Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?

A lire aussi

publié le 28 avril

Une première fois menacés en 2011, et n'ayant plus le droit de signaler avec précision les radars, les avertisseurs de zones de danger pourraient perdre de leur substance si le ministère de l'Intérieur réussit à faire passer son projet de décret.

La Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) vient de solliciter la Commission Européenne (notification 2017/160/F) pour interdire de diffuser, par l'intermédiaire des services électronique d'aide à la conduite ou à la navigation, tout message de nature à signaler les opérations de police dans certains périmètres.

Sont donc concernés potentiellement les applications pour smartphone, les GPS, les sites internet et les réseaux sociaux.

Ces périmètres seront communiqués par le gouvernement aux exploitants de ces services électroniques. Il s'agira de certains contrôles sensibles, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, d'actions de sécurité routière, de la recherche de détenus évadés ou de personnes enlevées. Ces zones ne couvriront que les contrôles les plus sensibles et ne pourront s'étendre sur plus de vingt kilomètres. L'interdiction sera limitée dans le temps et ne pourra pas dépasser vingt-quatre heures.

La Sécurité Routière justifie ces interdictions par le fait que les systèmes électroniques permettent aux conducteurs en infraction sur l'alcool au volant et les stupéfiants d'échapper aux contrôles. Elle utilise la menace du terrorisme pour obtenir une interdiction pour laquelle elle n'avait pas eu gain de cause pour les avertisseurs, pas plus que pour les signalements sur Facebook.

La Commission Européenne doit donner sa réponse d'ici trois mois.

S'il devait être adopté, le décret serait un coup dur pour des acteurs comme Coyote. Car, même si le fabricant français a élargi son service au signalement de bouchons et d'accidents, la motivation numéro des clients est de protéger leur permis en échappant aux contrôles de vitesse.

 
191 commentaires - Les avertisseurs de risques sont-ils en danger ?
  • avatar
    bobmulder -

    Le Pouvoir a oublié comment est arrivé 1789 !!!
    Quand le peuple se révoltera ce sera trop tard !!!

  • avatar
    bobmulder -

    Encore une preuve que Union Européenne est une dictature !!!

  • avatar
    Grobill -

    De nos jours,seul l'argent compte et çà me dégoutte ! Les automobilistes sont déjà taxés de façon exagérée, c'est aberrant....c'est çà ,terre d'asile,terre d'accueil !!!!!!!!!!!!!!!

  • avatar
    jojocoupyrenees -

    Quel est le rapport criminels/automobilistes!!!
    C'est une honte ! les voitures poluent... on paye!
    les voitures vont trop vite... on paye (sauf en Allemagne)
    L'Etat na plus d'argent, on augmente le carburant et.... on paye
    Les autoroutes se dégradent... On paye
    il faut se garer en ville... on paye
    Et combien j'en passe !!!
    Français, serrait- on capables de faire 2 jours sans voitures ?
    Peut-être que nos politiques réfléchiraient; car eux ne payent pas leur voiture de fonction, pas les PV car ils ne conduisent pas, pas les autoroutes qui leur sont réservés et encore moins le carburant MAIS....NOUS ON PAYE !!!
    Fillon s'est fait jeter mais il a fait des émules...
    Il va falloir que la VACHE A LAIT fasse cailler le lait, ça ne peut plus durer !!!

  • avatar
    oxo2 -

    3 pv de moins de 10kmh en 2 mois si ce n'est pas pour faire du fric c'est quoi et je suis pas en Porsche, mais cela devient pénible le temps de regarder le compteur, c'est du temps que je regarde pas la route à 97 , mais c'est vrai je suis un criminel qui paye ses pv

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]