ASTON MARTIN Vanquish Volante

Aston Martin Vanquish Volante

Les photos de l'essai

publié le 16 mars

Aston Martin est en pleine transition. En attendant de voir débarquer de nouveaux modèles conçus en coopération avec Daimler AG, la gamme Vanquish bénéficie de quelques évolutions techniques. Il faut bien ça pour ne pas totalement perdre pied face à la redoutable Ferrari F12, affichée à un tarif voisin, mais revendiquant un avantage de... 164 ch par rapport à la Vanquish ! Du coup, sur le strict plan des chronos, l'Italienne terrasse l'Anglaise. La messe est dite ? Pas tout à fait.

La manière douce

D'abord parce que cette Vanquish se déguste aussi dans cette élégante version cabriolet. Ses lignes sont d'une grande élégance, mais malgré l'emploi massif de carbone et d'aluminium, la Vanquish n'est pas encore une ballerine, puisqu'elle pèse 1 844 kg dans cette version cabriolet. L'habitacle fleure bon l'artisanat, et la nouvelle console centrale tactile est nettement plus claire que celle aux multiples boutons des modèles plus anciens. En revanche, le GPS reste un modèle daté aux performances dépassées.

Ultime évolution du V12 Aston Martin, le 5.9 reçoit une nouvelle gestion électronique et une boîte automatique à huit rapports. Avec deux vitesses de plus et des temps de passage réduits, cette dernière permet d'améliorer les accélérations tout en réduisant la consommation sur autoroute. Pour autant, elle n'a pas le tranchant des meilleures boîtes à double embrayage. De la même manière, si le V12 enchante par sa sonorité, il n'est pas aussi percutant que les blocs des rivales. Enfin, le poids élevé induit une légère inertie dans le train avant.

L'Aston Martin s'apprécie davantage en soulageant l'accélérateur et en profitant de la grande souplesse du V12. D'autant que les suspensions sont confortables et que la tenue de cap est rassurante. La Vanquish ne va donc pas bousculer la Ferrari F12. Mais elle possède un charme inné qui la rend particulièrement séduisante. Très confortable, élégamment présentée, dotée d'un V12 mélodieux et largement assez performante dans l'absolu, cette Aston Martin joue une partition à part.

Avis de la rédaction sur ASTON MARTIN Vanquish Volante
15.4/20
Avec son déficit de puissance et ses manières de jeune fille bien élevée, la Vanquish ne va pas bousculer la très méchante Ferrari F12. Si vous êtes amateurs d'adrénaline et de sensations fortes, vous risquez donc d'être déçus ! Dans le cas contraire, ne vous laissez pas obnubiler par les seuls chiffres. En effet, l'anglaise possède un charme inné qui la rend particulièrement séduisante. Très confortable, élégamment présentée, dotée d'un V12 mélodieux et largement assez performante dans l'absolu, cette Aston Martin joue une partition à part. « Shaken, not stirred. »
Ligne indémodableAgrément et sonorité du V12ConfortConfiguration 2+2Consommation en baisse
Poids élevéPerformances en retraitBoîte parfois lenteRapport prix/prestations contestable
Les chiffresPrix271 192 €Puissance576 ch à 6650 tr/min0 à 100km/h4 sConso mixte12.8 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite14/20Sécurité active et passive12/20Confort et vie à bord17/20Budget12/20
 
0 commentaire - ASTON MARTIN Vanquish Volante
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]