AUDI R8 V10 Plus

AUDI R8 V10 Plus©D.R., D.R.
Les photos de l'essai
AUDI R8 V10 Plus
21

publié le 5 octobre

La sono Bang & Olufsen entonne quelques mesures de jazz. Les gros pneumatiques ronronnent discrètement, les suspensions absorbent le relief du terrain, le moteur se fait oublier. Je pourrais presque me croire à bord d'une Audi A8. Mais il suffit d'une pichenette sur l'un des boutons au volant pour que la R8 révèle sa vraie nature : les suspensions se raffermissent, le moteur se met à hurler à près de 9 000 tr/min et la boîte enchaîne ses 7 rapports comme autant de claques en pleine figure ! Existe-t-il une autre auto aussi schizophrène dans la production mondiale ? J'en doute.

Bruit et fureur

Avec la R8, le choc est aussi visuel ! Elle conserve son look de supercar, avec un capot plongeant, des passages de roues marqués et une lunette arrière ne cachant rien de la mécanique. Si l'auto reste reconnaissable immédiatement, son style évolue dans le détail, avec des lignes plus tendues et des angles marqués quand sa devancière était toute en courbes. Dans l'habitacle la planche de bord reprend ce qu'Audi baptise le « monoposto », à savoir cette arche enlaçant le poste de conduite. La présentation respire toujours le sérieux, mais la technologie embarquée fait un bond en avant : la R8 hérite ainsi de l'instrumentation numérique apparue sur le TT, ce qui permet de dégager la console centrale. Par contre, le volume de coffre reste modeste : 112 dm³.

Le V10 est une évolution du bloc équipant la précédente R8. Il peut désormais désactiver l'un des deux bancs de cylindres lorsqu'il est faiblement sollicité. Mais son caractère n'incite pas à l'éco-conduite ! Mélodieux et vigoureux à tous les régimes, prompt à prendre des tours et particulièrement hargneux à partir de 6 000 tr/min, le 5.2 FSI incite à mettre « pied dedans ». La R8 bondira alors de 0 à 100 km/h en 3,2 s et de 0 à 200 km/h en 9,9 s, laissant le conducteur et son passager sous le choc.

Tout aussi impressionnante est l'efficacité du châssis. La nouvelle R8 hausse encore la barre par rapport à sa devancière, notamment grâce à un poids réduit (- 40 kg), mais aussi du fait d'une transmission intégrale revue, capable d'envoyer jusqu'à 100 % du couple sur l'un des essieux. Sur le sec, l'adhérence est impossible à prendre en défaut : la R8 offre un grip tout simplement monstrueux. Mais ce n'est rien à côté des capacités du châssis sur route glissante, où l'Audi semble littéralement assécher le bitume, tant les vitesses de passage en courbe sont à peine altérées par la dégradation des conditions météo. Une réserve ? Les freins carbone-céramique, pas évidents à doser du fait de constantes variations dans le mordant de la pédale. L'autre grief concerne le tarif. Car la R8 n'a pas musclé que ses moteurs : quand la précédente V10 Plus s'affichait à 174 500 €, la nouvelle grimpe à 199 000 €. Une hausse qu'Audi justifie par un équipement complet. Il n'empêche : la R8 se rapproche dangereusement des tarifs de rivales portant des blasons aussi prestigieux que Ferrari, McLaren ou... Lamborghini. Gare à l'excès d'orgueil !

Avis de la rédaction sur AUDI R8 V10 Plus
16.8/20
La précédente Audi R8 impressionnait par son homogénéité et sa docilité. La nouvelle reprend ces qualités, mais élargit encore son répertoire grâce aux divers modes du Drive Select. Elle peut ainsi se faire sage GT capable d'avaler les kilomètres, ou au contraire berlinette furieuse au V10 hurlant, le tout en conservant en toutes circonstances une remarquable efficacité. Dommage que le tarif ait autant enflé : les budgets plus serrés devront patienter jusqu'à l'arrivée d'une prochaine version d'entrée de gamme, probablement dotée d'un V6 suralimenté.
Efficacité hors-normesCaractère du V10Polyvalence étonnanteRapidité de la boîte de vitesses
Tarif en forte hausseFreinage délicat à doserCoffre étroit
Les chiffresPrix199 000 €Puissance610 ch à 8250 tr/min0 à 100km/h3.2 sConso mixte12.3 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite17/20Sécurité active et passive16/20Confort et vie à bord17/20Budget12/20
 
55 commentaires - AUDI R8 V10 Plus
  • avatar
    romec -

    Je l'ai commandé hier chez mon concessionnaire qui m'a promis l'avoir le 24 décembre ,j'espère que oui car en principe il faut compter 2 mois donc 1 peu juste ,mais si elle vient sur ces routes cela ira plus vite ..

  • avatar
    supertramp77 -

    Aucun intérêt cette poubelle polluante pour rouler aux vitesses autorisées de plus vu l'état des routes même aux vitesses autorisées vous êtes secoué comme de la M

  • avatar
    RAVELSON -

    Inutile, incapable de rouler aux vitesses indiquées sur nos routes, pollution à gogo...
    C'est juste le genre de caisse pour lesquelles il faudrait instaurer une tva pollution au taux de 200%., ou plutôt réinstaurer une TVA à taux hyper majorée pour produits de luxe.
    Les de gus qui se la pêtent au volant de ce type d'engin ne sont pas des exemples à suivre, il faut donc leur taper dessus...

    avatar
    lajipe34 -

    ne seriez vous pas jaloux de ne pas pouvoir vous payer un véhicule comme ça????
    Je roule dans une porsche et je ne suis pas un gus qui se la pète ..........................
    C'est tout simplement un plaisir personnel et je suis certainement moins dangereux et moins pollueur que certain qui
    roule dans des véhicules pourris

  • avatar
    Crybaby -

    C'est assez furieux le nombre de gros jaloux qui commentent cet article. Une vraie "caisse" mérite qu'on l'apprécie . C'est vrai que le français préfère croire qu'avec sa "clio" 1,3 il va pouvoir griller les Ferrari, Porche, Audi, Corvette et autres, quitte à faire péter le moteur de sa voiture à pédales, j'ai vu cela cet après midi dans le col de la Croix Haute. Le plaisir de conduire ce genre de voiture ne se partage pas avec ces branquignoles.

    avatar
    trebor107 -


    Si tu n'aimes pas les Français, va te faire.... voir ailleurs
    J'ai une Corvette et je ne traite pas les autres de Branquignole, sauf toi, Branquignole

  • avatar
    catala13 -

    C'est quoi ce plaggia : il n'y aqu'une seule et unique R8, c'ets la Renault R8 sur laquelle j'ai eu mon permis en 1969. Une vraie bombe de 1100 cm3. Le reste n'est que gonflette de salle de muscu assaisonnée aux stéroïdes pour fils à papa au portefeuille plus épais que la déclaration d'impot du susdit papa.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]