Continental s'attaque à la cybersécurité automobile

Continental s'attaque à la cybersécurité automobile

Continental s'attaque à la cybersécurité automobile

A lire aussi

publié le 14 septembre

Au salon de Francfort, l'équipementier allemand présente sa solution de protection pour assurer l'intégrité des communications à bord d'une voiture.

Avec le déploiement massif de voitures connectées, et en attendant l'arrivée des futures voitures autonomes, la question de la sécurité informatique se pose avec plus d'insistance. Comme bien d'autres acteurs, tels que Bosch ou Harman, Continental a souhaité se doter d'une expertise dans ce domaine.

Il travaille donc avec Argus, une société israélienne spécialisée dans la cybersécurité.

L'idée est de détecter et neutraliser les attaques qui ne manqueront pas de se manifester un jour, de la part de hackers. Ils tenteront alors de passer par les points d'entrée (ports USB et OBD, liaisons Bluetooth et Wi-Fi) pour essayer d'envoyer des malwares dans le réseau informatique de bord (réseau CAN, Flexray ou Ethernet).

Sur son stand, Continental affiche d'ailleurs un écran de bord qui devient noir et affiche un message, invitant le conducteur à payer une rançon pour pouvoir utiliser à nouveau son véhicule.

Continental entend se doter d'un data center, qui sera chargé de recueillir les données issues des véhicules, et de leur envoyer des mises à jour de logiciels. L'expertise d'Argus permettra de s'assurer que les données ne seront pas corrompues, au départ comme à l'arrivée.

 
0 commentaire - Continental s'attaque à la cybersécurité automobile
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]