The Automobile Forum de Strasbourg

Chargement en cours
 The Automobile Forum de Strasbourg

The Automobile Forum de Strasbourg

1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 27 avril

Suite à ce rendez-vous organisé les 25 et 26 avril par l'Automobile Club Association, la plus importante structure représentant les intérêts des automobilistes en France, comptant 860 000 adhérents et membre de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA), nous vous proposons un extrait du discours d'ouverture de Didier Bollecker, Président de l'ACA.

« Sophocle nous rapporte que c'est sur la route de Delphes, dans le rétrécissement d'un défilé près du village d'Arachova, qu'un conducteur de char refusa le passage à celui qui venait en face qui versa dans le bas-côté.

C'est ainsi que s'accomplit la prédiction d'Apollon et qu'Œdipe tua son père Laios, roi de Thèbes.

La sécurité routière partait donc d'emblée avec un lourd complexe dont elle ne s'est jamais vraiment débarrassée.

Mais qu'en aurait-il été si les protagonistes avaient eu des véhicules connectés ou autonomes, en quelque sorte des GoogleChars ?

Comment auraient réagi les logiciels ? Auraient-ils tenu compte de l'Oracle qui avait prédit l'accident, ou pouvaient-ils aller à l'encontre de la volonté des dieux et du destin ?

Ce forum n'a pas l'ambition de répondre à cette question, mais force est de constater que le champ des réflexions que nous devons mener en face de l'irruption de nouvelles technologies dans la mobilité, et singulièrement dans les voitures, s'est brutalement élargi.

Ettore Bugatti, qui comme vous le savez, a marqué cette région, disait que « ce qui a été inventé appartient au passé, seules les innovations sont dignes d'intérêt »

L'ambition de l'Automobile Club Association, chaînon français des clubs « mobilité » de la FIA, fort de ses 860 000 membres, au service desquels se trouvent une centaine de collaborateurs, est d'accompagner à intervalles réguliers cette réflexion en réunissant des spécialistes venant d'horizons différents et de confronter leur vision avec le point de vue d'un usager encore très frileux à cet égard, quoique demandeur. Le public considérable et enthousiaste que j'ai vu assister au Grand prix de Paris de Formule E samedi dernier le démontre à l'envi.

C'est dans cette perspective que j'ai un très grand plaisir à vous accueillir à cette première édition du forum de l'Automobile au nom de l'Automobile Club Association et de son Comité de Direction.

La sécurité routière est un enjeu clairement affiché du Gouvernement, même si parfois certaines mesures n'enthousiasment pas l'automobiliste. Les nouvelles technologies, et je pense plus particulièrement au régulateur de distance entre véhicules et au freinage automatique, auront une contribution déterminante et immédiate sur la baisse de l'accidentologie.

L'Automobile Club se félicite donc de pouvoir explorer avec vous et l'Eurométropole de Strasbourg, les nouveaux vecteurs de mobilité que seront dès demain les véhicules autonomes.

De nombreuses questions fusent :

- quel impact peut-on attendre de la technologie des voitures connectées ou autonomes sur la sécurité routière ?

- Quelle évolution du droit de la responsabilité ces technologies vont-elles induire ?

- Comment faire cohabiter les véhicules classiques et les véhicules autonomes ?

- Comment les nouvelles technologies vont-elles changer le rapport sociologique entre l'homme et la machine et préserver la confidentialité des données ?

- A-t-on mesuré qu'aux seuls États-Unis, la généralisation des trucks autonomes entraînerait la suppression de 750 000 emplois de camionneur, sans compter celle des auto-écoles ?

- Et puis à quand un logiciel pilote, qui, délaissant le jeu de go, battra Lewis Hamilton ou Sébastien Loeb ?

- Au siècle dernier, la voiture était le seul rêve qui nous transportait.

Aujourd'hui, le GPS attache déjà notre char à une étoile..

Qu'en sera-t-il demain ? Et, au-delà de la mutation technologique, que restera-t-il du plaisir de conduire ?

Ira-t-on encore en voiture autonome et en paraphrasant Joe Dassin, « où tu voudras, quand tu voudras et s'aimera-t-on encore lorsque l'amour (de l'auto) sera mort ? »

 
0 commentaire - The Automobile Forum de Strasbourg
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]