AUDI TT (8S) Coupé

Audi TT (8S) 2.0 TFSI Coupé

Les photos de l'essai

publié le 10 octobre

Un demi-million d'Audi TT ont été écoulés depuis 1998 ! Un succès qui explique sans doute le style évolutionnaire de cette troisième génération. Pourtant, si les dimensions sont quasiment identiques à l'ancien modèle, tout le reste est nouveau. À commencer par le châssis, qui repose désormais sur la plate-forme MQB du groupe Volkswagen, mêlant ici acier et aluminium. Extérieurement, c'est surtout la face avant qui change, avec un dessin plus géométrique et une calandre agrandie. À l'intérieur, en revanche, c'est une petite révolution, avec une instrumentation entièrement numérique sur écran à cristaux liquides. La planche de bord apparaît du coup très épurée, d'autant que les commandes de climatisation ont été placées au centre des buses de ventilation.

La révolution en coulisses

Au lancement, seules deux motorisations sont disponibles : un diesel de 184 ch et un 2.0 TFSI essence de 230 ch, qui offre déjà des performances respectables, avec une vitesse maxi de 250 km/h et un 0 à 100 km/h en 5,3 secondes. C'est surtout l'arrivée du système Drive Select qui bouleverse la conduite. Offrant cinq modes (Comfort, Auto, Dynamic, Efficiency et Individual), il influe sur la cartographie moteur, l'assistance de direction, la boîte robotisée ou encore l'amortissement piloté. Résultat, le TT se révèle très polyvalent dans les modes Comfort ou Efficiency, mais carrément affûté lorsque l'on active le réglage Dynamic. Ce dernier libère en particulier la sonorité du moteur grâce à un échappement actif. L'autre nouveauté, c'est que le différentiel central Haldex de cinquième génération est désormais piloté : en mode Dynamic, davantage de couple est envoyé aux roues arrière, ce qui améliore performances et agilité. En clair, l'Audi TT 3ème génération n'est plus seulement efficace, il sait désormais se montrer amusant. Seul regret, l'étagement de la boîte S Tronic apparaît un peu trop long en conduite sportive sur petites routes.

Avis de la rédaction sur AUDI TT (8S) Coupé
15.5/20
Plus high-tech que jamais, l'Audi TT 3ème génération s'arme pour séduire une clientèle friande de gadgets électroniques. Mais il n'oublie pas pour autant l'essentiel, à savoir l'efficacité et l'agrément de conduite. Allégé et rendu plus agile par son différentiel central piloté, le coupé Audi se remet au niveau face à un Peugeot RCZ R qui nous avait impressionnés par son caractère et son raffinement. Le match est relancé !
Châssis agileDirection plaisanteSouplesse mécaniqueSonorité de l'échappementPrésentation intérieure flatteuseInstrumentation moderne et ergonomiqueFinition
Places arrière très exiguësétagement un peu long de la boîte S TronicCaractère mécanique un rien effacé ?
Les chiffresPrix45 200 €Puissance230 ch à 4500 tr/min0 à 100km/h5.3 sConso mixte6.4 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord15/20Budget11/20
 
0 commentaire - AUDI TT (8S) Coupé
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]