Les courses de Supermotard vont revenir en ville... en électrique !

Chargement en cours
 Racinger City Tour : Jean-Paul Lévy présente le projet au salon Ever Monaco, le 7 avril 2016

Racinger City Tour : Jean-Paul Lévy présente le projet au salon Ever Monaco, le 7 avril 2016

1/3
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 25 avril

Nous avions déjà parlé du nouveau championnat de supermotards électriques qui va voir le jour en 2017, lors de la conférence de la FFM. Voici plus de détails sur ce Racinger City Tour après la conférence qui s'est tenue jeudi dans le cadre du salon Ever de Monaco.

Le Racinger City Tour veut revenir aux sources du supermotard, dans les années 90, où les courses se déroulaient en ville, ce qui avaient contribué à leur succès. Depuis, la discipline a perdu son intérêt en devenant une pure catégorie vitesse sur piste en bitume avec très peu de terre, les pilotes roulant désormais en pneus slick.

Au cœur de la ville

Jean-Paul Levy, le promoteur de ce championnat, annonce déjà de nombreuses villes candidates pour accueillir ce championnat. La saison débutera à Nice en mars 2017 et se terminera en octobre à Marseille. Entre la Promenade des Anglais et le Vieux Port, le Racinger City Tour passera par Nantes, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Aix-en-Provence ou Metz. La liste n'est pas finalisée, le championnat se déroulant sur 6 manches la première années, et 10 épreuves à terme, voire plus puiqu'il y a même des demandes qui arrivent de l'étranger !

La longueur des tracés devrait s'établir entre 400 et 800 mètres et la compétition sera ouverte à 5 catégries : équivalent 125, + 125, féminine et deux catégories enfants. Avec qualifications le samedi soir en nocturne et deux manches de course le dimanche.

Reste à régler le contrôle de la puissance des motos, surtout en catégorie 125, car ce sont les mêmes moteurs que les + 125 mais avec un régulateur différent. Et surtout éviter les modifications possibles en course, via wi-fi.

Promotion des jeunes

Jean-Paul Levy vise à impliquer les jeunes des quartiers en collaboration avec les associations, avec un programme de sélection des jeunes et l'engagement d'une équipe dans le championnat de France. De grandes écoles (Sciences Po, Centrale, HEC, Essec) seront partenaires afin de trouver les financements nécessaires avec le soutien de trois ministères (Ville, Ecologie et Intérieur).

Constructeurs engagés

KTM, Zero et Tacita ont présenté les motos prévues pour cette compétition. Ce sont des motos de série, qui seront vendues ''ready to race'' comme on dit en Autriche, avec des conditions particulières bien sûr : équipées de protège-mains, d'un sabot récupérateur de fluides, de repose-pieds spécifiques, d'un maître-cylindre de frein spécifique, d'une mousse de guidon et d'un kit décoration Racinger City Tour.

D'autres les rejoindront à coup sûr dans les prochains mois, la saison ne débutant qu'en mars 2017. Electric Motion, Bultaco, Alta et Volta ont déjà annoncé leur participation.

Trois marques ont également répondu à la catégorie enfant : Kuberg, Torrot et YCF.

La video de présentation

Contact

Racinger City Tour : jp.levy@hotmail.com

 
0 commentaire - Les courses de Supermotard vont revenir en ville... en électrique !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]