SEAT Ibiza 1.0 EcoTSI 115 ch Xcellence DSG

Seat Ibiza 1.0 EcoTSI 115 ch Xcellence DSG

Les photos de l'essai

publié le 13 juin

En quelques années, la MQB est devenue la plateforme à tout faire au sein du groupe Volkswagen. Seules les citadines devaient encore composer avec une base d'ancienne génération.

Sous influence

La nouvelle Ibiza, cinquième du nom, met fin à cette mise à l'écart. Un double événement puisque, jusqu'à présent, jamais une Seat n'avait eu le privilège d'inaugurer une base technique. Affublée du suffixe A0, la plateforme de l'Ibiza, qui sera reprise, dans quelques mois, par la nouvelle génération de Volkswagen Polo, est privée de quelques raffinements tels que l'essieu arrière multibras. Pour une auto de ce poids et de cette puissance, cela ne pose aucun problème. Comme nous avons pu le constater sur les routes toutes en courbes, et parfois glissantes, de notre essai, le comportement est royal en toutes circonstances. Autre point fort à mettre au crédit de la petite ibère, le confort général est parmi les meilleurs de la catégorie, y compris avec les jantes 17'' optionnelles. Et puisque l'on en est à parler du bien-être des occupants, notons les larges possibilités de réglages du siège conducteur et du volant, qui permettront à tout un chacun de trouver une position à sa convenance, ainsi que l'habitabilité particulièrement généreuse aux places arrière. Il est vrai que l'Ibiza a bien grandi puisqu'elle mesure désormais 4,06 m et toise ainsi la plupart de ses rivales. Le coffre ne fait pas les frais de cette générosité envers les passagers car ses 355 dm3 le place, lui aussi, parmi les meilleurs du segment. A bord, il n'y a guère que la présentation un peu triste, même avec le large bandeau de couleur qui équipe la finition Xcellence, qui déçoive un peu. Les habitués de la Polo noteront tout de même qu'ici, on a totalement fait l'impasse sur les plastiques moussés.

Déjà connu de la précédente génération d'Ibiza, le trois cylindres de 115 ch a légèrement été revu de façon à devenir toujours moins gourmand. Une volonté qui se traduit, comme souvent, par l'adoption de rapports de boite de vitesse un peu trop longs. Rien qui ne gâche le quotidien, mais les reprises semblent un peu mollassonnes pour une citadine de cette puissance. En contrepartie, on profite de la douceur imperturbable de la renommée boite robotisée à double embrayage. Tout cela manque tout de même d'une pointe de fantaisie pour une auto qui revendique ses origines méditerranéennes.

Avis de la rédaction sur SEAT Ibiza 1.0 EcoTSI 115 ch Xcellence DSG
13.6/20
Difficile de faire des reproches à ce cinquième opus d'Ibiza. Si les qualités objectives sont bien là, elle affiche un caractère toutefois très (trop ?) typé Volkswagen. Presque trop parfaite en quelque sorte. Seat a t-il raison de se défaire de la pointe de fantaisie qui caractérisait jusque alors la plupart de ses modèles ? On ne peut, en tout cas, que se réjouir de voir que l'une des traditions maison, un rapport prix/équipement attractif, ait été conservée.
Tenue de routeConfortFinition
Présentation trop sérieuseManque de pep's mécanique
Les chiffresPrix17 335 €Puissance115 ch à 5000 tr/min0 à 100km/h9.3 sConso mixte4.1 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite13/20Sécurité active et passive15/20Confort et vie à bord15/20Budget16/20
 
9 commentaires - SEAT Ibiza 1.0 EcoTSI 115 ch Xcellence DSG
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]