Dossier

La route des vacances sans encombres

Avant d'atteindre le littoral ou les cimes tant convoités, un trajet de plusieurs centaines de kilomètres vous attend probablement. Un trajet qui ne sera qu'une simple formalité si vous esquivez les quelques traquenards qui peuvent joncher vos itinéraires estivaux.

Sommaire du dossier

3. ... en Europe,

... en Europe,©Gilly Berlin, Gilly Berlin

publié le 25 juillet

... en Europe,

A lire aussi

Même si la plupart des règles de circulation sont harmonisées au sein de l'Union Européenne, certaines spécificités demeurent et elles sont, généralement, appliquées avec beaucoup de fermeté par les autorités locales. L'information à se procurer en priorité concerne les limitations de vitesse. Parmi les principaux points à vérifier, il y a, également, la liste des équipements à posséder obligatoirement à bord de son auto. Par exemple, en Espagne, deux triangles de signalisation et autant de gilets réfléchissants que d'occupants sont impératifs. Dans d'autres Etats (Autriche, Grèce, Hongrie...), c'est la trousse de secours qui est obligatoire, voire l'extincteur (Bulgarie, Estonie, Roumanie...). A contrario, certains accessoires peuvent être prohibés : l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse, principalement, ne tolèrent ainsi pas l'usage des avertisseurs de radars et de contrôles de police du type Coyote ou Waze. Pensez également que dans certains pays, tels que l'Autriche ou la Belgique, les forces de l'ordre exigent des étrangers qu'ils paient les amendes immédiatement. Prévoyez ainsi d'avoir sur vous suffisamment de liquide.

Si vous vous rendez dans les pays du nord de l'Europe (Irlande, Islande, Norvège, Suède...), soyez très vigilants quant aux animaux pouvant se trouver sur les voies. Un peu plus au sud (Allemagne, Espagne, Suisse...), c'est aux bipèdes qu'il faudra être particulièrement attentif. Dans ces pays, ceux-ci sont, en effet, habitués à être particulièrement respecté par les automobilistes au point de traverser parfois sans prêter réellement attention aux voitures qui pourraient leur refuser la priorité. Evidemment, en cas d'accident, c'est l'automobiliste qui sera en tort, sauf si le piéton n'a pas respecté les règles de circulation (traversée en dehors des passages protégés ou lorsque son signal était rouge).

Prêtez également une attention particulière aux restrictions de circulation qui peuvent exister. En Allemagne, il existe ainsi plus d'une cinquantaine d'Umweltzone qui regroupent une ou plusieurs agglomérations et dont l'accès est interdit à certains véhicules, selon les normes antipollution Euro auxquels ils répondent. Dans la plupart des cas, il s'agit des autos immatriculées avant le 1er janvier 2010. Pour accéder à ces zones, il faut se procurer, y compris si votre voiture est très récente, une petite plaquette de couleur à apposer sur le pare-brise (il est possible de la commander sur www.dekra-norisko.fr contre 17,50 €). Le piège tendu par nos voisins italiens est encore plus pervers. Nommé ZTL (Zona Traffico Limitato), il concerne les centre-villes historiques de plusieurs villes. L'accès à ces derniers est ainsi réservé à de rares véhicules (riverains, livraisons...) et est contrôlé systématiquement par un système de vidéo qui verbalise automatiquement les véhicules franchissant les limites de cette zone sans y être autorisé. Et n'espérez pas y couper avec votre auto immatriculée dans l'Hexagone, l'échange de fichiers de carte grise au sein de la plupart des pays de l'Union est un mécanisme désormais bien rodé.

Sommaire du dossier

 
0 commentaire - ... en Europe,
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]