Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

A lire aussi

publié le 28 avril

Une première fois menacés en 2011, et n'ayant plus le droit de signaler avec précision les radars, les avertisseurs de zones de danger pourraient perdre de leur substance si le ministère de l'Intérieur réussit à faire passer son projet de décret.

La Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) vient de solliciter la Commission Européenne (notification 2017/160/F) pour interdire de diffuser, par l'intermédiaire des services électronique d'aide à la conduite ou à la navigation, tout message de nature à signaler les opérations de police dans certains périmètres.

Sont donc concernés potentiellement les applications pour smartphone, les GPS, les sites internet et les réseaux sociaux.

Ces périmètres seront communiqués par le gouvernement aux exploitants de ces services électroniques. Il s'agira de certains contrôles sensibles, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, d'actions de sécurité routière, de la recherche de détenus évadés ou de personnes enlevées. Ces zones ne couvriront que les contrôles les plus sensibles et ne pourront s'étendre sur plus de vingt kilomètres. L'interdiction sera limitée dans le temps et ne pourra pas dépasser vingt-quatre heures.

La Sécurité Routière justifie ces interdictions par le fait que les systèmes électroniques permettent aux conducteurs en infraction sur l'alcool au volant et les stupéfiants d'échapper aux contrôles. Elle utilise la menace du terrorisme pour obtenir une interdiction pour laquelle elle n'avait pas eu gain de cause pour les avertisseurs, pas plus que pour les signalements sur Facebook.

La Commission Européenne doit donner sa réponse d'ici trois mois.

S'il devait être adopté, le décret serait un coup dur pour des acteurs comme Coyote. Car, même si le fabricant français a élargi son service au signalement de bouchons et d'accidents, la motivation numéro des clients est de protéger leur permis en échappant aux contrôles de vitesse.

 
189 commentaires - Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?
  • bgyre -

    des enfoires ils ne valent rien. C un bon systeme pour prevenir des accidents bouchons et autres dans le broulliard entre autre .Mais le pognon c + important les morts bof

  • dubitatif -

    et quant on sera tous respectueux des vitesses imposées : que vont-ils inventer pour nous culpabiliser ?
    les radars , les contrôleurs et tout le système seront une charge .

  • BEN60 -

    Merci monsieur MACRON encore une bonne raison de ne plus voter pour. ces politiques qui décide derrière un bureau de la vie de nos concitoyens signe un retraité en colère !!!!!!!!

  • gouzo59 -

    pour pierre1
    quand tu auras pris qq prunes tu changeras d attitude

  • papoutou -

    Ensuite on réduira de 10 km/h la vitesse. Quand nos supers intelligents décideurs comprendront-ils que la progression de la sécurité c'est à nos ingénieurs qu'on la doit, et que ceux-ci ont crées des systèmes de contrôle automatiques la vitesse en couplant GPS et limiteur de vitesse, mais quelle perte de revenu, qui serait quand même bien inférieure à celle de la privatisation des autoroutes

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]