Dossier

Bonus-Malus 2017 : le grand bouleversement

Le 1er janvier prochain, le barème du bonus/malus écologique sera profondément remanié. Sans surprise, les primes seront moins largement distribuées, tandis que le nombre de modèles touchés par le malus sera en forte hausse.

Sommaire du dossier

3. Des passages à la caisse plus nombreux

Des passages à la caisse plus nombreux©DR, DR

publié le 2 décembre

Pourquoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué ? Alors que le malus écologique se répartissait, en 2016, selon 11 tranches, taxées de 150 € à 8 000 €, on en comptera, dès le 1er janvier prochain, pas moins de 65 ! En effet, de 127 à 190 g/km de CO2, à chaque grammage correspondra un malus. Selon le Gouvernement, il s'agit d'éviter les effets de seuil. Il suffisait, en effet, parfois, jusqu'à présent, de gagner 1 g pour voir son malus baisser sensiblement. Un effort, la plupart du temps artificiel, que les constructeurs n'hésitaient le plus souvent pas à faire. Ainsi, par exemple, en passant de 146 g à 145 g, le malus chutait de 900 € à 500 €.

A lire aussi

Avec le nouveau barème, les modèles dont les rejets de CO2 atteignent ou dépassent 127 g/km seront touchés par un malus, plus progressif que par le passé. A 127 g/km, il faudra s'acquitter de 50 €, à 128 g/km, ce sera 53 €, à 129 g/km, 60 €... et ainsi de suite jusqu'à 191 g/km et plus où il faudra faire un chèque de 10 000 € (contre 6 500 € pour les 191-200 g/km et 8 000 € pour les plus de 200 g/km aujourd'hui) à l'achat, puis verser 160 € supplémentaires au Trésor Public chaque année. Un sacré coup de massue qui pourrait handicaper (voire mettre un terme ?) la carrière de certaines autos relativement abordables mais fortement émettrices de C02, à l'instar de la Kia Optima SW. Avec ses 191 g/km de CO2, cette dernière verra le montant de son malus représenter plus de 23% de son prix de vente.

Entre ces deux extrêmes, le barème 2017 n'est pas exempt de bizarreries puisque, dans certains cas, le malus baisse. Ainsi, à 131, 132 et 133 g/km, il passe de 150 € à, respectivement, 90 €, 113 € et 140 €, à 151 g/km, il ne faudra plus s'acquitter que de 1 490 € (contre 1 600 € en 2016) et, à 156 g/km, de 2 153 € (contre 2 200 € aujourd'hui). Ces légères améliorations ne compensent toutefois les très fortes augmentations que l'on relève majoritairement. Le comble est atteint sur la tranche allant de 169 g/km à 190 g/km avec des montants qui sont plus que doublés en 2017 par rapport à 2016.

Cerise sur le gâteau, les règles d'application de ce nouveau malus sont plus sévères que celles concernant le malus. Ici, seule compte la date de livraison : toutes les voitures dont les clés seront remises à leur propriétaire à compter du 1er janvier 2017 seront redevables du malus 2017, y compris, donc, celles dont le bon de commande a été signé cette année.

Sommaire du dossier

 
28 commentaires - Des passages à la caisse plus nombreux
  • avatar
    Darchan45 -

    Et encore les 1% qui font "chier" le monde...

  • avatar
    lul90 -

    Toujours les mêmes qui sont rançonnés, les automobilistes. Mais un jour viendra ou une révolte changera cela. A trop vouloir tirer sur l'élastique, un jour il casse et on se le prend dans la figure. A bon entendeur !

  • avatar
    retraite1 -

    Beaucoup d'articles sur la pollution de nos voitures, pourtant à la Campagne, c'est à pied, en vélo ou en voiture il n'y a pas d'autres choix, par contre jamais rien sur les avions, quelques chiffres récupéré sur le net:
    On comptabilise plus de 100.000 vols par jour, soit plus de 37 millions de vols par an dans le monde ou plus d'un par seconde . En 2014, le transport aérien a émis 688.740.000 tonnes de CO2.
    Selon l’Ifen, un passager en avion émet 140 grammes de CO2 / km ; en voiture et en France, il émet en moyenne 100 g / km, en considérant 1,8 passager par véhicule en moyenne.
    Tout cela représente tout de même une grande quantité de carburant. Un Airbus A380 consomme environ 15000 litres de kérosène par heure de vol. Pour un vol Paris New-York, cela représente environ 110.000 litres de carburant. Même si le carburant est plus léger que l’eau, cela représente tout de même 88 tonnes.
    Tout ça personne en parle aucun article dans les journaux, où sont tous les écolo

  • avatar
    balou89 -

    je ne changerai rien et je contemple simplement la co...... de nos dirigeants qui vont bien finir par déclencher une bonne guerre......

  • avatar
    danyascot2 -

    On avait supprimé la vignette, mais on la récupère d'une manière détournée...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]