Vente Gooding & Co à Scottsdale

Chargement en cours
 Vente Gooding & Co à Scottsdale

Vente Gooding & Co à Scottsdale

1/5
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 2 février

A l'instar des maisons Bonhams et Barrett-Jackson, Gooding & Company était présent à Scottsdale, en Arizona, pour l'une des plus importante vente automobile de ce début d'année. Et comme ses concurrents, Gooding y a réalisé d'excellents résultats pour afficher un montant total de transactions s'élevant à 43 millions de dollars.

Au terme de ces deux jours d'enchères, 97 des 113 lots présentés ont changé de propriétaire avec pour certains de nouveaux records à la clé. Ça a été le cas du « best-seller » du week-end, une Ferrari 166 MM/195 S Berlinetta Le Mans de 1950, qui s'est offert un nouveau record après avoir été adjugé 6 490 000 $.

Le constructeur au cheval cabré a d'ailleurs une nouvelle fois trusté les premières places de ce rendez-vous de Scottsdale, avec pas moins de cinq modèles classés dans le Top-6. Une Ferrari 330 GTC Speciale de 1967 a en effet été adjugée 3 410 000 $, tandis qu'un modèle Enzo de 2003 changeait de main pour 2 860 000 $, et seule une Duesenberg Model J Dual Cowl Phaeton de 1929 (adjugée 2 420 000 $) a réussi à se glisser dans ce groupe de tête pour devancer des Ferrari F50 de 1995 (2 400 000 $) et F40 de 1990 (1 534 500 $).

On notera enfin les belles ventes de deux autres machines italiennes, une Alfa Romeo 6C 2500 Super Sport cabriolet de 1948 (1 012 000 $) et une 1900 CC SS Coupe Speciale de 1955 (990 000 $), ainsi que le nouveau record établit pour un modèle « Grand Sport » par une Bugatti Type 49 Grand Sport de 1931 (vendue 962 500 $).

 
0 commentaire - Vente Gooding & Co à Scottsdale
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]