Aprilia RSV4 1100 2019
Essai
19 septembre 2020
Silence S01
Essai
12 septembre 2020
Moto Guzzi V85 TT Travel
Essai
05 septembre 2020
Honda SH 125i 2020
Essai
29 août 2020
Kawasaki Z 1000 H2
Essai
22 août 2020
Voge 500 DS
Essai
15 août 2020
Bmw F 900 XR
Essai
01 août 2020
Ducati Streetfighter V4
Essai
25 juillet 2020
CFMoto 650 GT
Essai
18 juillet 2020
Keeway E-zi Plus
Essai
11 juillet 2020
Yamaha Tracer 700 2020
Essai
04 juillet 2020
Piaggio Medley 125 2020
Essai
27 juin 2020

Bmw F 900 R

Les photos de l'essai
Bmw F 900 R
20
Diaporama

publié le 2 mai

BMW revient sur le segment le plus porteur du marché français : celui des roadsters de moyenne cylindrée, des machines de 675 à 900 cm3 valant entre 8 et 10 000 €. Ca, ça se vend comme des petits pains ! Certes, ce n'est pas la première incursion du constructeur munichois en la matière : la F 800 R, à la fin des années 2000, avait déjà cette mission. Elle n'a pas démérité, mais pêchait par un look un peu bizarre et des performances en retrait. La F 900 R corrige le tir : plus moderne, plus performante, plus techno, elle va affronter les cadors du marché sans avoir à baisser les yeux. Et elle ajoute même un argument que l'on n'avait pas l'habitude de voir chez les allemandes, un tarif carrément agressif. Comme quoi, quand BMW veut faire de la conquête, ils savent s'en donner les moyens. 

Présentation

Lignes acérées, feu avant avec signature à LEDs, arrière tronqué, la F 900 R joue la carte de l'agressivité, avec ses lignes de fuite qui courent vers le train avant et qui suggèrent un vrai dynamisme. Pas de doutes, l'ensemble est nettement plus séduisant que par le passé. Et les bonnes surprises continuent en s'approchant, avec une solide fourche inversée qui se prolongent par des freins Brembo radiaux. Une fois à bord, on constate que, de série, la BMW F 900 R embarque un tableau de bord TFT couleur du plus bel effet. Sa lisibilité et la hiérarchisation des informations ne sont pas loin de représenter ce qui se fait de mieux sur le marché, d'autanrt que les fonctions de l'ordinateur de bord se commandent facilement par une molette rotative au commodo gauche. Notons enfin que trois coloris sont disponibles, mais seul le noir est standard. La livrée bleue demande un supplément de 105 €, la rouge et gris, de 205 € (mais la fourche inversée est dorée, dans ce cas). 

Technologie

BMW reprend à son compte le bloc moteur construit par le chinois Loncin, et qui équipe déjà le F 750 et F 850 GS. Là, par une augmentation de l'alésage, la cylindrée est portée à 895 cm3, et la puissance, si elle n'est pas la plus élevée du segment, est de 105 chevaux à 8500 tr/mn. On constate cependant que le couple est de 92 Nm à 6500 tr/mn, une valeur qui laisse augurer d'une bonne disponibilité au quotidien... et c'est le cas, même si dans l'absolu, la façon dont le moteur délivre sa puissance n'est pas très démonstrative, mais les performances et de solides reprises sont bien là. On note par ailleurs qu'une version A2 est disponible. Côté électronique, cette F 900 R est livrée de série avec l'ABS, un contrôle de traction et deux cartographies moteur. On peut avoir plus de techno (poignées chauffantes, régulateur de vitesse, prépa GPS, shifter up & down, modes de conduite plus élaborés, allant de pair avec un tableau de bord offrant alors un affichage "sport"), mais il faut passer par la case des options. 

Comportement

La F 900 R se veut facile et accessible au plus grand public. On sera donc surpris de constater une petite lourdeur du train avant à très basse vitesse, probablement dû à l'amortisseur de direction qui, s'il apporte de la stabilité à haute vitesse, fige un peu l'ensemble sous 30 km/h. Mais au-delà, la F 900 R retrouve une belle neutralité. Voici une machine sans histoires, sans problèmes, sans complexes : elle devient facile et évidente à manier, offrant une belle stabilité. Les suspensions sont un peu typées "confort", aussi la F 900 R n'offre pas le tranchant de certaines de ses concurrentes en conduite réellement sportive (les freins Brembo ont d'ailleurs un mordant assez doux), mais elle se révélera par sa polyvalence et sa capacité à affronter toutes les tâches quotidiennes tout en supportant avec bonheur les virées du week-end... 

Avis de la rédaction sur Bmw F 900 R
17.6/20
Moins de 9000 € avec déjà un niveau d'équipement très correct : la F 900 R attaque le marché avec un premier argument dans sa manche, et pas le moindre. Ensuite, on découvre une machine facile, confortable, plutôt agréable bien qu'un peu discrète à l'usage. C'est sûr que ce n'est pas la plus forte en gueule du segment, mais il faut aussi s'en méfier : à l'issue d'une longue journée de route, c'est peut-être celle sur laquelle on sera encore le plus frais et dispo, sans jamais s'être fait larguer sur l'itinéraire. Avec son moteur rond et son châssis facile, elle démontre ainsi une belle polyvalence : la F 900 R semble très indiquée pour le quotidien comme pour les virées du week-end, pour les débutants comme les confirmés. BMW n'a pas raté son coup : la F 900 R ratisse large. Et avec une offre de financement à 99 € par mois en leasing et sans apport, sans compter le pack « Active » (modes de conduite et shifter) offert jusque fin février, il faut reconnaître qu'elle n'en est que plus concurrentielle !
Prise en mains facileHomogénéitéConfort globalRapport prix / prestationsMoteur qui tracteEquipements à la carteEquipements inédits sur le segmentVersion A2Bons pneusGarde au sol
Train avant à très basse vitesseJambes repliées pour les grandsLéger manque de rigueur à l'attaqueAutonomie en roulant un peu fort
Les chiffresPrix8 870 €Puissance77 kW à 8500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur16/20Chassis16/20Look16/20Prix20/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.