REV'IT!#95 : le néerlandais dévoile sa moto à deux roues motrices

Chargement en cours
 REV\

REV'IT!#95

1/8
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 22 mai

L'équipementier néerlandais REV'IT! lève enfin le voile sur son projet Double Défi - REV'IT!#95 : un maxi-trail à transmission intégrale destinée à briser tous les codes.

La marque néerlandaise REV'IT! existe depuis 20 ans cette année. Elle devient de plus en plus incontournable auprès des motards qui souhaitent s'équiper de produits techniques mais aussi esthétiques. Il faut reconnaitre aux designers de REV'IT! un certain talent. Talent que la marque à voulu étendre à la moto elle-même non sans faire appel à des spécialistes reconnus dans la conception ou la mise en valeur de motos originales : Gregor Halenda (photographe), Chris Cosentino (Chef et ex-pilote d'endurance) et Scott Kolb (Concepteur et pilote de Land Speed Race).

La moto idéale

Pour concevoir la REV'IT!#95, ses créateurs avait à coeur de briser tous les codes. Au bout de 4 mois de recherche, ils ont acheté une KTM 950 Super Enduro, l'ont entièrement désossée pour la ré-assembler légèrement revue et corrigée. Il aura fallu 12 tentative pour parvenir à ce que l'équipe souhait obtenir. Un maxi-trail deux roues motrices arborant un design inédit.

Transmission intégrale Christini

Pourquoi doter la REV'IT!#95 d'une transmission intégrale ? La réponse est assez simple pour le directeur artistique de la marque, Gerbrandt Aarts. REV'IT! propose des vêtements techniques destinés aux motards qui osent voyager aussi loin que les emmène leur imagination. Autant dire que la moto se devaient de les accompagner au moins aussi loin : un gros enduro s'imposait.

Le problème avec les motos lourdes à forte cylindrée, c'est qu'on peut y mettre les meilleurs pneus du monde, une fois dans le sable ou la boue, le couple fait patiner la roue arrière : le Kit de transmission intégrale Christini est devenu une évidence.

Le système Christini transfère une partie de la puissance issue de l'arbre d'équilibrage vers le train avant grâce à une cascade de pignons maison  qui entraîne deux arbres contrarotatifs reliés au moyeu. La roue avant tourne alors à 80 % de la vitesse de la roue arrière pour empêcher tout effet délétère sur la direction mais permettre de remettre la moto en ligne lorsque la roue arrière s'emballe et transformer ainsi une perte de puissance en une nette amélioration de la traction. De quoi démultiplier les capacités de franchissement, ce qui est primordial pour un aventurier en solo.

Rien n'indique de cette moto ne deviendra pas une réalité commerciale mais pour le moment, ce n'est qu'un concept. Malheureusement.

 
0 commentaire - REV'IT!#95 : le néerlandais dévoile sa moto à deux roues motrices
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]