Smartphone au volant : la reconnaissance vocale et le mains-libres encore trop peu utilisés

Smartphone au volant : la reconnaissance vocale et le mains-libres encore trop peu utilisés

Smartphone au volant : la reconnaissance vocale et le mains-libres encore trop peu utilisés

A lire aussi

publié le 5 mars

Encore une étude sur les dérives du smartphone au volant ? Oui, mais... Les travaux réalisés par l'IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies, des transports, de l'aménagement et des réseaux) et la Fondation MAIF visent surtout à pointer la méconnaissance que semblent avoir les conducteurs de solutions privilégiant une plus grande sécurité.

Ainsi, cette étude réalisée en ligne auprès de plus de 2800 conducteurs, nous apprend que 4 conducteurs sur 10 utilisent leur smartphone au volant et que, parmi eux, tout en conduisant, 70 % lisent ou écrivent des SMS, 20 % prennent des photos ou un selfie, ou encore que 17 % échangent sur les réseaux sociaux.

Sans surprise, près de 60 % de ces conducteurs qui utilisent leur téléphone en roulant se sont déjà faits peur.

La plupart des autres études s'arrêtent là. Pas celle de l'IFSTTAR et de la Fondation MAIF qui a cherché à aller plus loin.

Ainsi, on apprend que 22 % des conducteurs et plus de la moitié des utilisateurs (58 %) ont recours, au moins de temps en temps, à des commandes vocales. Seuls 21 % des conducteurs qui envoient des SMS utilisent de préférence la commande vocale lorsqu'ils sont au volant. Autre surprise : seulement 60 % des conducteurs qui utilisent un Kit mains-libres le font de façon quasi systématique.

Ce décalage est étonnant, alors que tous les constructeurs mettent l'accent justement sur les systèmes qui équipent déjà des millions de voitures et qui évitent de manipuler le téléphone en roulant.

 
31 commentaires - Smartphone au volant : la reconnaissance vocale et le mains-libres encore trop peu utilisés
  • _damien06 -

    très franchement il n'y a pas que sur ce point mais bon! Plus on avance dans le futur et plus les français s'en foute et malheureusement je generalise sur tout ; aucune discipline le j'en ai rien a foutre est le mot clé et certaine personne agées suivent cette trace

  • bouviere -

    portable au volant,1500€ d'amende 6 points en moins sur le permis,récidiviste,amende doublée et annulation du permis,idem pour les drogues et l'alcool

  • dodollulusse -

    ils ne peuvent plus vivre sans leur smartphone ,bandes de malades , je n'en peu plus de cette société de fous , vous aimez les machines ,vous allez pas être dessus !

    poil2plume -

    Croyez bien que les personnes qui ont besoin d'un téléphone mobile pour le travail ont équipé leur véhicule d'un système de commande à distance. Seuls les imbéciles échangent des banalités au volant pour se sentir exister. Pour ma part, je travaille à domicile, je n'ai jamais possédé un tel engin. Pour quoi faire ?

  • fanfan2000 -

    un brouillage la seul solution plus dangereux que les excès de vitesse de moins 20km het surtout pas sanctionné

    jean-luc31450 -

    Brouillage des ondes dès le contact mis est la seule solution envisageable et peu couteuse en effet.
    Avant on s'arretait à une cabine téléphonique, maintenant la voiture est devenue un bureau sur roues.

    HOBBY -

    Eh oui, le brouillage des ondes limité au véhicule serait la solution. Seulement, il faudrait que les pouvoirs publics et les députés aient des couilles au cul pour imposer cela aux constructeurs automobiles et au lobby des automobilistes.
    Pour y téléphoner, il faudrait l'arrêt du moteur. Quant aux cabines téléphoniques, dans très peu de temps, il n'y en aura plus.

  • petrovic76 -

    retrait de permis pure et simple cela les calmera ,je suis motards je ne les supporte plus les grèffés du tèlèphone .je vois des accidents chaque jours a cause de ces irresponsables et en plus 1500 euros d,amende et confiscation du smartphone ils seront calmés pour un bon moment .

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]