La vente de Ducati : et maintenant Harley ?

La vente de Ducati : et maintenant Harley ?

Ducati racheté par Harley ?

A lire aussi

publié le 11 juillet

Il est clair que même si les syndicats de VW ont fait savoir qu'ils sont contre cette mesure, le groupe allemand va vendre Ducati. Royal Enfield semblait sur le coup disait la rumeur, maintenant il est question d'un éventuel rachat par Harley-Davidson...

Les raisons pour lesquelles VW veut se séparer de Ducati, cinq ans après l'avoir achetée en 2012, sont connues : il y a 24 milliards d'euros d'indemnités à payer suite aux malversations de la société voulant fausser les résultats des contrôles antipollution sur ses modèles automobiles.

Le groupe VW dispose largement de cette somme en trésorerie, mais ne veut pas lâcher les bijoux de famille. Alors il va falloir vendre ce qui est le plus loin du cœur de métier et aussi ce qui vaut beaucoup d'argent. 

Go west ou la compagnie des Indes ? Ducati a été acheté 750 millions d'euros et en vaut aujourd'hui le double, un milliard et demi, avec la croissance exponentielle des ventes de motos haut de gamme, elle possède aussi six milliards de fonds propres. Il est donc intéressant de la vendre et ce sera une très bonne affaire pour l'acheteur.

Il a été question de l'Inde avec le groupe Royal Enfield/Eicher, solution logique, Ducati produit dans ce pays qui a besoin et envie de marques prestigieuses.

Maintenant, deux nouvelles infos circulent en ville. Une autre société indienne, Bajaj Auto, qui ne vend d'ailleurs pas d'autos mais des motos et des rickshaws, c'est le sixième constructeur de motos au monde, aurait missionné un groupe financier pour négocier l'achat de la marque italienne auprès de ses propriétaires allemands.

Ce pays de 1,3 milliard d'habitants qui sera d'ici cinq ans le plus peuplé du monde, a créé un capitalisme très puissant, et, comme les Chinois d'ailleurs, les Indiens adorent acheter des marques de luxe.

Une autre info concerne Harley. Cette boîte US a aussi des chiffres de vente importants, en France, les ventes ont été multipliées par quatre en dix ans ! Un chiffre d'affaire mondial de plus de six milliards de dollars, mais une marge nette pas forcément phénoménale.  

L'achat de Ducati serait donc d'abord une complémentarité d'offre, à côté des gros machins qui font du bruit et pèsent 300 kg, des motos très haut de gamme sur le plan technologique et à tendance sportive. On vise aussi en plus de très gros bénefs qui feraient du bien à la comptabilité de la société, il y a une certaine logique. Là encore, une compagnie financière a été chargée des négociations d'achat.

Cela dit, Ducati, en matière d'image de marque, faisait partie du patrimoine de la marque Audi, un duo superbe, au sein d'un groupe qui a été à plusieurs reprises premier constructeur automobile mondial dans les dernières années.

Bref pour eux, Ducati est de la menue monnaie qui rentabilise bien, mais pour les acheteurs, il va falloir casser la tirelire.

Harley a fait une très mauvaise affaire en reprenant MV Agusta, revendue au bout du compte à perte à son ancien propriétaire, toutefois c'était une marque certes prestigieuse mais en difficulté. Ducati au contraire, c'est beaucoup de bénef chaque année, une marque qui se vend très bien aux Etats-Unis, qui a un réseau important dans le monde et propose une gamme très complète.

Côté Harley, il y a donc une vraie logique. Et en image de marque, pour Ducati, ce serait sans doute plus gratifiant...    

 
0 commentaire - La vente de Ducati : et maintenant Harley ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]