Lors de cet essai entre autoroute, voies rapides et ville, le tableau de bord nous indiquait une conso moyenne de 2,5 l/100 km. Et à la pompe nous avons constaté 2,6 l… Un appétit très mesuré pour de telles performances, aussi grâce au stop&start Idling Stop.

Côté freinage, puissance tout en progressivité, leviers (non réglables) peu écartés, consistance même à deux doigts, tout y est pour se sentir tout à fait rassuré. L'arrivée de l'antipatinage (déconnectable) ne se fait même pas sentir, du moins nous n'avons pas réussi à le déclencher même en le cherchant sur les pavés mouillés. La « faute » aux bons Michelin City Grip 2, qui préservent aussi l'arrière de déclenchement trop intempestifs de l'ABS ?

Le must du scooter GT

Il faut dire aussi que les démarrages, sur cette version comme sur la précédente, sont plus progressifs que démoniaques, toutefois au top de la catégorie 125. Dans une sonorité feutrée bien agréable, on évolue à mi-régime avec la certitude de reprises immédiates en effleurant juste la poignée, preuve d'une transmission bien réactive. Euro5 n'a rien fait perdre à ce moteur bien né, à vrai dire difficile de noter ici une vraie différence. A aucun moment les 161 kg (2 de plus, mais où sont-ils ?) ne se font sentir, il est d'une facilité et d'un équilibre déconcertants (juste gare aux rétros entre les files). Le guidon pas très large et plutôt bas favorise aussi une conduite dynamique. Pas besoin de lever trop la jambe pour en descendre ou y monter, la béquille latérale est bien placée, la centrale évidente, le contacteur sans clé intuitif, le diamètre de braquage hyper court : les stop & go urbains ne peuvent mieux se passer.

Sur route, l'efficacité de son châssis se révèle dès que la route devient plus rapide et plus sinueuse. Les mi-régimes sont très efficaces et le train avant comme soudé au sol se place sans souci et accepte sans broncher des changements d'angle rapides. La suspension prend une toute autre dimension. Sa fermeté offre une rigueur très rassurante dans les petites comme dans les grandes courbes. On a la sensation de surfer sur le bitume. Sur autoroute, on profite évidemment du confort offert par le pare-brise réglable, en notant que les modifications apportées à l'avant offrent une aérodynamique sans reproche et reposante : même en position la plus haute pas de sensation gênante dans le dos, tout juste sent-on ici un petit retour à cause du top-case. A vitesse soutenue, il tient le 130 km/h compteur sur le plat, à l'orée de la zone rouge, soit sensiblement la même vitesse maxi que le précédent que l'on avait relevée à 124 km/h GPS en descente.

Avis de la rédaction sur Honda Forza 125 2021
18.4/20
Faisons les comptes : un moteur toujours aussi performant et peu gourmand, un confort accru pour les grands, une sécurité renforcée par l’antipatinage, une capacité d’emport gloutonne, une prise USB désormais, le tout pour un tarif, certes élevé, mais identique au millésime 2019… Que demande le peuple ? Une instrumentation TFT connectée peut-être ? Bon, c’est pour pinailler, surtout qu’en face le Xmax Euro 5, certes moins cher à 4999 €, voit son moteur désormais à distribution variable perdre en puissance et en couple, ce qui sur le segment n’est pas vraiment de bon augure… Allez, on prend les paris, le Forza finira 1er en 2021 !
Performances et comportement au topPolyvalenceSobriétéFreinage + antipatinageProtection et aspects pratiques
Prix élevéTableau de bord ?
Les chiffresPrix0 €Puissance11 kW à 8750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis20/20Look20/20Prix12/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.