Dossier

Achat neuf : profitez des derniers mois de l'année

Traditionnellement, le dernier trimestre de l'année est une période de choix pour faire de bonnes affaires pour l'achat d'une voiture neuve. 2015 ne fait pas exception à cette règle, bien au contraire. Sur certains véhicules, les rabais négociables seront plus alléchants que jamais.

3. Exploitez les faiblesses des concessionnaires

Exploitez les faiblesses des concessionnaires©Volkswagen, Volkswagen

publié le 8 octobre

Exploitez les faiblesses des concessionnaires

A lire aussi

En cette fin d'année, il reste toutefois possible d'obtenir bien mieux qu'un rabais officiel, au final accessible à tous. Il suffit pour cela de connaitre quelques règles propres à cette période. La première concerne donc la réalisation des objectifs de vente. Une concession s'engage, chaque année, vis-à-vis de son constructeur sur un volume minimum de voiture à immatriculer avec, à l'intérieur de cette convention, un détail modèle par modèle. Si celui qui vous intéresse a déçu sur le plan commercial (consultez les statistiques de ventes publiées chaque mois par les médias automobiles et économiques pour le savoir), vos possibilités de négociation s'en trouvent augmentées. Pour tenir son objectif, et toucher les fortes primes que lui versera le constructeur pour y être parvenu, votre concessionnaire sera forcément plus généreux quant à son effort commercial. A vous de faire comprendre en douceur au commercial qui vous fait face que vous connaissez les difficultés qu'a son auto à se vendre et que vous n'êtes prêt à signer qu'en contrepartie d'une remise plus importante que d'habitude.

Visez également les modèles immédiatement disponibles. Comme tous les commerces, un concessionnaire a tout intérêt à avoir le stock le moins important possible à la fin de son exercice comptable, c'est-à-dire au 31 décembre. Bien sûr, les chances de trouver une voiture totalement conforme à celle dont vous rêviez (motorisation, équipement, couleur, options...) est de fait amoindrie, mais le coup de pouce financier supplémentaire devrait vous convaincre de vous montrer moins exigeant. Pour en être certain, débutez la discussion sur l'auto telle que vous la voulez. Une fois une offre en main pour celle-ci, demandez à votre vendeur de vous parler des autos qu'il a en stock et des efforts supplémentaires qu'il est prêt à faire pour que vous optiez pour l'une d'entre elles.

Pour appuyer votre négociation, n'hésitez pas à vous procurer des offres en provenance de mandataires. Les cas où un revendeur officiel pourra vous consentir une remise aussi importante restent rares. Mais cela peut inciter un vendeur à s'en approcher au plus près. Si, au final, son tarif n'est que de quelques centaines d'Euros supérieur à celui d'un mandataire, vous avez tout intérêt à passer votre commande auprès de lui. Si, par malheur, vous deviez réclamer la prise en charge au titre de la garantie d'une panne, son soutien auprès du constructeur pourrait vous être d'une grande aide. Interrogez également plusieurs représentants d'une même marque, de préférence ayant des propriétaires différents. D'un groupe de distribution à un autre, les politiques commerciales peuvent légèrement différer et l'un d'entre eux se montrera probablement plus pugnace pour emporter votre chèque d'acompte. Là encore, faites savoir aux commerciaux que vous rencontrez que vous avez des offres émanant de certains de leurs confrères et que le mieux-disant l'emportera. Gardez toutefois en permanence à l'esprit qu'un vendeur sera plus enclin à faire des efforts avec un client qui lui semble sympathique qu'à un potentiel casse-pied. A vous, donc, de rester agréable lors de votre négociation.

 
4 commentaires - Exploitez les faiblesses des concessionnaires
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]