DS 3 Performance

DS 3 Performance

Les photos de l'essai
DS 3 Performance
19

publié le 11 juillet

Après avoir abandonné les Chevrons de Citroën, la DS 3 reçoit désormais une nouvelle face avant, symbole de l'identité visuelle de la toute jeune marque « premium » du groupe PSA. En tout cas, avec notre livrée Black Special, la calandre bénéficie d'un traitement gris mat en harmonie avec le noir mat de la carrosserie, joli mais salissant. A cela s'ajoute le toit et les rétroviseurs dorés, des baguettes latérales carbone, des jantes bicolores 18'', des décalcomanies latérales et autres logos... N'en jetez plus !

Remise à niveau

Dans l'habitacle, carbone, applications couleur or et baquets profonds prolongent l'ambiance sportive un tantinet clinquante. Plus gênant, la qualité de certains matériaux déçoit, avec des plastiques qui sonnent creux ou au grain basique. Dommage, d'autant que l'ergonomie perfectible ne rattrape pas le tableau. Le tachymètre est peu lisible et si l'écran tactile est bien réactif, l'organisation de ses menus agace.

Question habitabilité, rien à redire en revanche, et l'on est bien accueilli par les baquets aux rembourrages latéraux XL, mais souples, facilitant l'accès lorsque l'on s'assoit.

Avec une présentation à la sportivité aussi marquée, on ne peut être que déçu face à la sonorité policée du 4 cylindres. Mais si le plaisir auditif est quasi-absent, cela ne retire rien à ses qualités : plein de couple (300 Nm dès 3 000 tours/min), toujours très exploitable en conduite coulée ou plus agressive, vif, enclin à s'envoler vers la zone rouge et le rupteur, il donne des performances parfaitement dignes à cette GTI de 208 ch, avec 6,5 s de 0 à 100 km/h et 230 km/h en pointe. Voilà de quoi rassurer sur sa santé, d'autant qu'il s'accorde parfaitement de l'excellent train avant équipé du différentiel à glissement limité Torsen, garantissant motricité, efficacité et stabilité, même dans les réaccélérations en virage ou sur terrain glissant. Rassurant, efficace et plaisant, en excellente harmonie avec le comportement équilibré et gentiment survireur à la demande de cette agile DS 3. En revanche, question confort, même si la dureté des suspensions n'est pas aussi extrême que sur sa cousine la 208 GTI by Peugeot Sport, on reste dans un compromis franchement sportif. Un peu fatigant pour un usage quotidien ou pour de grandes distances, mais pas insupportable.

Enfin, question tarif, la DS 3 Performance démarre à 27 950 €, à laquelle il faut 5 000 € pour la Black Special et 2 500 € pour la version découvrable Cabriolet. Mais même à ce prix-là, voici une offre assez unique sur le marché.

Avis de la rédaction sur DS 3 Performance
15/20
Les vieilles recettes restent des valeurs sûres. La preuve avec l'adoption par la DS 3 Performance du différentiel Torsen qui transcende la motricité et donc, l'efficacité et l'agrément de cette traction de plus de 200 ch. En revanche, il ne peut pas grand chose pour le manque de caractère mécanique, la position de conduite perfectible ou la finition médiocre. Mais qu'importe, la DS 3 Performance mérite bien son nom !
MotricitéComportement efficace et joueurPerformancesHabitabilité
Moteur manquant de caractèrePosition de conduitePrésentation clinquante et de qualité moyenneTarif
Les chiffresPrix27 950 €Puissance208 ch à 6000 tr/min0 à 100km/h6.5 sConso mixte5.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite17/20Sécurité active et passive19/20Confort et vie à bord15/20Budget12/20
 
8 commentaires - DS 3 Performance
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]