Systèmes d'alerte de danger : responsables de la remontée des vitesses ?

Systèmes d'alerte de danger : responsables de la remontée des vitesses ?

Systèmes d'alerte de danger : responsables de la remontée des vitesses ?

A lire aussi

publié le 27 janvier

La vitesse est clairement pointée du doigt pour expliquer une nouvelle hausse du nombre de tués (+ 2,4 %) sur les routes en 2015.

Pour la Sécurité Routière, "la trop grande connaissance par les automobilistes de l'emplacement des dispositifs de contrôle a manifestement atténué leur efficacité". En d'autres termes, les systèmes comme Coyote et consorts incitent à ralentir avant les points de contrôle signalés et à rouler plus vite ailleurs.

Ainsi, la tendance à lever le pied se serait inversée depuis 2013, avec des vitesses moyennes en augmentation de 1 à 4 km/h selon les réseaux.

Faut-il pour autant condamner les acteurs historiques de l'avertisseur de risques ? Depuis l'été 2011, ces systèmes n'ont plus le droit de signaler les radars et les zones répertoriées de "danger" sont beaucoup plus larges.

Par contre, les automobilistes utilisent aussi Waze. L'application respecte en France la législation, mais il est possible de télécharger des versions illégales avec les radars.

Il faut toutefois relativiser cette analyse entre vitesse et systèmes d'alerte. Le trafic a augmenté de 2,5 % sur les trois premiers trimestres de l'année 2015 et une météo clémente ainsi que les prix bas de l'essence ont aussi joué un rôle dans ce bilan.

Laurent Meillaud

 
0 commentaire - Systèmes d'alerte de danger : responsables de la remontée des vitesses ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]