PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant européen

Chargement en cours
 PSA - Opel : naissance d\

PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant européen

1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 10 mars

Le suspense n'aura pas duré longtemps. Moins de trois semaines après avoir confié être en discussion avec General Motors quant à un possible rachat d'Opel, PSA a officialisé cette transaction à la veille de l'ouverture du salon de Genève. Une opération à 1,3 milliard d'Euros, auxquels il faut ajouter 900 millions pour l'acquisition de la filiale financière de GM Europe. Mais Carlos Tavares, PDG du groupe français, table sur une rentabilisation rapide. D'ici à 2026, ce ne sont pas moins de 1.7 milliard d'Euros de synergie qui sont espérés chaque année.

Cette acquisition permet à PSA de consolider sa place de second groupe européen, derrière Volkswagen et à plus d'un million d'unités devant Renault/Dacia, troisième.

Certains observateurs doutent toutefois que cette opération se montre bénéfique à long terme. En effet, PSA était encore dans un état critique il y a trois ans, frôlant même le dépôt de bilan. Opel est encore plus mal portant puisque, depuis l'an 2000, la marque a essuyé des pertes de 15 milliards de dollars. De plus, le constructeur français se plaignait il y a peu encore, d'être trop dépendant du marché européen. Sachant qu'Opel y a écoulé, en 2016, plus de 70% de sa production, la situation n'ira pas en s'améliorant. Enfin, avec Citroën, Opel et Peugeot, PSA se retrouve désormais avec trois marques concurrentes dans son portefeuille. Les défis à venir s'annoncent dont redoutables.

En tout cas, PSA est décidé à agir vite. Le groupe a d'ores et déjà annoncé que la future Opel Corsa, prévue pour 2018, était repoussée de deux ans, le temps du lui intégrer les technologies françaises.

 
0 commentaire - PSA - Opel : naissance d'un nouveau géant européen
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]