Carburant : le spectre de la pénurie s'éloigne

Chargement en cours
 Carburant : le spectre de la pénurie s'éloigne

Carburant : le spectre de la pénurie s'éloigne

1/4
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 2 juin

Après presque une semaine de blocage, le travail a repris dans les dépôts de carburant ce jeudi après-midi. A l'heure où nous écrivons ces lignes, la CGT, à l'origine du mouvement social des conducteurs de camions transportant des matières dangereuses, une profession très réglementée, s'estime en effet satisfaite des avancées qu'elle a obtenues du Ministère des transports.

Une nouvelle qui soulagera particulièrement les Franciliens et les Normands, touchés par la pénurie de carburant depuis plusieurs jours. Jusqu'à 1 000 stations ont été dans l'incapacité de fournir tout ou partie des carburants au paroxysme de cette pénurie. Mais la situation devrait revenir à la normale dans la quasi-totalité des stations-service d'ici à vendredi soir, comme le confirme Francis Pousse, président de la branche nationale des propriétaires-exploitants de stations-service du Conseil National des Professionnels de l'Automobile. Une bonne nouvelle alors que se profile un week-end de trois jours.

Peut-on réellement partir sans crainte ? Oui, affirment en chœur les professionnels du secteur. D'abord parce qu'une bonne partie des automobilistes résidant dans les zones touchées par la pénurie ont déjà fait le plein, ce qui laisse le temps aux stations de se réapprovisionner pour répondre à la demande des autres, d'autre part parce qu'il sera toujours possible d'acheter du carburant sur les autoroutes ou dans les régions autres que l'Île de France et la Normandie. Pour faciliter le retour à la normale, il est d'ailleurs probable que le Gouvernement autorisera exceptionnellement la circulation des camions citernes durant le week-end.

 
22 commentaires - Carburant : le spectre de la pénurie s'éloigne
  • avatar
    adeprime -

    Grace aux journalistes et à la bêtise des automobilistes qui sont allés faire le plein, même avec des bidons, la CGT a réussi son coup. Même si elle a quelques bonnes raisons car le travail de ces conducteurs de camions citerne n'est pas réglementé ni payé comme il se doit, l'attention des autorités devait être attirée. Espérons qu'avec ce gouvernement les choses seront plus claires, contrairement aux précédents qui promettaient mais ne faisaient rien . Pas de procès d'intention à la paire Macron/Philippe !

    avatar
    jordaneb -

    Il est beau de rêver............

  • avatar
    outremer -

    j'aimerai savoir quand la cgt sera satisfaite

  • avatar
    jpventuri -

    spectre,pénurie, manque, stations à sec, journalistes filmés devant des écriteaux,"plus de gas oil" ,la peur alimente la peur , si tout les jours on fais le plein pour mettre 5 litres ,forcément il y aura la queue dans les stations, Amis journalistes arrêtez de foutre la trouille à tout le monde avec ça , merci

  • avatar
    breton89 -

    honte a la cgt qui profite du calendrier pour lancer des mouvements MINABLES des soi disant hommes qui n'ont rien dans le slip avec tout le respect que j"ai pour les travailleurs. en 1963 je faisais 60 heures par semaine et je ne plaignais pas ( je possède encore mes bulletins de paye pour preuve) abonne entendeur salut.

    avatar
    jpventuri -

    moi aussi en tant que chauffeur je travaillais 70 h par semaine et j,ai compris mais un peu tard que je m 'étais fais bien entubé , alors moi ,vieux con quand je vois des ouvriers lutter pour avoir un peu plus, cgt ou pas je dis oui ,

    avatar
    Jeanyc -

    Les petit bourges Français parles comme vous breton 89 bquand je vois breton ça ma donne des irritations avec leurs priviléges régionaux et leurs milliardaires qui profitent de leur imbécilité.Que dire d'un conducteurs qui commencent à 4 heures du matin et fini à 20 heures faisant plus de 220 heures pour 1500€ net alors que vous pour 35 heures vous faites 3000€ n'ayez craintes bientôt les Roumains esclaves du 20 siécles feront ce travail pour 350€ pour votre bien être et la fortune de petits Rois grâce à nos commissaires Européens.

  • avatar
    Angel76 -

    Et oui il se plaignant de faire un métier dangereux pour leur santé mais au lieu de demander des aides ou de l'équipement pour éviter une dégradation de leur santé, ils preferent avoir une augmentation.
    A croire qu'avec un salaire plus élevé, il n'y a plus de risque pour la santé.

    avatar
    Jeanyc -

    Encor un imbécil qi parle sans savoir

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]