Continental travaille sur la météo connectée

Continental travaille sur la météo connectée

Continental travaille sur la météo connectée

A lire aussi

publié le 9 décembre

L'équipementier allemand mène avec Météo France une expérimentation qui pourrait déboucher d'ici quelque temps sur un service géolocalisé d'alertes en cas de mauvais temps pour les automobilistes.

Continental et Météo France partagent un point commun : ils ont tous les deux des bureaux à Toulouse. De cette proximité est née un partenariat sur le thème de la voiture connectée. Il a pour nom Weather eHorizon.

Depuis quelques mois, 100 collaborateurs de chaque entreprise ont fait installer sur leur véhicule de service (ou de fonction) un boîtier qui permet de remonter des données. L'intérêt ? Toutes les 5 mn, ce boîtier permet de récupérer des données géolocalisées et donnant une idée très précise des conditions météo dans une zone donnée. Les informations concernant la température, la pression atmosphérique, l'altitude, la vitesse, ainsi que le fonctionnement de certains organes comme l'ABS, l'ESP, les essuie-glaces et les phares.

Ces données, exploitées par Météo France, permettent d'avoir une meilleure cartographie en temps réel et d'affiner les prévisions. Il est ainsi possible d'alerter en amont un conducteur qu'il risque de rencontrer une zone de fortes pluies ou de neige. Les alertes sont remontées sur le smartphone du conducteur et donnent lieu à des messages audio dans la voiture.

Selon un premier bilan, les données remontées par les capteurs sont fiables (moins d'un degré d'écart entre le capteur de la voiture et ce qui est relevé sur le terrain).

Une seconde phase va démarrer, avec la prise en compte d'autres capteurs comme par exemple les caméras de bord qui équipent de plus en plus les véhicules de dernière génération.

Derrière ce partenariat, gagnant pour les deux sociétés, Continental y voit l'opportunité de proposer un nouveau service en ligne, basé sur le crowfunding. Si plusieurs véhicules allument leurs phares en plein jour, ou déclenchent leur ESP dans une zone à faible adhérence, il y a un potentiel danger que la voiture connectée peut contribuer à signaler. A la façon d'un Coyote, mais en mode automatisé et anonyme.

 
0 commentaire - Continental travaille sur la météo connectée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]