Smartphone au volant : l'étude qui fait mal

Smartphone au volant : l'étude qui fait mal

Téléphone au volant : l'étude qui fait mal !

publié le 20 avril

Smartphone au volant, le coup d'oeil imprudent ! Le titre de l'étude mené par l'IFSTTAR est l'arbre qui cache la forêt. On utilise de plus en plus son portable au volant.

L'Institut Français des Sciences et Technologies, des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR) et la Fondation MAIF sont à l'origine d'une étude sur l'usage des téléphone et systèmes d'information au volant.

Si 21 % des automobilistes utilisent leur smartphone en guise de GPS, ils sont 36 % à passer des coup de fil au volant, 27 % à lire ou à écrire des SMS en conduisant, 8,5 % à se rendre sur internet et 8 % à se prendre en selfie. Dans le même temps, seuls 60 % utilisent de façon systématique un kit main-libre et 22 % les commandes vocales.

En bref, nombreux sont les automobilistes qui, pendant l'espace de quelques secondes, ne sont plus du tout à ce qu'ils font, c'est-à-dire regarder la route pour rester maitres de leur véhicule en cas de danger. C'est dit !

 
0 commentaire - Smartphone au volant : l'étude qui fait mal
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]