Dossier

Bien conduire en hiver

Pluie, neige, luminosité plus faible... les conditions météorologiques hivernales rendent les déplacements en voiture plus périlleux. Il suffit pourtant de prendre quelques précautions une fois au volant, mais également en amont, pour les sécuriser et arriver à bon port sans encombre.

Sommaire du dossier

2. Sur le pied de guerre dès les premiers frimas

Sur le pied de guerre dès les premiers frimas©State Farm - Creative Commons, State Farm - Creative Commons

publié le 30 novembre

Sur le pied de guerre dès les premiers frimas

A lire aussi

Depuis quelques années, la question des pneus hiver se pose au début de chaque hiver. S'il n'est toujours pas question de les rendre obligatoire au-dessous d'une certaine température, en équiper votre autre est primordial, surtout si vous habitez une région où le thermomètre ne franchit pas la barres de 7° C durant plusieurs semaines. La somme investie pour leur achat sera amortie par la moindre fréquence à laquelle vous remplacerez vos pneus été. Et si stockez quatre roues est un problème pour vous, sachez que nombre de concessionnaires et de centre-autos proposent des forfaits comprenant le stockage et leur montage/démontage pour une poignée d'Euros.

Profitez également de l'arrivée du froid pour offrir un ckeck-up complet à votre voiture. Si vous n'optez pas pour des pneus hiver, assurez-vous tout de même que les vôtres ne sont pas trop usés (n'attendez pas d'atteindre la limite légale matérialisée par un marqueur sis dans l'une des rainures) et vérifiez qu'ils sont correctement gonflés. Des enveloppes qui évacuent insuffisamment l'eau et/ou qui offre une surface de contact trop importante sont forcément plus sujets à l'aquaplanning (la voiture « surfe »). Les amortisseurs doivent également être contrôlés, de même que la batterie, l'allumage et l'alimentation. Si vos essuie-glaces présentent quelques signes d'usure, changez-les. Les remplacer une fois par an est d'ailleurs recommandable tant leurs lames de caoutchouc perdent de leur efficacité au fil des variations de températures. Remplissez le bocal de lave-glace avec un produit conçu pour résister à des températures négatives (jusqu'à -30° C pour les meilleurs). Enfin, si vos ampoules de phares sont âgées de plus de deux ans, remplacez-les préventivement. Leur efficacité diminue au fil du temps et profiter d'un éclairage optimal ne sera pas un luxe dans cette période où la majorité des trajets s'effectuent dans la pénombre.

Dans votre coffre, vous n'oublierez pas d'embarquer une raclette gratte-givre, un chiffon propre, des chaines, une boite d'ampoules, des câbles de démarrage et une barre de remorquage. Une lampe de poche peut également être utile. Favorisez un modèle fonctionnant sans pile pour ne pas risquer de vous retrouver avec une lampe qui ne fonctionne pas. Lors des longs trajets, notamment si vous prenez la route des sports d'hiver, ou lorsque le risque d'être bloqué sur la route est réel (chutes de neige et/ou verglas prévus, par exemple), complétez votre package de vêtements chauds, de bouteilles d'eau, d'une trousse de premier secours, d'un peu de nourriture et de votre chargeur de téléphone. Dans ces conditions, roulez autant que possible avec le réservoir plein. Si vous vous retrouviez à passer la nuit dans votre auto, vous apprécierez de pouvoir profiter du chauffage.

Sommaire du dossier

 
0 commentaire - Sur le pied de guerre dès les premiers frimas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]