Sumer : une appli façon Uber pour les motos taxis

Chargement en cours
 Sumer : une appli façon Uber pour les motos taxis

Sumer : une appli façon Uber pour les motos taxis

1/2
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 27 mai

Une nouvelle appli smartphone vient de sortir, qui vous permet de réserver un taxi moto dans l'immédiat ou à l'avance en Ile-de-France. C'est la première application de ce genre exclusivement réservée aux motos taxis.

Les motos taxis ont désormais leur Uber à Paris avec une nouvelle application, baptisée Sumer. Pourquoi Sumer ? Car les Sumériens ont inventé la roue pardi ! Coup de bol, cela rime aussi avec Uber.

Le géant américain des VTC s'y était déjà essayé bien sûr il y a cinq ans, mais cela n'avait pas pris. Une expérience négative riche d'enseignements pour les concepteurs de Sumer : copier-coller le service VTC sur celui des taxis motos n'est tout simplement pas viable car les exigences des clients sont différentes. Avec Sumer, vous pouvez demander une moto dans l'immédiat, mais aussi la réserver à l'avance, ce que ne proposait pas Uber à l'époque. Bien sûr, il existe d'autres applis (Yocab, Citybird...), toutefois elles ne sont pas exclusivement dédiées au service à moto.

Satisfaire les demandes immédiates

L'appli Sumer, elle, est spécialiste moto et pour Mickaël Cambot, l'un des fondateurs, c'est là que tout se joue, nous a-t-il expliqué. Mais un autre élément est impératif pour assurer le succès de ce type de service : avoir un nombre suffisant de chauffeurs affiliés afin de répondre avec efficacité aux demandes immédiates. Ce sur quoi avait également achoppé Uber moto, malgré l'usage de moyens financiers considérables, comme payer des chauffeurs mis à disposition à la journée, 300 €, afin de satisfaire au mieux les demandes immédiates. A l'heure actuelle, Sumer en dispose de 45, l'objectif étant d'en compter 100 d'ici huit semaines. Sachez que 500 motos taxis sont actuellement en activité en France, la quasi totalité en Ile-de-France (pour 15 000 taxis et 10 000 VTC voiture).

Chauffeurs sélectionnés et formés

Ils sont bien sûr sélectionnés, avec leur véhicule (GoldWing exclusivement, "premium" exige), pour correspondre à la charte Sumer (état de santé, équipement, sécurité...) et bénéficient d'une formation de perfectionnement chez Easy Monneret, partenaire de Sumer. A ce sujet, il ne s'agit pas de la formation désormais exigée par la loi pour tous les nouveaux prétendants à la carte professionnelle de taxi-moto, formation qui n'est toujours pas mise en place par les pouvoirs publics alors qu'elle devait l'être au plus tard en janvier 2016. Mais nous y reviendrons dans un autre article.

Une relation gagnant / gagnant

Partenaires de Sumer, les chauffeurs restent des indépendants, et pour les convaincre de s'affilier, la relation s'établit sur une relation gagnant - gagnant. Les chauffeurs peuvent parrainer leurs propres clients à utiliser l'appli, et ne versent plus alors la commission qu'ils doivent lorsque c'est l'appli qui met en contact le client vers le chauffeur. Selon M. Cambot, Sumer est la première appli moto qui permet le contact direct le chauffeur et le client, qui peut déterminer ses favoris. 

Pour quels clients ?

Quant aux tarifs, ils sont alignés sur ceux généralement constatés. Prenons un exemple type, Paris (tous arrondissements) - Roissy (tous terminaux) : 90 €. Mais au-delà de la clientèle traditionnelle des taxis motos (les cadres pressés dans leurs déplacements professionnels), Sumer a pour ambition de faire découvrir le plaisir et l'efficacité du service moto aux utilisateurs classiques des VTC, plus jeunes, pour leurs déplacements intra muros professionnels ou pas. Car bien sûr, si le nombre de chauffeurs est une variable critique, le nombre de clients en est une autre, plus déterminante encore pour assurer la viabilité de l'appli. Un Sumer du bureau pour aller chez un copain pour l'apéro, 5 km dans Paris, vous coûtera dans les 29 €, temps d'attente annoncé 17 mn. Mais M. Cambot nous précise que ce temps est calculé par Google sur la base de l'approche en voiture, donc à moto est réduit à 8 mm environ : à vérifier.

Nous saurons dans quelques mois si Sumer réussit là où Uber a échoué. Il lui faudra résoudre l'équation « pas assez de chauffeurs / pas assez de clients ». Le secteur du taxi moto reste en effet une niche avec une clientèle spécifique. La demande sera-t-elle au rendez-vous ?

 
0 commentaire - Sumer : une appli façon Uber pour les motos taxis
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]