AUDI RS3 Sportback

Audi RS3 367ch

Les photos de l'essai

publié le 8 juin

Trois cent soixante sept chevaux : malgré cette copieuse cavalerie, l'Audi RS3 Sportback conserve une certaine retenue sur le plan esthétique. Elle se distingue surtout par son bouclier avant spécifique largement ajouré et par son imposant diffuseur arrière percé de deux sorties d'échappement ovales. Dans l'habitacle, on note le volant à méplat et les logos RS3. La finition est parfaite, comme à l'habitude chez Audi.

Elle monte le son !

Côté technique, la recette est fondamentalement inchangée par rapport à la précédente RS3 : Audi a conservé le fameux 5 cylindres en ligne de 2,5 litres, mais a ajouté une bonne louche de chevaux (de 340 à 367) et une cuillère à soupe de newton-mètres (de 450 à 465). En outre, grâce à la nouvelle plate-forme MQB, 55 kilos ont été gagnés. Côté transmission, la S Tronic à 7 rapports est désormais secondée par un différentiel central Haldex qui peut transférer jusqu'à 100 % du couple sur les roues arrière. Résultat : la RS3 Sportback est réellement explosive ! Il suffit pour s'en convaincre de faire un détour sur une autoroute allemande, où cette Audi accrochera son 250 km/h autolimité avec une déconcertante facilité. En option, il est possible de relever cette bride à 280 km/h, que la moindre portion d'Autobahn un peu dégagée suffit à atteindre. Ah, j'allais oublier : la RS3 boucle le 0 à 100 km/h en 4,3 s. Pour situer, c'est mieux qu'un Porsche Cayman... GT4 !

Mais l'Audi RS3 Sportback n'est pas qu'une dévoreuse de lignes droites, elle sait aussi tourner. Et plutôt bien ! Certes, son train avant n'est pas aussi férocement accrocheur que celui de la S3, et pour une bonne raison : la RS3 est 65 kilos plus lourde. Du coup, on peut se retrouver avec une belle amorce de sous-virage en entrée si l'on n'y fait pas trop attention. Pour vraiment soigner ses trajectoires, il convient donc d'être patient, et de privilégier une approche un peu plus lente, afin de laisser le temps au train avant de trouver ses marques. Une fois les roues antérieures plantées dans le bitume, par contre, vous pouvez ouvrir en grand les forges de Vulcain : le turbo souffle alors ses 1,3 bar et le Quattro neutralise le sous-virage en vous éjectant façon fronde vers la sortie. Diablement efficace ! À tout ceci il convient d'ajouter la sonorité si particulière du 5 cylindres, mélodie qui peut être décuplée par l'échappement sport RS, facturé 1 090 €.

Au final, cette RS3 Sportback a tout d'une « super-S3 », avec des performances encore plus élevées et un accent plus chantant. Reste à savoir si ce supplément d'âme mérite la rallonge de 5 800 €, car la S3 se montre également plus agile et un petit peu plus polyvalente au quotidien grâce à ses suspensions moins fermes. D'un autre côté, le caractère mécanique du 5 cylindres rend la RS3 très attachante. Cruel dilemme ! Mais quelque soit votre choix, vous ne serez pas déçu.

Avis de la rédaction sur AUDI RS3 Sportback
16.5/20
Au final, cette Audi RS3 Sportback a tout d'une « super-S3 », avec des performances encore plus élevées et un accent plus chantant. Reste à savoir si ce supplément d'âme mérite la rallonge de 5 800 €, car la S3 se montre également plus agile et un petit peu plus polyvalente au quotidien grâce à ses suspensions moins fermes. D'un autre côté, le caractère mécanique du 5 cylindres rend la RS3 très attachante. Cruel dilemme ! Mais quelque soit votre choix, vous ne serez pas déçu.
Performances très élevéesCaractère mécaniqueFacilité de conduitePolyvalence globalement préservéePrésentation intérieure et finition
Tarif élevéSuspensions sèches en villeCoffre moyen
Les chiffresPrix56 900 €Puissance367 ch à 5550 tr/min0 à 100km/h4.3 sConso mixte8.1 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite16/20Sécurité active et passive20/20Confort et vie à bord17/20Budget12/20
 
0 commentaire - AUDI RS3 Sportback
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]