ABARTH 595 Competizione

ABARTH 595 Competizione©D.R., D.R.
Les photos de l'essai

publié le 19 juillet

Abarth, la marque au scorpion, fait perdurer la tradition des « pots de yaourt » énervés à l'italienne avec la 595, dont la version la plus affûtée est la Competizione. Sa face avant restylée reprend des éléments de la 500 dans un style plus agressif, incluant des phares au xénon et, à l'arrière, les feux intégrent un rappel de la teinte carrosserie en leur milieu. L'auto est personnalisable à souhait, avec peintures bicolores, pastel ou métallisées.

Pot de yaourt, goût corsé

A l'intérieur, on apprécie le nouveau volant sport cuir et Alcantara avec des touches de carbone. Mais la pièce maîtresse de notre version d'essai, ce sont ses magnifiques sièges baquets Sabelt carbone optionnels. Nous voilà dans l'ambiance...

Sous le capot, on retrouve le petit moteur 1.4 T-Jet de 180 ch qui ne change pas... En revanche, en option sur la version à boîte manuelle il est possible de lui adjoindre un différentiel à glissement limité mécanique, vrai atout sur une traction puissante et légère (1 090 kg). Autre évolution technique, les amortisseurs Koni sont désormais de série aux 4 roues. Question performance, rien à redire, la 595 passe de 0 à 100 en 6,7 s et atteint les 225 km/h.

Avec un volant trop loin et un baquet trop haut, la position de conduite aux réglages limités ne conviendra pas à tous les gabarits. La conduite de la petite 595 est assez physique, notamment en mode Sport qui raccourcit la réponse de l'accélérateur et raffermit la direction, tandis que l'écran du tableau de bord vire au rouge et affiche les « G » d'accélération latérale et longitudinale. La sélection de la boîte manuelle manque de précision dans ses verrouillages et, question motricité, le différentiel aide bien à transmettre la puissance, mais il reste beaucoup d'effets de couple dans la direction à la réaccélération.

Dans le bruit rauque de son quadruple échappement, le petit 4 cylindres bénéficie pleinement du souffle de son gros turbo Garrett entre 2500 et 5500 tr/min (mais pas en-dessous). Le freinage signé Brembo est bien à la hauteur des performances. Bref, la 595 Competizione fait partie de ces autos qui demandent d'en assimiler le mode d'emploi avant de les avoir bien en mains. Mais une fois qu'on s'y est habitué, on commence à vraiment apprécier son potentiel, sereine et très rapide, à défaut de se montrer joueuse.

Sérieuse sur la route, elle l'est aussi dans sa liste de prix. A plus de 28 000 euros avec le pack Performance, cette mini GTi fort attachante atteint des sommets. Dommage que son tarif ne soit pas taillé à la mesure de son gabarit XXS...

Avis de la rédaction sur ABARTH 595 Competizione
15.3/20
Une fois en mains, la petite italienne au sang chaud offre un potentiel étonnant. C'est une des rares citadines à offrir à la fois une grande compacité et des performances de grande. Personnalisable jusqu'à atteindre les sommets du show-off, elle affiche une personnalité qui n'est pas volée. Car derrière un marketing réussi se cache une vraie petite sportive de caractère, à la définition étonnamment homogène. Dommage que son tarif ne soit pas taillé à la mesure de son gabarit XXS...
Motricité avec le différentiel en optionComportement efficace et équilibréExcellents baquets en optionPuissance de freinage
Freinage d'urgence trop sensiblePosition de conduiteDiamètre de braquageTarif élevé
Les chiffresPrix25 700 €Puissance180 ch à 5500 tr/min0 à 100km/h6.7 sConso mixte6 l/100km
Notes de la rédactionAgrément de conduite15/20Sécurité active et passive17/20Confort et vie à bord12/20Budget12/20
 
8 commentaires - ABARTH 595 Competizione
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]