Harley-Davidson Low Rider S 114
Essai
09 novembre 2019
KTM 790 Adventure
Essai
04 novembre 2019
CFMoto MT 650
Essai
26 octobre 2019
Bmw C 400 GT
Essai
12 octobre 2019
Indian FTR 1200
Essai
05 octobre 2019
Mondial Pagani 125
Essai
28 septembre 2019
Benelli 502 C
Essai
21 septembre 2019
Harley-Davidson Livewire
Essai
07 septembre 2019
CFMoto UForce 1000 EPS 4x4
Essai
10 août 2019

Bmw C 400 GT

Les photos de l'essai
Bmw C 400 GT
20
Diaporama

publié le 12 octobre

Dans le monde de la mobilité urbaine et péri-urbaine, le scooter de 300 à 400 cm3 représente une sorte d'idéal. D'un côté, il est plus performant que le 125, limité aux centres urbains, et donc plus polyvalent ; de l'autre, il est moins lourd, moins cher à l'achat et à l'usage, moins encombrant, plus facile à manier pour toutes les morphologies que les gros scooters de 530 à 650 cm3, tout en étant parfaitement capable d'affronter l'autoroute ou de rouler en duo. Ainsi, après être entré sur le marché des scooters par la paire de C 600 S et C 650 GT, puis par l'électrique C-Evolution, BMW continue de déployer son offre dédiée à la mobilité urbaine en commercialisant une nouvelle paire de scooters, le C 400 X et le C 400 G. A noter que l'appellation 400 est un tantinet usurpée, car le monocylindre conçu chez Loncin (Chine) cube en réalité 350 cm3. 

BMW C 400 GT : présentation

Côté look, le C 400 GT se distingue avec une face avant entièrement recouverte de phares. Ca surprend au début, puis on finit par s'y faire à défaut de le trouver gracieux. En tous cas, sa signature visuelle est unique et, de nuit, l'éclairage est fort heureusement de très bon niveau. Evidemment, l'habillage est tout en plastique mais les assemblages sont qualitatifs et le niveau de finition est très correct. Par contre, malgré la bulle haute qui protègera les gabarits moyens, les grands conducteurs, eux, auraient aimé pouvoir en avoir un peu plus, avec peut--être une bulle électrique, par exemple, ce que propose un Honda Forza 300 nettement moins cher. Par contre, entre la rampe de feux à LEDs, les clignotants insérés dans les flancs de carénage, les larges poignées de maintien passager, les freins radiaux, on peut dire sans hésiter que ce C 400 GT s'inscrit directement dans le haut du panier de l'offre des scooters 400. Et encore plus lorsqu'on lit le paragraphe suivant. 

BMW C 400 GT : technologie

En effet, le C 400 GT a pour objectif de proposer, en toute simplicité, ce qui se fait de mieux dans la catégorie. Attention, il ne faut pas se leurrer : tout, ou presque, est en option. Mais à condition de mettre la main au portefeuille, on dispose d'un scooter 400 mieux équipé que la plupart des grandes routières, et il faut admettre qu'après quelques jours d'utilisation, on se fait très bien à ce luxe. Ainsi en va t'il des poignées et selle chauffante, très efficace, de la belle tablette numérique qui fait office de tableau de bord, avec ordinateur plus que complet, lisibilité impeccable même en plein soleil, connectivité Bluetooth (musique, téléphonie), possibilité de GPS (pas en natif, mais via une App sur le smartphone), démarrage sans clé. Evidemment, quand on coche toutes les cases, le prix grimpe à 9400 €, ce qui met le C 400 GT en concurrence avec un paquet d'autres engins qui font plus de 350 cm3 ! Mais si l'on cherche un véritable outil du quotidien, il s'impose par sa technologie ! 

BMW C 400 GT : comportement 

Et ce d'autant que sur le plan dynamique, c'est une vraie réussite. D'abord parce que, bien aidé par une transmission réactive et qui ne patine que très peu, son bloc 350 qui développe 34 chevaux lui confère un niveau de performances qui lui permet de tenir tête à la plupart des 400, avec une vitesse de pointe qui se situe pas loin des 150 km/h compteur, et une belle capacité à tenir le 120 de croisière en toutes circonstances ! Ensuite, parce que, disons le en toute clarté, son comportement routier est tout simplement le meilleur de la catégorie : confort de suspensions très correct, excellente tenue de route, bonne garde au sol, freinage puissant, pneus de série de qualité (des Pirelli Angel Scooter), le C 400 GT a plus d'un tour dans son sac ! 

Avis de la rédaction sur Bmw C 400 GT
16/20
Comme l'a souvent dit le philosophe Laurent Romejko, fils spirituel d'Armand Jammot, les mots ont un sens. Les lettres aussi. En l'occurrence, G, c'est par R, et si Nissan en fait une belle combinaison avec la GTR, le C 400 GT n'est pas un RT (tout comme une F 800 GT fait une bonne petite routière, mais ce n'est pas une grande routière). Le supplément de protection par rapport au C 400 X est donc réel, mais il n'est pas proche de la perfection pour autant, en laissant notamment quelques turbulences au niveau des jambes, des poignets, voire du haut du corps selon votre gabarit. Disons alors que le C 400 X est un scooter urbain, le GT devient suburbain. Cela laisse de la place dans la gamme pour un C 400 RT, qui serait alors un vrai canapé à roulettes. Voire, et cette audace conceptuelle va laisser les gens de BMW sans voix, de la place aussi pour un C 400 GS, qui serait un concurrent du Honda X-ADV, les crossover, c'est dans l'air du temps. Et puis tiens, un C 400 RR, aussi, avec des guidons bracelets et un compresseur, pour dépoter grave ! Ce qui est aussi dans l'air du temps, c'est le premium : avec les options, 9400 € le scoot' 400 qui est en fait un 350, chacun jugera, malgré ses évidentes qualités.
Agrément au quotidienTechnologie de pointeTableau de bord TFT extraConfort généralTenue de routeFreinage
Tarif avec les optionsQuelques vibrations du mono au ralentiProtection toujours perfectible (bien qu'en progrès par rapport au X)Contenance du coffre médiocre dans l'absoluQuelques détails (pas de leviers réglablesBulle fixe...)
Les chiffresPrix8 100 €Puissance25 kW à 7500 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur20/20Chassis20/20Look16/20Prix8/20Equipements16/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.