Vols motos, scooters et voitures : Ils innovent !

Vols motos, scooters et voitures : Ils innovent !

Vol deux roues TMAX premier

A lire aussi

publié le 16 février

De plus en plus malins et perfectionnés, les voleurs de véhicules font évoluer leurs méthodes en fonction de l'évolution des modèles du marché. Si pour les deux-roues ils privilégient encore l'enlèvement, pour les voitures les vols par « mouse jacking » (comprenez piratage électronique) sont en très forte augmentation ! Quant au palmarès des véhicules les plus convoités, il reste stable !

Traqueur, leader des services après-vols avec 270 000 véhicules équipés, propose une étude intéressante sur les méthodes employées par les voleurs de voitures ou de deux-roues. Concernant les vols de motos et de scooters, les vols par enlèvement ont toujours la côte : il représente 81 % de ces délits, car peur eux cela reste une méthode discrète et facile à mettre en oeuvre. Suivent le « Home Jacking »  (9,5 %), l'abus de confiance (4%) le « Garage Jacking » (3,5 %) et enfin le « Bike Jacking » (2%).

En revanche pour ce qui est des automobiles, le procédé change actuellement. Déjà, la prédominance des vols par « mouse jacking » s'accentue, les voleurs devenant experts dans l'exploitation des failles des systèmes électroniques des quatre-roues, de plus en plus technos. Ces vols représentent aujourd'hui 68 % du total des vols d'auto. Puis, une autre méthode de vol est en croissance : elle concerne les abus de confiance qui ont augmenté de 25 % en 2016, pour atteindre 15 % du total des vols. Développement des locations entre particulier, du covoiturage, de l'autopartage...expliquent cette tendance. Le « Home Jacking » de voiture atteint 13 %, « Garage Jacking » et « Car jacking » 2%.

Les véhicules volés sèchent avant d'être démontés ! Aussi, les lieux d'entreposage des véhicules dérobés changent : les voitures sont d'abord laissées sur un parking ou sur la voie publique pendant quelques jours. Ils « sèchent » dit-on dans le jargon policier. Car s'ils ne sont pas récupérés par les forces de l'ordre, cela signifie qu'ils ne sont pas équipés d'un système après-vol. Les voleurs peuvent alors passer à l'étape suivant : le démontage (marché en expansion depuis plus de 5 ans) ou le convoyage vers leur lieu de revente... D'après Traqueur, 16% de ces véhicules volés sont retrouvés dans des zones couvertes ou souterraines, parfois même dans des conteneurs, un chiffre en hausse de 21% pour les deux-roues par rapport à 2015.

Concernant les engins les plus volés, notez que les milieux de gamme pour les voitures (308, 508...) sont en nette croissance, en corrélation avec l'augmentation des vols par abus de confiance. Mais voitures ou deux-roues, le podium des plus recherchés par les voleurs ne change pas :

Top 3 des voitures les plus volées :

1 - Range Rover

2 - Evoque

3 - BMW X6

 Top 3 des deux-roues les plus volés : 

1 - Yamaha TMAX

2 - Kawasaki Z750/800

3 - BMW S1000

Notez que cette tendance s'étend à l'échelle européenne. Quid de la cartographie des vols ? D'après Traqueur, c'est toujours l'Ile de France qui est en tête, et en progression de 4,5 %. Suivent la Provence Alpes Côte d'Azur, pourtant en baisse de 1,5 %, la région Rhône-Alpes, elle aussi en baisse (-2%), le Nord Pas de Calais (-1%) et le Languedoc Roussillon (+1%). 

 
0 commentaire - Vols motos, scooters et voitures : Ils innovent !
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]