Harley-Davidson FXDR 114
Essai
08 décembre 2018
Orcal Sirio
Essai
01 décembre 2018
Honda Monkey
Essai
24 novembre 2018
Triumph Street Triple 765 S
Essai
17 novembre 2018
Piaggio MP3 500 HPE Sport
Essai
10 novembre 2018
Bmw F 750 GS
Essai
03 novembre 2018
Kawasaki Ninja 400
Essai
20 octobre 2018
Lambretta V125 Special
Essai
13 octobre 2018
Ducati Scrambler 1100 Sport
Essai
06 octobre 2018
SWM Gran Turismo 440 2019
Essai
29 septembre 2018
Honda Forza 125 2019
Essai
22 septembre 2018
Yamaha Niken
Essai
15 septembre 2018
Keeway K-Light 125
Essai
08 septembre 2018

Honda Forza 125 2019

Les photos de l'essai

publié le 22 septembre

Le Forza 125 a permis à Honda de monter sur la première marche des ventes de deux-roues en 2015 et 2017, lors de son lancement mais aussi de son renouvellement pour Euro4. Yamaha ne s'en est pas laissé compter et a repris sa place de Best Seller toutes catégories depuis le début de l'année avec son nouveau XMAX 125. Seulement voilà, Honda est de retour avec un nouveau tout nouveau Forza 125 pour 2018 ! 

Design et confort montent d'un cran

C'est très discret mais pratiquement tous les éléments de carénages ont été redessinés pour apporter plus de douceur à un scooter aux lignes initialement plus tendues. C'est tout de même assez visible lorsque l'on observe la face avant plus trapue, peut-être même plus sportive. Cela donne la sensation d'avoir été dessiné pour flatter le regard des permis B. Les clignotants, maintenant à leds, intégrés dans des rétroviseurs aux miroirs mobiles et l'instrumentation est placée sous une vitre plastique très proche de ce que l'on trouve dans les voitures. Enfin, le pare-brise n'a pas seulement été esthétiquement revu, il est maintenant réglable électriquement. On sait parler aux commuters qui ont lâché la voiture pour le scooter afin d'échapper aux bouchons chez Honda. Un pare-brise électrique, voilà qui ajoute une dose de confort et de protection ! Non content de n'avoir rien de plus à faire qu'appuyer sur un bouton situé sur le comodo gauche pour ajuster au millimètre la hauteur du pare-brise, tout au long des 14 cm de course disponibles. La protection s'en ressent fortement. Position basse pour s'aérer en ville, position haute pour prendre la route ou se protéger du froid ou de la pluie. C'est rapide, précis, en un mot : parfait. Bravo ! Surtout sur un 125. En revanche, côté selle et suspensions, c'est ferme. Heureusement, cette fermeté est compensée par la position de conduite et notamment la capacité de rouler vraiment relax, les pieds en avant.  

Bloc de compet'

Ce n'est pas forcément la course à l'armement chez Honda. En général, le japonais ne cherche pas à proposer les moteurs les plus extravagants coûte que coûte. Pourtant, le Forza 125 est doté du moteur le plus puissant de la catégorie puisqu'il culmine à 15 ch. Il est, qui plus est, toujours pourvu d'un Idling Stop qui coupe automatiquement le moteur à l'arrêt au feu rouge par exemple et le redémarre à la moindre rotation de la poignée, pour permettre de partir sans perdre une seconde. Toutefois, la sensation d'accélération n'est pas extraordinaire sur les premiers mètres, une sensation amplifiée par la douceur de la sonorité à l'échappement. Mais ne vous y trompez pas, l'aiguille du compteur monte vite, les reprises à mi-régimes sont franches et surtout, la vitesse de pointe est plus qu'honorable puisqu'elle pointe à 120 km/h GPS. De quoi laisser derrière l'immense majorité des concurrents. En revanche, Honda a beau l'avoir équipé d'éléments Nissin, à l'avant comme à l'arrière, le freinage pourrait être plus mordant. Il ne manque pas de puissance, plus que ce que les pneus et l'ABS sont capables de supporter en tout cas, mais le feeling aux leviers n'est pas des plus agréables. C'est spongieux. Je suis dur mais le reste est tellement efficace que j'aimerais plus d'attaque aux leviers.

Soute à bagage

En matière d'aspects pratiques, inutile de revenir sur le pare-brise En revanche, impossible de passer sous silence la véritable soute à bagages qui se déploie sous la selle. En effet, Honda a encore retravaillé le sujet en creusant des espaces supplémentaires sous les carénages et réussi à faire passer le coffre de 48 à 53,5 litres. Et la bonne nouvelle, c'est qu'en plus la forme n'est pas alambiquée. Le fond est pratiquement plat, comme le plastique sous la selle. Résultat, on peut sans problème y placer deux modulables et il restera encore plein de place pour un antivol, des vêtements de pluies, des gants et autres. C'est gigantesque et logeable ! L'instrumentation est un mixte analogique et numérique qui remplit parfaitement son office. Lisible et très complet, elle distille de nombreuses informations : vitesse, tr/mn, température extérieure, consommation moyenne et instantanée... Tellement d'ailleurs que le comodo est maintenant pourvu d'un deuxième bouton de menu : un pour chaque ligne d'information.  

Efficace et classe

Vos voisins vont vous remercier. Le silence de fonctionnement du Forza 125 est impressionnant. Vous ne risquez pas de réveiller tout le monde en traversant une ville la nuit. En revanche, sa simplicité, son angle de braquage et sa frugalité (en partie due à l'Idling Stop) sont légèrement mis à mal par la largeur des rétroviseurs qui demandent de rester prudent en interfiles et la raideur de la suspension sur les dos d'âne qui poussent comme des champignons. L'efficacité de son châssis se révèle dès que la route devient plus rapide et plus sinueuse. Les mi-régimes sont très efficaces et le train avant comme soudé au sol se place sans souci et accepte sans broncher des changements d'angle rapides. La suspension prend une toute autre dimension. Sa fermeté offre une rigueur très rassurante dans les petites comme dans les grandes courbes. On a la sensation de surfer le bitume. A vitesse autoroutière, on ne peut que louer à nouveau les qualités du pare-brise. En position haute, il est très performant. Il isole du vent mais aussi du bruit. Ce n'est pas comme si on entendait plus rien mais c'est nettement plus ouaté qu'en position basse. Et quel confort pour la nuque ! La longueur du marchepied permet de reculer les talons à hauteur des fesses comme de tendre les jambes pratiquement au maximum (pour qui fait moins d'1,75m). Et quel satisfaction lorsque l'on jette un oeil à la consommation instantanée qui descend fréquemment à moins de 2 litres au cent ! L'amortissement reste très bon à haute vitesse.

Best seller assuré ?

Le Forza 125 n'opère pas une révolution mais fait plutôt sa mue en devenant plus moderne et encore plus soigné esthétiquement et surtout, en offrant une protection en hausse avec un pare-brise électrique et un coffre très logeable et surtout, au volume encore accru. Reste à savoir maintenant, sachant que le Honda voit son prix progresser de 150 € pour s'établir à 5.099 € (5.449 € avec Top-Case intégré) , si cela lui permettra de reconquérir sa place de leader du marché en détrônant le XMAX 125, maintenant doté d'un traction control, malgré un tarif plus faible (4.999 €) mais au comportement peut-être déjà un peu daté.

Avis de la rédaction sur Honda Forza 125 2019
16.8/20
Vous l'aurez compris. Le Forza 125 n'opère pas une révolution mais fait plutôt sa mue en devenant plus moderne et encore plus soigné esthétiquement et surtout, en offrant une protection en hausse avec un pare-brise électrique et un coffre très logeable et surtout, au volume encore accru. Reste à savoir maintenant, sachant que le Honda voit sont prix progresser de 150 € pour s'établir à 5.099 € (5.449 € avec Top-Case intégré) , si cela lui permettra de reconquérir sa place de leader du marché en détrônant le XMAX 125 maintenant doté d'un traction control malgré un tarif plus faible (4.999 €) mais au comportement peut-être déjà un peu daté.
Pare-brise électriqueEspace sous selleVitesse de pointeConsommationAutonomieRigueur
Marchepieds non-échancrésLargeur des rétros
Les chiffresPrix5 €Puissance11 kW à 8750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis20/20Look20/20Prix12/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.