Aspark Owl : la Supercar japonaise

Chargement en cours
 Aspark Owl : la Supercar japonaise

Aspark Owl : la Supercar japonaise

1/6
© Motorlegend
A lire aussi

publié le 6 septembre

Le constructeur japonais Aspark va tenter de se faire un nom en présentant au Salon de Francfort (IAA) une Supercar électrique répondant au nom de « Owl » (le hibou), première réalisation offrant (sur le papier tout au moins) de prometteuses performances.

Si un pays comme l'Angleterre (pour ne citer que lui) ne compte plus les artisans désireux de se frotter aux constructeurs internationaux en proposant des sportives plus ou moins abouties, rares sont les nouveaux constructeurs japonais à pointer le bout de leur calandre. D'où la bonne surprise de voir débarquer l'Aspark Owl.

Aspark travaille depuis 2014 au développement de cette Supercar électrique qui devrait selon les premières informations disponibles, disposer d'une puissance d'environ 1 000 ch. Associée à une construction ultra légère rendue possible par l'utilisation massive de fibre de carbone, cette cavalerie au sujet de laquelle le constructeur japonais n'a pour l'heure livré aucun détail, lui permettrait d'abattre le 0 à 100 km/h en à peine 2 secondes.

Ajoutez à cela des lignes qui ne sont pas sans rappeler celles des prototypes DPi engagés en IMSA Weathertech Sportscar Championship, et vous obtenez un modèle qui pourrait assurément rivaliser avec les meilleures productions du moment, pour peu qu'il prenne réellement un jour le chemin de la production.

 
0 commentaire - Aspark Owl : la Supercar japonaise
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]