L'État revend ses parts dans PSA et encaisse une jolie plus-value

Chargement en cours
 L\

L'État revend ses parts dans PSA et encaisse une jolie plus-value

1/3
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 29 mars

C'était en 2014, mais cela semble il y a un siècle : à l'époque, l'État était entré au capital du groupe PSA, alors en grandes difficultés financières, afin de lui apporter du sang frais pour l'aider à traverser la tempête. C'était aussi une manière de rassurer le grand public, alors que le Chinois Dongfeng prenait également pied chez le premier groupe automobile français. À eux deux, ils détenaient 26 % du capital.

Aujourd'hui, PSA va (beaucoup) mieux. Les nouveautés cartonnent (le SUV Peugeot 3008, élu voiture de l'année, en tête), les finances sont assainies et l'horizon s'est éclairci. PSA s'est même payé le luxe d'engloutir Opel/Vauxhall, la branche européenne de General Motors. Une acquisition à haut risque, mais qui prouve la confiance retrouvée de l'exécutif du groupe, mené par son bouillant président Carlos Tavares.

Du coup, l'État a décidé de se désengager. Une manière de saluer l'effort de redressement accompli, mais surtout de récupérer de l'argent frais. Et avec intérêts ! Car la puissance publique, une fois n'est pas coutume, aura fait un investissement judicieux : si les 13 % détenus par l'État valaient 800 millions d'euros en 2014, ils sont aujourd'hui valorisés à 1,92 milliards d'euros, soit une plus-value de 1,12 milliard.

Afin de ne pas bousculer le fragile équilibre de l'actionnariat, l'État n'a cependant pas revendu ses parts sur les marchés, mais à la Banque publique d'investissement (BPI), qui réinvestira les fonds dans d'autres entreprises innovantes. Indirectement, le secteur public restera donc un actionnaire de référence de PSA. Mais pour combien de temps ?

 
1 commentaire - L'État revend ses parts dans PSA et encaisse une jolie plus-value
  • Kasuegin -

    voilà une belle occasion de revaloriser les pensions et de rembourser EDF sur la cadeau d'un milliard 460 millions fait entre Noel et le jour de l'An

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]