FORD Focus RS

FORD Focus RS©D.R., D.R.
Les photos de l'essai
FORD Focus RS
21
Diaporama

publié le 1 février

Tout semblait en ordre chez les compactes sportives, partagées entre les monstres « premium », dépassant allègrement les 300 ch et affichant des tarifs largement supérieurs à 50 000 €, et les autos plus abordables (moins de 40 000 €), mais revendiquant des performances et une technologie en retrait. Et badaboum : voilà que la nouvelle Ford Focus RS vient bouleverser l'ordre établi ! Son CV peut se résumer en trois chiffres : 350 (chevaux), 4 (roues motrices) et 39 600 (euros). Le choc !

Un chien dans un jeu de quilles

Sous son capot, la Focus RS adopte un 4 cylindres 2.3 EcoBoost, associé à une boîte mécanique à six rapports. Sa transmission intégrale très sophistiquée est entièrement gérée par l'électronique, et peut envoyer 95 % du couple à l'arrière lorsque les conditions d'adhérence l'exigent. Et jusqu'à 100 % de ce couple peut être dirigé vers l'une des roues postérieures si nécessaire. J'allais oublier : la Ford reçoit même un amortissement piloté ! Bref, la Focus RS a décroché son baccalauréat scientifique avec mention.

Cette impression se confirme dès les premiers kilomètres, avec des commandes précises et bien dosées. Plutôt volontaire à bas régimes, le moteur affiche une belle disponibilité au quotidien, et sait même se faire discret à allure stabilisée. Seules les suspensions fermes viennent vous rappeler que vous êtres à bord d'une Focus aux griffes acérées. En clair, la RS se prêtera fort bien à un usage quotidien, d'autant qu'elle propose désormais cinq portes. Mais c'est surtout sur une jolie route de montagne que la Ford dévoile l'étendue de ses talents. Il faut alors choisir le mode Sport, qui libère la sonorité de l'échappement et affûte la transmission intégrale afin de favoriser l'agilité. Si les accélérations sont moins impressionnantes que celles d'une Audi RS3 ou d'une Mercedes-AMG A 45, la répartition intelligente de la puissance entre les essieux permet de faire oublier le poids conséquent (1 524 kg à vide). Et l'amortissement conserve suffisamment de débattement pour éviter de « dribbler » dès que le bitume n'est plus parfaitement plat.

Il faut cependant se rendre sur l'asphalte d'un circuit pour découvrir en toute sécurité l'originalité de cette sportive : son mode Drift, capable de transformer à peu près n'importe quel conducteur en roi de la glisse façon Ken Block ! Une fois ce mode activé, il faut braquer et accélérer à fond afin de faire décrocher le train arrière, puis légèrement soulager la pédale de droite tout en entretenant la dérive au volant. Très ludique ! Et si vous n'êtes pas d'humeur à ruiner vos pneumatiques, choisissez le mode Track. Dès lors, la Ford abandonne ses gracieuses et fumantes arabesques au profit de trajectoires tendues vers une efficacité maximum. La tendance naturelle en cas d'optimisme est alors à un rassurant sous-virage, mais si l'on évite de saturer le train avant, on s'apercevra que l'essieu arrière enroule sur les gaz en sortie de courbe. Propre !

Avis de la rédaction sur FORD Focus RS
16.5/20
On l'attendait au tournant, elle n'a pas déçu, bien au contraire ! La nouvelle Focus RS ne se contente pas d'aligner des chiffres impressionnants sur sa fiche technique : elle met le plaisir du conducteur au premier rang de ses priorités. Et si elle se barde de technologie, ce n'est pas pour tenir le volant à votre place et gommer les sensations, bien au contraire : sur la Focus RS, l'électronique est au service de l'efficacité et du plaisir. Un exemple à suivre.
Comportement routierMode Drift très ludiqueRapport performances/prixEfficacité de haut niveauPolyvalence (relativement) préservée
Pédale de frein un peu spongieuseSuspensions fermesHabitabilité arrière et coffre moyens
Les chiffresPrix39 600 €Puissance350 ch à 6000 tr/min0 à 100km/h4.7 sConso mixte7.7 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite18/20Sécurité active et passive15/20Confort et vie à bord12/20Budget11/20
 
5 commentaires - FORD Focus RS
  • avatar
    huitard -

    Bof ! Pourquoi pas une Low Cost ? J'ai un pote qui en a une, pratique, haute sur pattes, mignonne, pas chère, suffisamment équipée, (il a quand même pris le "haut de gamme"), qui ne consomme rien. Il conduit cool, sans stress. Pour un petit ou moyen rouleur, et pour ce qu'on peut faire maintenant au volant, c'est bien suffisant. Je n'ai encore pas franchi le pas, mais ça fait son chemin ... Il y a d'autres plaisirs et loisirs où mettre son argent. Un autre choix, pas plus idiot qu'un autre.

  • avatar
    gilou6901 -

    Je confirme qu'on est dans un pays complètement autophobe , et de plus en plus !! Bouh , les vilains automobilistes ! vive les piètons et les cyclistes qui peuvent faire n'importe quoi en ville- Ah ben oui , vous comprenez , c'est des transports DOUX ?! alors , haro sur les vieux diesels (au delà de 1997 ?) , mais ok pour les gros 4x4 en ville qui polluent tout autant -quelle hypocrisie!!- surtout que l'on enfonce un peu plus le clou en malussant les vilaines sportives (ouh le gros mot !!) au détriment des gros diesels récents qui coûtent un bras et qui polluent allègrement ( oui mais les constructeurs ont sans doute des arguments efficaces tout autant qu'obscurs : tout comme les acheteurs : qui peut se payer un gros SUV allemand de préférence ?)- alors on nous dit que la répression féroce , c'est pour notre bien ; mais on constate que l'immense majorité des excès de vitesse sont de tout petits dépassement de quelques kilomètres:heure- et c'est un vrai pactole pour l'état !! et croyez vous que l'état s'emploie , avec cette manne à éliminer les points noirs et l'infrastructure routière en général ? pas du tout , ça sert surtout à boucher les trous que nos gouvernants inconséquents et incapables font tous les jours dans le budget de la France !! Ah , pauvre France - J'ai connu une époque florissante , ou le chômage n'existait pas , ou il n'y avait pas toutes ces interdictions , toutes ces réglementations ; bref , un pays ou on pouvait VIVRE ! Et oui , je suis un vieux con maintenant , mais je suis bien triste en voyant ce que des incompétants préoccupés de leur sacro-sainte carrière ont réussi à faire d'un aussi beau pays qu'était la France-
    allez , je m'arrête là , je me fait du mal - n'empêche qu'au plus la répression sévit sur nos routes , au plus les constructeurs font des voitures puissantes , cherchez l'erreur ?? peut être du côté des prix........ en fait il faudrait acheter des voitures pour faire tourner l'industrie automobile , mais surtout , ne pas s'en servir !!!
    Ah , un dernier mot pour jean74140 : tu oublies la mégane rs de 275 cv , qui n'est pas à négliger du tout , surtout avec un chassis cup ...etc...

  • avatar
    saxosaxo -

    ben moi je vient juste de passer commande,qui meme me suive

  • avatar
    thierman -

    40 000 euros pour perdre son permis et ceux qui ont les moyens....
    Et un non sens pour les autres....
    Suis bien content pour Ford lol !!!

  • avatar
    jean74140 -

    Pourquoi Renault n'est pas capable de faire la même chose. Nouvelle voiture sortie pour concurrencer les allemandes et maxi 200 cv, on est toujours dessous. On croirait que l'on veut couler la marque. Merci M.Gohn

    avatar
    dromadaire46 -

    A quoi ça sert d'avoir sous le capot des centaines de chevaux que l'on ne peu pas exploiter. Avec bientôt un radar TOUS LES 5 KMS

    avatar
    saxosaxo -

    c est bien connu on a toujours un train de retard dans tout

    avatar
    POCLTY45 -

    parceque ont n'est plus un pays de sport auto il n'y a qu'a voir les emissions que nous avons a la téle le dimanche matin ils vendent tous des bagnioles neuves mais sur le sport auto rien!!!!!! triste réalité française!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    avatar
    guitar21 -

    Les Français n'ont jamais su faire un moteur , parole d'un commercial de chez peugeot , véridique , je suis sérieux !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]