Racinger City Tour : un championnat de supermotard électrique en 2017

Chargement en cours
 Racinger City Tour : un championnat de supermotard électrique en 2017

Racinger City Tour : un championnat de supermotard électrique en 2017

1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 8 mars

La FFM annonçait ce 9 février avoir reçu les représentants français de plusieurs constructeurs de motos électriques. Jean-Paul Lévy, initiateur du GP de F1 électrique, y a présenté son projet de championnat de supermotard à watts, qui devrait voir le jour en 2017.

Ça bouge du côté de la mobilité électrique en ce début d'année 2016, tant du point de vue des constructeurs que des institutions, avec de nouveaux modèles (Zero Motorcycles, Volta, Govecs), le développement des infrastructures de charge (programme Advenir* signé par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie), l'équipement des municipalités (Paris notamment avec Eccity Motocycles), et avant-hier 9 février l'annonce d'un projet de championnat de supermotard électrique. Le calendrier et quelques modalités restent à définir, mais l'on peut dire que c'est en très bonne voie.

La compétition est un excellent moyen pour les constructeurs de mettre en valeur leurs modèles, surtout lorsqu'il s'agit de segments encore confidentiels. Pas étonnant que KTM et Zero Motorcycles, mais aussi Electric Motion (Moto-Ball), Electrik Bike (importateur Bultaco), soient les premiers à soutenir la création du Racinger City Tour, un championnat de supermotard électrique dont la particularité sera de se dérouler au cœur des villes participantes. Au total, 6 dates (épreuves et animations sur 2 jours) et 6 villes sont prévues, Nice devant faire l'ouverture, et Marseille, élue capitale européenne du sport en 2017, la clôture.

Du sport, mais bien plus encore

Le Racinger City Tour est soutenu officiellement par la FFM, avec une inscription dès la première année en Championnat de France catégorie des RTS motocross, mais aussi par de nombreuses institutions : ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, délégation à la sécurité et à la circulation routières.

Tant de parrainages prestigieux ont pu être obtenus car le projet ne se contente pas de créer une nouvelle compétition moto. En effet, selon les termes même du dossier de presse, "le Racinger City Tour a pour vocation de promouvoir le sport, la technologie, l'écologie, le tourisme et l'ascension sociale des jeunes de quartier". Les villes y trouvent le moyen de mettre en valeur leurs hauts lieux touristiques et de prouver qu'elles s'impliquent dans l'intégration des jeunes via les associations de quartiers, chargées du recrutement et du suivi des pilotes, ainsi que de la recherche des sponsors. Ils seront d'ailleurs aidés en cela par des élèves de Grandes Ecoles.

KTM Freeride SM-e et Zero FXS "ready to race"

A ce jour, deux modèles de motos électriques, sachant qu'il doit s'agir d'équivalents 125 thermiques, sont aptes à participer à ce championnat : les KTM Freeride SM-e et Zero Motorcycles FXS (cette dernière n'étant pas encore dispo en concession en ce mois de février). Elles seront vendues ''ready to race'' comme on dit en Autriche, avec des conditions particulières biien sûr : équipées de protèges mains, d'un sabot récupérateur de fluides, de repose-pieds spécifiques, d'un maître-cylindre de frein spécifique, d'une mousse de guidon et d'un kit décoration Racinger City Tour.

Mais d'autres sont à venir, notamment du côté d'Electric Motion qui devrait développer un modèle spécifique. Yamaha pourrait bien être intéressé aussi : ses protos ne devraient pas tarder à voir le jour. Et il est encore question de Honda, très discret sur le sujet de l'arrivée de modèles électriques dans sa gamme, mais qui y réfléchit forcément... 

*Advenir : "Aide au développement des véhicules électriques grâce à de nouvelles infrastructures de recharge". Programme porté par l'Avere et financé à hauteur de 9,75 millions d'euros par EDF pour permettre l'accès à tous à la mobilité électrique en facilitant l'installation de 12 000 points de charge dans la sphère privée. Soit dit en passant, ce serait bien que les pouvoirs publics s'occupent aussi de subventionner l'achat de motos et scooters électriques... Un groupe de travail "deux-roues" a justement été créé à l'Avere qui ira dans ce sens auprès des décideurs.

 
0 commentaire - Racinger City Tour : un championnat de supermotard électrique en 2017
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]