Silence S01 plus
Essai
21 mai 2022
MagPower Avengers 125
Essai
14 mai 2022
Yamaha MT-10 Euro5 2022
Essai
07 mai 2022
Aprilia SR GT 125
Essai
30 avril 2022
Yamaha Tmax 560 Euro5 2022
Essai
16 avril 2022
Husqvarna Norden 901
Essai
09 avril 2022
Motron Vizion
Essai
02 avril 2022
Voge 500 AC
Essai
26 mars 2022
Kymco DTX 125
Essai
19 mars 2022
Pursang E-Track
Essai
05 mars 2022
BMW CE 04
Essai
26 février 2022

BMW CE 04

Les photos de l'essai
BMW CE 04
20
Diaporama

, publié le 26 février

Star des réseaux depuis sa sortie, le BMW CE 04 fait de l’oeil aux citadins branchés, mais en même temps il inquiète les amateurs de GT, possesseurs de C Evo en particuliers. Quand est-il de ses performances, de son autonomie et de son comportement dynamique ? Réponses ici ! 

Nouvelle étape dans la mobilité urbaine de la marque allemande, le C evolution laisse aujourd'hui place au CE 04. Lui aussi reprend le savoir-faire du constructeur sur le segment auto, mais la cible apparait différente. Toujours à la pointe de la technologie, il vise en effet d'avantage les purs citadin, avec des performances toujours impressionnantes, certes, mais maintenant un style singulier encore plus original. Avec cette face avant bodybuildée et cette ligne toute en longueur au plus près du sol. Un esprit « low rider » pour un scooter électrique, c'est assez singulier. Les traits sont tranchants et les détails sont nombreux, à l'instar des flancs latéraux qui ressortent comme des "winglets" d'hypersportive. Aérienne avec le jour qu'elle laisse sous elle, la selle semble avoir été posé sur le scooter et nous apprécions le carénage arrière au look de réacteur d'avion. On est moins fans des roues pleines, de la roue arrière façon jante de 2CV en particulier : déjà cela ajoute du poids (l'engin fait 231 kg !!!), puis visuellement cela alourdi la ligne, à notre sens.

Assis sur un banc...

La selle droite est un banc longiligne pas très large. Votre serviteur a apprécié sa texture, certes pas très épaisse mais néanmoins moelleuse, toutefois d'autres confrères se sont plaints du confort assez rapidement. Il faut dire que les suspensions sont assez fermes, l'arrière en particulier, qui ne travaille que sur 92 mm. Cette assise accessible à tous est installée à 780 mm du sol. Avec une largeur raisonnable au niveau du passage des jambes on dispose d'appuis à plat au sol. Les jambes sont pliées à l'équerre, les marche-pieds sont hauts pour ménager la garde au sol et les genoux ont de la place avant de venir rencontrer le tablier. Que l'on adopte la position « cruising » pieds en avant, très bien étudiée, ou pas ! On se tient buste droit, les bras détendus, les mains attrapent naturellement les poignées du guidon ramenées vers le pilote. Pas de maintien lombaire, c'est dommage car le CE 04 peut accélérer copieusement. Grace au moteur à aimants permanents et refroidissement liquide. Certes, il est moins performant que celui du C Evo Long Range. On passe en effet d'une puissance de 47,6 ch. en crête (28 ch. en nominal) et 72 Nm de couple à une valeur de 42 ch. en crête (20 ch. en nominal) et 62 Nm de couple. La vitesse maximale est moindre également, car d'après BMW le CE 04 est bridé à 120 km/h alors que son prédécesseur l'était à 129 km/h. Toutefois à la faveur d'une légère descente, nous avons vu s'afficher 128 km/h sur le compteur de notre machine d'essai. Quoi qu'il en soit de ses performances revus à la baisse - et que BMW justifie en indiquant que l'usage de son nouveau scooter électrique est différent de l'ancien (ah bon ?) - le ressenti au guidon est toujours enthousiasmant sur le deux-roues électrique BMW. Avec énormément de watts à l'ouverture, un catapultage dans les règles de l'art qui supplante les accélérations que l'on connait avec le thermique, même si le concurrent aligné sur le run est un TMAX. La transmission finale par courroie est solide et ne génère pas d'à-coup.

130 km d'autonomie ? 

Avec ses cellules Samsung, travaillées comme celles des voitures électriques BMW, la batterie du CE 04 est enfermée dans un bloc aluminium à ailettes disposé sous le plancher, devant le moteur. Ce bloc lithium-ion refroidit par air d'une capacité de 60,6 Ah / 8,9 kWh (11,3 kWh sur le C_Evo Long Range) affiche une consommation de 7,7 kWh/100 km, vérifiée lors de notre essai sur l'écran 10 pouces du scooter. BMW annonce une autonomie proche des 130 km. Réelle ? Notre test de 70,3 km entre le centre de Barcelone, sa périphérie plus roulante et quelques portions d'autoroute nous a fait consommer 66% de la capacité. Restait du coup 33 % de la charge et une autonome de 45 km. En restant en mode Eco on doit donc parvenir à ce que BMW indique. Le CE 04 se recharge sur prise via un câble Model 3, en 4h20 pour un cycle complet avec le chargeur intégré de 2,3 kW. D'où l'envie irrésistible de choisir l'option Quick Charge Package (à 1240 € !!!) d'une puissance de charge de 6,9 kW qui ramène le temps de charge à 1h40, 45 min pour 80 %. Le pack batterie est fixe, un choix voulu par le constructeur dans l'optique de proposer des performances de premier plan pour un véhicule de ce poids et de ce gabarit. Discutable d'après nous car peu pratique, tout le mode n'a pas une prise sur Wallbox et les stations de charge publiques sont souvent prises d'assaut.

Sensations électriques

Enthousiasmé par la contemplation statique, c'est avec une certaine humilité que l'on s'installe au guidon du CE 04, tant il impressionne. Ses données techniques affolent en effet le cerveau de l'essayeur : 1675 mm d'empattement, c'est 2 mm de moins qu'une Triumph Rocket 3. « Puis 230 kg, c'est du lourd, il tournera jamais ce gros fer à repasser ! ». D'où l'intérêt de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant même de tourner la poignée, car finalement le CE 04 ne pose pas plus de difficultés à prendre en mains que son prédécesseur C Evo. Passées la dizaine de km/h toutes ces craintes s'effacent en effet, on oublie son poids, le centre de gravité très bas aide à la manoeuvre, à l'instar du rayon de braquage bien étudié. Oui, la direction engage dans les petites évolutions mais elle ne tombe pas pour autant. On peut pratiquer l'inter-files, la proue n'est pas plus large que celles des maxiscooters thermiques stars du marché, en revanche il faudra rester vigilant à l'heure de se rabattre où sur l'exercice du gymkhana, le CE 04 affiche 2285 mm de longueur ! Mais c'est certainement cela qui assure sa stabilité et sa très bonne tenue de route. Les suspensions fermes donnent de la rigueur à l'ensemble aussi, de quoi prendre des bonnes sensations dynamiques, dans les longs virages rapides notamment. Attention toutefois aux petites déformations, la partie cycle encaisse mais on perd alors en précision. Ah oui dernière précision : si vous souhaitez rouler incognito passez votre chemin ! Cet engin futuriste ne passe pas inaperçu.

Avis de la rédaction sur BMW CE 04
16/20
Nous avions été bluffé par le C Evo, premier électrique à pouvoir tailler des croupières aux maxiscooters thermiques. Avec certes un champ d’action moins étendu, dans la mesure où sa vitesse maximale était bridée, mais dont l’autonomie sur la version Long Range était acceptable pour un commuter habitant en banlieue par exemple. Le nouveau CE 04 qui prend sa place dans la gamme électrique, réduit encore le champs d’action du scooter électrique à l’Hélice : ce qu’il gagne en distinction il perd au niveau du confort et de la protection. Au niveau de l’autonomie également alors que côté performances il est tout de même assez comparable. Avec ses démarrages canons et ses reprises conséquentes il n’est en effet pas avare en sensations. Il fait bien plus que le job, comme on dit, mais même s'il est moins cher qu’un C Evo il demeure encore très exclusif. A partir de 12150 € annonce BMW, mais ne vous leurrez pas, comme toutes les motos de la marque il partira à bien plus dès lors que l’on optera pour le moindre pack option. Options parfois indispensables, comme la selle confort où la prise chargeur rapide. Modérons toutefois notre propos avec ces questions pécuniaires, BMW communique en effet sur des précommandes impressionnantes, déjà 1000, avant même que le scooter électrique ne s’installe en concessions. Dans ses meilleurs années le C Evo se négociait à 850 exemplaires !
PerformancesInstrumentation et commandesCapacité de ralentissement (frein + frein moteur)Boite à gants ventilée et connectée USB-CFabricationOriginalité du design
ProtectionPrix + optionsBatteries fixesConfort
Les chiffresPrix12 150 €Puissance23 kW0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis16/20Look16/20Prix12/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.