MOTO2 en 2019 : Ce sera bien Triumph !

Chargement en cours
 Triumph en GP, superbe!

Triumph en GP, superbe!

1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 16 juin

Le Moto 2 passe au trois cylindres anglais Nos lecteurs ne s'étonneront pas de cette nouvelle, nous l'avons annoncée comme certaine depuis des mois. A partir de 2019, les Moto 2 seront motorisées par Triumph, le contrat a été signé pour trois ans, il s'agira d'une version course du moteur trois cylindres 765 cm3 de la Street Triple 2017.

Ce moteur est lui-même issu, il n'y a guère de génération spontanée en sports mécaniques, de celui de la Daytona 675 R qui a gagné le TT, ainsi que le Supersport anglais en 2014 et 2015.

Bref, l'ADN de ce moteur est clairement sportif.

A partir du moteur 765 cm3 de la Street Triple 2017, les modifications suivantes seront adoptées :

- Une culasse modifiée avec des conduits d'admission et d'échappement revus pour améliorer le flux des gaz

- Des soupapes en titane et des ressorts plus courts pour prendre plus de tours

- Un kit alternateur Racing

- Une 1ère plus longue

- Un embrayage à glissement limité "Race" réglable

- Un calculateur RACE qui sera développé par Magneti Marelli

- Des carters revus pour une largeur du moteur réduite

- Un carter d'huile modifié

Le moteur en version course a été modifié pour apporter des chevaux et augmenter la puissance, qui est annoncée à 133 ch, soit 5 de plus que le Honda 4 cylindres CBR 600 utilisé actuellement.

Le futur moteur Le moteur Moto2 du Street Triple 2017 est donc un trois cylindres 765 cm3 qui a été développé et réglé pour avoir plus de puissance et de couple (123 ch à 11 700 t/mn et 77 Nm à 10 800 t/mn en version originale). Le communiqué de Triumph est très peu généreux en spécificités techniques de ce moteur Moto2 et c'est normal, les ingénieurs détestent toute publication anticipée. L'ingé chef de Triumph a d'ailleurs affirmé à la presse anglaise durant le GP du Mugello que rien n'avait été entrepris depuis la signature du contrat, ce qui est peut-être exact, encore que le contrat ait été signé il y a des mois, sa révélation a lieu ce jour, ce n'est pas tout à fait la même chose.

Un monceau d'interviews a été ajouté à ce communiqué, dans ceux que nous publions il y a des réponses importantes.

 Carmelo Ezpeleta, Chief Executive Officer de la Dorna: "Nous sommes vraiment très heureux de ce partenariat avec l'une des marques les plus célèbre de la moto. Les trois cylindres Triumph sont réputés pour leur puissance et leur couple et ont aussi obtenu de grandes victoires en course. Triumph et son trois cylindres sont le choix idéal pour le championnat Moto2.

 Herve Poncharal, Président de l'IRTA: « Le Moto2 est la catégorie la plus importante pour alimenter le MotoGP en nouveaux talents. La plupart des meilleurs pilotes en MotoGP sont passés par la catégorie intermédiaire. L'arrivée de Triumph comme unique fournisseur motoriste et l'arrivée d'un nouveau boîtier électronique marquent une nouvelle ère pour la catégorie, renforçant son positionnement de catégorie idéale pour l'accès au MotoGP.

 Les moteurs, comme les Honda qui équipent aujourd'hui les Moto2, ne seront pas préparés directement à l'usine mais par Extern Pro, une boîte proche de Dorna.

 Trevor Morris, Technical Director de ExternPro, qui sera responsable de la préparation finale des moteurs pour la course commente: "C'est très excitant de travailler avec une aussi belle marque que Triumph en fournissant les moteurs pour les Moto 2. Je suis un fan du trois cylindres Triumph depuis un bon moment, son caractère unique, ses performances vont assurer et améliorer le futur succès du championnat Moto 2."

 Julian Simon, 2009 125cc World Champion, essayeur Moto2 et pilote expérimenté en Moto2, qui a participé aux premiers essais du moteur à Aragon, dit: "Le moteur est puissant, en particulier à mi- régime où il est impressionnant. La connexion entre la poignée de gaz et la roue arrière est parfaite. Le sentiment général est excellent et le moteur montre déjà un énorme potentiel ».

Triumph revient dans la course Triumph ajoute un com sur sa boîte, normal... Et pas inintéréssant, même si beaucoup de faits sont déjà connus.

Créé en 1902, Triumph Motorcycles a fêté ses 115 ans de production motocycliste en 2012. Depuis plus de deux décennies, la firme Triumph Motorcycles est implantée à Hinckley, Leicestershire, où elle a produit des motos emblématiques alliant design authentique, caractère, charisme et performances.

Le célèbre nom de la Bonneville fait référence au record de vitesse terrestre établi par Triumph en 1956 sur les Bonneville Salt Flats de l'Utah, aux États‑Unis. L'authentique superbike britannique, victorieuse sur les circuits dès son apparition. La moto de prédilection de célèbres pilotes pour sa tenue de route, son style et son caractère légendaires. C'est cette tenue de route, ce caractère et ce style qui, associés à la technologie de conduite moderne, font de la nouvelle famille de Bonneville la gamme classique moderne par excellence d'aujourd'hui.

Produisant environ 60 000 motos par an et possédant plus de 750 concessions dans le monde, Triumph est le plus gros constructeur motocycliste britannique.

Marque de choix pour les équipes britanniques plusieurs fois championnes ainsi que pour la célèbre course de Steve McQueen au sein de l'équipe américaine en 1964, Triumph détient une place unique dans l'histoire de l'International Six Day Trials.

Cette passion pour l'innovation et l'ingénierie a donné naissance à une large gamme de motos adaptées à tous les types de pilotes, avec la flamboyante Rocket III 2,3 litres, l'incontournable Speed Triple, l'hypersportive Daytona 675R, victorieuse au TT et à la Daytona 200, la Tiger 800, reine de sa catégorie, la transcontinentale Tiger Explorer et l'emblématique famille Triumph Bonneville.

Aujourd'hui, Triumph emploie environ 2 000 personnes dans le monde et possède des filiales au Royaume-Uni, en Amérique, en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, au Japon, en Suède, au Benelux, au Brésil, en Inde, en Indonésie et en Thaïlande, ainsi qu'un réseau de distributeurs indépendants. Triumph possède des unités de production à Hinckley, Leicestershire, et en Thaïlande, ainsi que des unités d'assemblage au Brésil et en Inde.

La video du moteur Moto2

 
1 commentaire - MOTO2 en 2019 : Ce sera bien Triumph !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]