Le diester perd du terrain en France


Le 14/02/2012 par Laurent Meillaud

Le diester perd du terrain en France

Sofiprotéol répond à la Cour des Comptes

Dans un rapport publié le 24 janvier, la Cour des Comptes dénonçait le coût trop élevé du soutien aux biocarburants, en particulier dans le cas du biodiesel. Un document qui suscite des réactions.

Selon Sofiprotéol, le rapport surévalue le surcoût pour le consommateur de la politique de soutien public. Il serait de moins de 2 centimes le litre de gasoil (entre 1,59 à 1,75 centime). Un surcoût inférieur aux variations de prix observées d’une pompe à une autre, qui peuvent atteindre 10 centimes le litre.

Autre grief : le rapport sous-estime l’importance du rôle joué par les biocarburants dans l’indépendance énergétique de la France. L'hexagone importe environ 10 millions de tonnes de gasoil chaque année, principalement de Russie. Or la production de biodiesel représente 2 millions de tonnes, soit 20% des importations.

Enfin, la Cour des Comptes n'apprécierait pas à sa juste mesure l’impact des biocarburants sur la protection de l’environnement. Ainsi, selon le rapport de l’ADEME de 2010, qui fait autorité, le biodiesel réduit les émissions de gaz à effet de serre de 59% à 73% selon les matières premières utilisées (colza ou tournesol).
  • 1
  •  2 |

Sommaire de l'article

 

Votre note

1 vote(s). Cliquez sur une étoile pour voter

test du code de la route
test du code de la route