Dossier

Boites automatiques : des ventes qui décollent enfin

Longtemps boudée par les Français, la boite automatique voit sa cote d'amour augmenter de façon exponentielle depuis quelques années. L'Hexagone est-il en train de suivre le sillon tracé par les Etats-Unis et le Japon depuis plusieurs décennies ?

3. Une petite poignée de désagréments...

Une petite poignée de désagréments...©DR, DR

publié le 17 mai

Choisies pour des raisons de coûts de fabrication, les boites robotisées à simple embrayage que l'on trouve sur pas mal de citadines sont loin d'offrir l'agrément de leurs grandes sœurs dotées d'un second embrayage. A la clé, des à-coups et pas mal de lenteur dans le passage des rapports, notamment lorsqu'il s'agit de rétrograder. Si cela ne représente qu'un désagrément dans la circulation urbaine, cela peut devenir problématique lorsqu'il s'agit de dépasser un autre véhicule sur route.

A lire aussi

Les boites automatiques entrainent également, et sans surprise, un surcoût à l'achat. Celui-ci dépend de plusieurs critères, que ce soit la technologie retenue ou le niveau de gamme du modèle équipé. Pour une transmission robotisée à simple embrayage, comptez de 450 € à 1 000 €. Mais la facture grimpe allègrement avec les autres dispositifs. Un système traditionnel à convertisseur de couple exige de 1 200 € à 2 500 €, tandis qu'avec une boite à double embrayage, le ticket d'entrée va de 1 600 € à 2 500 € et qu'une CVT vaut aux alentours de 1 500 €. Naturellement, une partie de ce surcoût sera récupérée lors de la revente. En France, il sera parfois également récupéré en partie dès l'achat. En effet, sur de nombreux modèles, le malus écologique qui touche les versions à boite manuelle est minoré, voire supprimé, sur les variantes automatiques.

A l'usage, une voiture à boite automatique engendrera également un léger surcoût au chapitre entretien. Dans la plupart des cas, il s'agit simplement de prévoir une vidange de cette boite, ce que ne réclame pas son équivalent manuel, à des intervalles allant de 5 à 8 ans et, généralement, avec un maximum de 100 000 km. Attention, prévoyez impérativement cette opération, même si le plan d'entretien du constructeur ne l'inclut pas. En effet, ce sont les fabricants de transmission automatique eux-mêmes qui spécifient que cette opération est indispensable. Les boites robotisées à simple et double embrayage seront un peu plus exigeantes au chapitre maintenance. Logique puisqu'il s'agit, comme nous le précisions plus avant, de boite manuelles transformées. Leur(s) embrayage(s) sont donc soumis à usure et seront à remplacer à terme. Il faudra alors tabler de 500 € à 1 000 € pour un embrayage simple, mais la facture dépassera parfois les 2 000 € sur les véhicules qui en possèdent deux.

 
0 commentaire - Une petite poignée de désagréments...
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]