L'électrique en vue sur les GP de vitesse

Chargement en cours
 Carmelo Ezpeleta PDG de la Dorna

Carmelo Ezpeleta PDG de la Dorna

1/2
© motoservices.com
A lire aussi

publié le 4 avril

Dès 2019 et réservé aux teams indépendants de MotoGP L'info ressemble à un poisson d'avril, mais avec Dorna c'est poisson d'avril tous les jours !  Alors pourquoi pas ? L'an dernier, l'électrique en MotoGP, ni les pilotes de GP ni les managers, représentés par Hervé Poncharal, n'en voyaient l'intérêt ou la solution technique et surtout le financement. Bref, c'était renvoyé aux calendes grecques. 

La « gran revelacion... » Et puis c'est sorti dans un canard espagnol, AS, à qui Ezpeleta, le boss de Dorna, aurait fait des confidences sur ce point. Les courses électriques en MotoGP arriveront dès 2019, les motos seront engagées par les teams indépendants de MotoGP et quelques teams de Moto2 pour compléter.

Ces séries avec label Eco ne seront pas un championnat du monde, il y aura cinq courses organisées en 2019, la première théoriquement à Jerez, on verra pourquoi. En effet, Dorna veut signer une convention avec une société spécialisée dans l'énergie photovoltaïque ou/éolienne qui amènera sur les circuits des centrales ambulantes pour recharger les batteries des motos.

On comprend qu'à Jerez ou à Losail ça peut fonctionner, ce qui est dommage d'ailleurs en ce qui concerne le Qatar parce que le sol regorge de pétrole mais bon... On comprend la restriction à cinq GP à priori au soleil, on pourrait en effet avoir quelques doutes sur des circuits comme Assen ou Silverstone où selon une expression populaire « il pleut comme vache qui pisse ».

Bref, ce sera réservé aux endroits où il fait chaud, où il ya du soleil, et la compagnie qui fournira les centrales va devoir mettre beaucoup d'argent sur le projet... Etonnant quand Dorna, par souci d'économies, fait rouler tout le monde avec les mêmes logiciels... Ce seront les teams indépendants du MotoGP, Ezpeleta sait déjà qu'il y aura 14 motos (sept teams indépendants),  les meilleurs teams de Moto2 auront le droit de compléter la grille jusqu'à 18 motos.

Les centrales photovoltaïques mobiles existent déjà mais elles sont hybrides, avec un moteur diesel au cas où... 

 

Qui va payer ? Quand on sait que LCR a un mal fou à tenter de mettre une deuxième moto de GP dans son stand  pour donner un coéquipier à Crutchlow, on se dit que Cecchinello va être ravi de devoir payer deux motos électriques de plus.

Et bien non, il semble que dans l'optique de Dorna, tout soit payé, les motos et le carburant...Car cela permettra aux teams de trouver plus de sponsors, puisque l'électrique est un truc terriblement à la mode...

Deux usines proposent aujourd'hui de fournir les motos mais Ezpeleta a refusé de dire de qui il s'agit. On peut penser à Mugen, qui domine le TT Zero de l'île de Man, et qui a Honda derrière lui. La firme américaine Zero Motorcycles peut aussi être dans ce coup, on sait qu'Harley s'y est mis, bref il y a du choix, mais à quel prix ? Polaris étudie aussi un projet de moto électrique, après le rachat de Brammo.

Pour des raisons connues, les batteries actuelles ont une autonomie ridicule, ces motos électriques feront des courses de dix tours et les motos rouleront à 200 km/h... (Aujourd'hui, les Moto3 prennent 240 km/h... ). Ce qui fait peu rêver... 

Au TT Zero, dominé par le team Mugen, la course est réduite à un tour de l'île de Man. Le constructeur donne comme info une équivalence puissance de 200 chevaux et surtout un couple phénoménal, plus du double de ce que peut proposer une 1000 Suzuki. 

Souvenirs, souvenirs... Je revois une finale du Trophée Andros à Paris, qui comportait des courses d'autos électriques... Les bruits de grincements étaient les seuls audibles dans cette enceinte de stade qui répercute tout, et mon vieil ami Patrice Bertin, speaker, avait du mettre au vote par acclamations des bruits artificiels durant ces courses.  

Je le dis tout net, je n'ai pas envie de voir ça et surtout d'entendre ça sur le MotoGP. Même si l'électrique est l'avenir de l'auto et de la moto, ce dont je ne suis pas du tout persuadé parce que cette énergie doit être produite (ce qui coûte une fortune et pollue) avant d'être emmagasinée (mal pour l'instant) dans de lourdes batteries qui sont un cauchemar à recycler.

Voilà c'est mon cri du cœur, autre souvenir : lors d'un fameux dîner avec Senna, la question avait été posée aux journalistes et aux officiels qui étaient là : pourquoi êtes-vous addicts des sports mécaniques ? Nous avons été nombreux à répondre que notre chien de Pavlov à nous, notre stimulus,  était le bruit d'un moteur de compétition qui remplit...  Et ce bruit, depuis trente ans, me fout toujours la chair de poule, même si les deux temps, en cross comme en vitesse, chantaient beaucoup plus juste que les rauques quatre temps d'aujourd'hui... 

Mais roulons avec notre temps, comme Carlin Dunne, triple vainqneur de la course de Pike's Peak, sur une moto électrique en 2013... 

Cela arrivera un jour Les courses auto s'y sont mises, avec d'ailleurs un manque d'intérêt total, le GP disputé à Paris, vieux rêve en Formule 1, réalisé en « Formula e », a réuni 20 000 spectateurs dont 5000 invités (chiffres officiels...) avec le gotha des VIP du tout Paris... Et oui, l'électrique c'est branché (ouaf !) alors que tout le monde fait du vert, en politique, en business, en hôtellerie, en transports, Dorna y voit un avenir, et on peut imaginer que l'on y viendra.

D'ailleurs, les plus vieilles institutions de la course de vitesse, Le TT de l'Île de Man et la course de côte de Pike's Peak dans le Colorado ont des catégories électriques.

Mais ça va grincer ! Sauf pour Dorna, où l'électrique fait un vrai bruit, celui des dollars... oui, je vous garantis que les dollars ont un bruit. Et donc on se répand sur le thème des futures courses électriques en lever de rideau des courses à moteur thermique... De façon non accessoire si les GP électriques deviennent de vrais GP, Dorna aura verrouillé le truc. CQFD... 

 
0 commentaire - L'électrique en vue sur les GP de vitesse
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]