MagPower Avengers 125
Essai
14 mai 2022
Yamaha MT-10 Euro5 2022
Essai
07 mai 2022
Aprilia SR GT 125
Essai
30 avril 2022
Yamaha Tmax 560 Euro5 2022
Essai
16 avril 2022
Husqvarna Norden 901
Essai
09 avril 2022
Motron Vizion
Essai
02 avril 2022
Voge 500 AC
Essai
26 mars 2022
Kymco DTX 125
Essai
19 mars 2022
Pursang E-Track
Essai
05 mars 2022
BMW CE 04
Essai
26 février 2022
Suzuki GSX-S 1000 GT 2021
Essai
19 février 2022

Aprilia SR GT 125

Les photos de l'essai

, publié le 30 avril

Aprilia fait son grand retour sur le segment des scooters 125 cm3 avec ce nouveau Aprilia SR GT 125. Accessible avec le permis B/A1, ce GT au look d’aventurier à mi-chemin entre le scooter et la moto se veut une alternative aux scooters GT premium, dont les tarifs n’ont de cesse de grimper ces dernières années. 

On ne peut que se réjouir du retour en force de la marque italienne qui joue la carte du style aventurier/baroudeur, établi par Honda avec le X-Adv 750 en 2017, tout récemment rejoint par l'ADV 350. Kymco s'est également laissé tenter par ce nouveau style SUV avec le DTX 360 125 cm3. Doit t-il craindre la menace italienne avec ce nouveau SR GT 125 ? On vous dit tout !

Aussi séduisant que pratique ? 

On est heureux de contempler ce nouvel SR GT 125 aux lignes incisives et sportives. La fourche apparente jusqu'au té est surplombée par une proue large et bombée avec une double optique au regard intimidant, qui n'est pas sans rappeler l'univers de la moto. Les finitions sont soignées, à l'image des plastiques qui sont bien assemblés, du revêtement de la selle ou bien encore de ce capotage effet alu au niveau du sabot. L'ouverture du coffre de selle est automatique et se fait par le biais d'un bouton placé à côté du contacteur. Avec son volume de 25 litres, il peut recevoir un petit intégral et quelques affaires comme une sacoche et une paire de gants par exemple. Pratique, la selle est équipée d'un système qui la maintient relevée sur différents degrés d'ouverture. Le tablier intérieur contient également un petit rangement avec une prise USB dans lequel on peut ranger son téléphone. Très typée moto, l'instrumentation tire profit d'un grand écran LCD affichant une foule d'informations. Il en va de même pour les commodos qui sont fonctionnels et bien fournis : commande d'appel de phare, bouton de navigation pour l'écran, commande de stop and start, coupe-circuit ou bien encore bouton dédié à l'application Mia optionnelle (172 €), on est gâtés ! Pour rappel, l'application Mia permet à l'utilisateur de coupler son smartphone par Bluetooth au tableau de bord. Elle permet entre autres d'afficher les notifications d'appels et de messages, ainsi que de gérer ses appels et sa playlist musicale. Le SR GT 125 est disponible dans les coloris gris clair/gris anthracite, gris clair/noir brillant et gris clair/bleu. La version sport qui se caractérise par une déco stickers racing, des jantes et une poignée passager peinte, une selle bi-colore, des repose-pieds aluminium ainsi qu'un tunnel central et des flancs en noir mat, est quant à elle déclinée en jaune, gris anthracite et rouge.

A bord, du confort !

Suspensions à grands débattements obligent, la selle est un peu haute puisqu'elle culmine à 799 mm. Néanmoins, elle a été dessinée de manière à tout de même favoriser l'accès. De corpulence moyenne avec son 1,73m, notre essayeur a pu aisément poser les deux pieds à plat sur le sol. Une selle un brin ferme mais qui, néanmoins, bénéficie d'une mousse bien dense et on devine qu'elle vieillira correctement dans le temps. Le tablier intérieur est soigneusement creusé pour laisser de la place aux jambes, et le guidon large et relevé passe au dessus des genoux dans les manoeuvres, y compris pour les grands. On apprécie également la position cruising pour une conduite plus "smooth" en ville. La fourche Showa ø33 mm au grand débattement de 122 mm remplit parfaitement son rôle. Elle gobe tout sur son passage et ne talonne pas. À l'arrière, le duo d'amortisseurs hydrauliques livré par Showa également est un peu ferme. Avec sa face avant courte mais épatée, le SR GT 125 protège correctement les jambes et le bassin du pilote. Le haut du buste et les mains sont plus exposés mais il existe un pare-brise haut intégrant des protège-mains en option. Bon à savoir. L'ABS étant réservé à la déclinaison 200 cm3, le SR GT 125 est donc équipé d'un freinage combiné type CBS. Commandé par le levier gauche, le frein couplé offre un bon feeling et la répartition de la puissance de freinage sur chacune des roues est bien dosée. Le frein avant seul est lui-aussi facile à apprivoiser et assure pleinement son rôle pour les freinage plus appuyés. Petit bémol, mais on commence à avoir l'habitude avec les scooters du groupe Piaggio, les leviers de frein sont un brin éloignés, et non réglables, dommage. Les roues de 14 pouces à l'avant et 13 pouces à l'arrière sont chaussées de pneus aux campons modérés Michelin Anakee. En ce qui concerne cet essai, le SR GT 125 n'a pas quitté le bitume, mais alors quel grip, spectaculaire !

Sportif dans l'âme !

La mécanique du nouveau SR GT 125 offre un monocylindre 4 temps à 4 soupapes de 124,78 cm3, alimenté par injection électronique et refroidi par liquide. Il développe une puissance de 11 kW (15 cv) à 8 750 trs/mn avec un couple de 12 Nm à 6 500 trs/mn. Concrètement, ce moteur Euro 5 très silencieux est plaisant à conduire mais ça n'est pas un foudre de guerre. Il est surtout efficace dans les bas régimes grâce à un travail sur la transmission ainsi que l'adoption d'un embrayage plus gros. Plus linéaire par le suite, il permet de décrocher une vitesse maxi de 105 km/h compteur. On note une faible consommation de 2,5l/100 kms. De quoi profiter d'une belle autonomie d'au moins 350 kilomètres avec le réservoir de 9 litres. En ville, le SR GT 125 réunit tout les attributs du parfait scooter urbain, à commencer par son gabarit compact et son rayon de braquage généreux. Grâce à son poids contenu de 144 kg, il se veut maniable à souhait dans la circulation et les remontées de files. Une fois sorti de la ville, l'Aprilia SR GT 125 fait valoir son châssis sportif, et quel plaisir ! Aucune vibration n'est à déplorer, le train avant est précis et le train arrière suit la cadence, bien arrimé par son gros bras oscillant. La montée dans les tours est plutôt correct mais les reprises ne sont pas non plus folichonnes. En revanche, la tenue de route est imperturbable. On peut s'autoriser une véritable conduite sportive !

Avis de la rédaction sur Aprilia SR GT 125
17.6/20
Le nouvel Aprilia SR GT 125 s’inscrit dans une nouvelle catégorie de scooters. En effet, ce dernier vient se positionner entre les scooters 125 cm3 urbains Yamaha N-Max/Honda PCX et les GT stars Yamaha X-Max et Honda Forza. Bien que la capacité d’emport soit un peu juste et la vitesse maxi limitée, ce nouveau scooter Aprilia 125 avance des arguments forts pour se démarquer. Look Adventure/Sport inédit et distinctif, partie cycle opérante brandée des meilleurs noms, moteur vaillant et peu gourmand équipé du start and stop et aspects pratiques en nombre… Autant d’arguments qui pèsent dans la balance. On en vient au tarif: 3 999 €, c’est tout de même 800 € de moins que le nouveau Kymco DTX 125 qui joue lui aussi la carte du “baroudeur“ mais propose quelques équipements supérieurs comme l’ABS ou bien encore la smart key. Notez que la version Sport est disponible pour 100 € de plus seulement.
Look hybride agressifStop and Start déconnectableChâssis sportifPlanche de bord LCD + port USB
Pas d'ABSVitesse maxi limitée
Les chiffresPrix3 999 €Puissance11 kW kW à 8750 tr/min0 à 100km/hN/CConso mixteN/C
Notes de la rédactionMoteur12/20Chassis16/20Look20/20Prix20/20Equipements20/20

Vos réactions doivent respecter nos CGU.